Maisons royales au Royaume-Uni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Les maisons royales du Royaume-Uni sont les services collectifs qui soutiennent les membres de la famille royale britannique. De nombreux membres de la famille royale qui exercent des fonctions publiques ont des maisons séparées. Elles varient considérablement en taille, de la grande maison royale qui soutient le souverain aux maisons du duc et de la duchesse de Cambridge et du duc et de la duchesse de Sussex, avec moins de dix membres.

En plus des fonctionnaires royaux et du personnel de soutien, la propre maison du souverain comprend des représentants d'autres domaines du royaume, y compris le gouvernement, l'armée et l'église. Les whips du gouvernement, les chefs de la défense, plusieurs religieux, scientifiques, musiciens, poètes et artistes occupent des postes honorifiques au sein de la maison royale. De cette façon, la maison royale peut être considérée comme ayant une fonction symbolique et pratique : illustrant les relations étroites de la monarchie avec d'autres parties de la Constitution et de la vie nationale.

Aperçu historique[modifier | modifier le code]

Les domestiques du souverain étaient ses officiers d'État, et les principaux dignitaires du palais étaient les principaux administrateurs du royaume. La maison royale elle-même avait, à son tour, développé à partir d'une version antérieure et plus primitive « thegnhood », et parmi les plus éminents et puissant du roi de thegns étaient son « dishthegn », son « bowerthegn » et son « horsethegn » ou Staller. En Normandie, au moment de la conquête, un arrangement similaire, imité de la cour de France, était établi depuis longtemps, et les ducs normands, comme leurs suzerains les rois de France, avaient leur sénéchal ou intendant, leur chambellan et leur connétable. Après la conquête normande, la maison ducale de Normandie a été reproduite dans la maison royale d'Angleterre et puisque, conformément à l'esprit de féodalité, les grandes fonctions du premier avaient été rendues héréditaires, les grandes fonctions du second étaient également héréditaires et étaient désormais détenues par les bénéficiaires et leurs descendants en tant que titulaires de tenure en grande servitude de la couronne[1].

La conséquence en est qu’elles sont décédées de leur relation immédiate avec la conduite pratique des affaires[pas clair] soit dans l’État et dans les tribunaux, soit dans l’un ou dans l’autre. Le steward et lord-grand-chambellan d'Angleterre ont été remplacés dans leurs fonctions politiques par le justiciar et le trésorier d'Angleterre, et dans leurs fonctions domestiques par le lord-intendant et lord-chambellan de la maisonnée. Le maréchal d'Angleterre a pris la place du connétable d'Angleterre dans le palais royal, et a été associé à lui dans le commandement des armées royales[1].

Le marshalship (pour le maréchal) et le constableship (pour le connétable) sont devenus héréditaires et, bien que le lord-grand-connétable et le comte-maréchal d'Angleterre aient conservé leur autorité militaire jusqu'à une période relativement tardive, les fonctions qu'ils avaient exercées à propos du palais avaient été longtemps transférées au maître du cheval. Dans ces circonstances, les titulaires des grandes charges d'État et de maisons d'origine ont cessé d'assister à la cour, sauf lors de cérémonies extraordinaires, et leurs représentants, soit par héritage, soit par nomination spéciale, ont depuis lors continué de comparaître lors des couronnements et autres solennités publiques, comme l'ouverture du Parlement par l'État ou les procès devant la Chambre des lords[1].

Le premier enregistrement relatif à la maison royale anglaise date du règne d'Henri II et est contenu dans le Livre noir de l'Échiquier. Il énumère les différents détenus du palais du roi et les indemnités journalières qui leur étaient versées au moment de sa compilation. Il apporte la preuve de l’ancienneté et de l’importance relative des greffes auxquels il se réfère, mais il ne dit rien sur les fonctions et la subordination formelle des personnes qui les occupaient[1]. En plus de ce dossier, il existe des documents plus récents mais, pour la plupart, tout aussi maigres, portant sur la constitution de la maison royale, et s'étendant, avec de longs intervalles, du règne d'Édouard III au règne de Guillaume III et Marie II[2]. Parmi eux, cependant, se trouvent ce que l'on appelle le Livre noir de la maison et les Statuts d'Eltham, le premier compilé sous le règne d'Édouard IV et le second sous le règne d'Henri VIII à partir duquel de nombreuses informations détaillées sont disponibles. concernant l'aménagement de la cour aux XVe et XVIe siècles.

Les statuts d'Eltham étaient destinés à guider concrètement ceux qui étaient responsables du bon ordre et de l'approvisionnement suffisant de la maison du souverain au moment de leur publication. Les grands officiers d'État et la maisonnée spécifiquement mentionnés ne sont pas tout. Ont été nommés seulement ceux dont les représentants sont encore des dignitaires de la cour et des fonctionnaires du palais.

