Malé Straciny

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une localité de Slovaquie
Cet article est une ébauche concernant une localité de Slovaquie.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) ; pour plus d’indications, visitez le projet Slovaquie.

Malé Straciny
Image illustrative de l'article Malé Straciny
Administration
Pays Drapeau de la Slovaquie Slovaquie
Région Banská Bystrica
District Veľký Krtíš
Statut Village
Starosta (maire) Tatiana Káššayová (SMER-SD, SDKÚ-DS, MOST - HÍD)
mandat : 2014-2018
Code postal 991 03
Plaque
minéralogique
VK
Code LAU 2 558206
Démographie
Population 134 hab. (31 déc. 2013)
(72 hommes – 62 femmes)
Densité 20 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 12′ 33″ nord, 19° 24′ 50″ est
Altitude 208 m
Superficie 684,0605 ha = 6,840605 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Région de Banská Bystrica

Voir sur la carte administrative de la Région de Banská Bystrica
City locator 15.svg
Malé Straciny

Géolocalisation sur la carte : Région de Banská Bystrica

Voir sur la carte topographique de la Région de Banská Bystrica
City locator 15.svg
Malé Straciny

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

Voir la carte administrative de Slovaquie
City locator 15.svg
Malé Straciny

Géolocalisation sur la carte : Slovaquie

Voir la carte topographique de Slovaquie
City locator 15.svg
Malé Straciny
Sources
« Résultat des élections »
« Statistique de population »
http://www.e-obce.sk [1]
http://www.statistics.sk [2]

http://www.slovakregion.sk/ [3]


Malé Straciny (hongrois : Kishalom)[4] est un village de Slovaquie situé dans la région de Banská Bystrica.

Histoire[modifier | modifier le code]

La première mention écrite du village date de 1573[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « (sk) e-obce.sk » (consulté le 9 février 2010)
  2. a et b « (sk) (en) Mestská a obecná štatistika SR » (consulté le 9 février 2010)
  3. « (sk) Slovak region » (consulté le 9 février 2010)
  4. « (sk) Slovenské slovníky » (consulté le 7 février 2010)