Mais le Black Book of the Household, en plus d'être une sorte de traité sur la magnificence princière en général, prétend s'appuyer sur les règles établies pour la gouvernance de la cour par Édouard III, qui, affirme-t-il, a été « le premier certeynties de certeynties parmi son domesticall meyne, sur une règle fondée « et dont il décrit le palais comme » la maison de très policie et flowre de l'Angleterre ». Cela peut donc, peut-être et même probablement, nous ramener à une période beaucoup plus éloignée que celle à laquelle elle a été mise en place[1].

Divers ordres, rapports et récits des règnes d'Élisabeth Ire, Jacques Ier, Charles Ier, Charles II et Guillaume et Marie jettent une lumière considérable sur l'organisation de sections particulières de la maison royale à une époque plus proche de la nôtre. De plus, il y a eu plusieurs enquêtes parlementaires sur les dépenses de la maison royale liées au règlement ou à la réforme de la liste civile sous les règnes de George III, George IV et Guillaume IV. Mais ils n'apportent que peu ou rien à notre connaissance du sujet dans ce qui était alors son historique par opposition à ses aspects contemporains. Tellement, en effet, est-ce le cas que, lors de l'adhésion de la reine Victoria, l'Actuel État d'Angleterre de Chamberlayne, qui contient un catalogue des fonctionnaires de la cour de la reine Anne, a été décrit par lord Melbourne, le Premier ministre, comme le « seule autorité » que les conseillers de la couronne pouvaient trouver pour leur aide dans la détermination de la constitution et des dimensions appropriées de l'établissement domestique d'une reine régnante[1].

Dans ses grandes lignes, l'organisation actuelle de la maison royale est essentiellement la même que sous les Tudors ou les Plantagenets. Il est divisé en trois départements principaux, à la tête desquels sont le seigneur steward, le seigneur chambellan et le maître du cheval, et dont les provinces respectives peuvent être généralement décrites comme « en bas des escaliers », « au-dessus des escaliers » et «  à l'extérieur ». Les fonctions de ces fonctionnaires et des divers officiers dont ils ont la charge sont traitées dans les articles de ces rubriques. Lorsque le souverain régnant est une reine, la maison royale est à certains autres égards assez différente de celle d'un roi et d'une reine consort[1].

Lorsqu'il y a un roi et une reine consort, il y a un établissement séparé « au-dessus des escaliers » et « à l'extérieur » pour la reine consort. Elle a son propre département de lord-chambellan, et toutes les dames de la cour, de la maîtresse des robes aux demoiselles d'honneur, sont à son service. Au début du règne de la reine Victoria, les deux établissements ont été regroupés et, dans l'ensemble, considérablement réduits. Lors de l'adhésion d'Édouard VII, la liste civile a de nouveau été reconstituée et tandis que la maison du roi et de son épouse devenait plus grande qu'au cours du règne précédent, il y avait une tendance à une efficacité accrue en supprimant certains bureaux qui étaient soit redondants soit inutiles[1].

La maison royale aujourd'hui[modifier | modifier le code]

Les trois grands officiers de la maison[modifier | modifier le code]

Les grands officiers de la maison sont, par ordre d'ancienneté, le lord-intendant, le lord-chambellan et le maître du cheval (Master of the Horse)[1]. De nos jours, seul le lord-chambellan remplit une fonction exécutive, mais les deux autres continuent de jouer un rôle cérémoniel et sont particulièrement visibles à l'occasion des événements d'État.

Le lord-chambellan[modifier | modifier le code]

Selon les dispositions actuelles, la maison royale est coordonnée par le lord-chambellan à temps partiel (The Earl Peel GCVO PC DL depuis le ), et organisé en plusieurs unités fonctionnellement séparées.

Le secrétaire privé du souverain (Edward Young depuis 2017), sous la responsabilité duquel travaille le bureau du secrétaire privé, mais qui contrôle également le bureau de presse, les archives de la reine et le bureau du secrétaire des services de défense, est le principal conseiller du souverain et principal canal de communication entre le souverain et ses gouvernements. En plus de cela, il gère également le programme officiel et la correspondance du souverain.

Le gardien de la bourse privée est responsable des finances personnelles du souverain et de celles liées aux préoccupations semi-privées, ainsi qu'en tant que trésorier de la surveillance de la liste civile par la reine. Les deux postes sont occupés ensemble et, depuis 2018, ils sont tous deux occupés par Sir Michael Stevens.

Le maître de maison, depuis 2013, est le vice-amiral Tony Johnstone-Burt CB OBE qui a la responsabilité globale des travaux domestiques de la maison.

Le bureau du lord-chambellan, dirigé par son contrôleur (depuis 2006 Sir Andrew Ford KCVO), est responsable des occasions royales officielles.

La Royal Collection est supervisée par son directeur (depuis , Tim Knox[3]).

Autres unités[modifier | modifier le code]

La Royal Almonry, la maison ecclésiastique et la maison médicale sont fonctionnellement séparées mais, à des fins comptables, elles relèvent du gardien de la bourse privée et du trésorier de la reine[réf. nécessaire].

Le Crown Equerry gère quotidiennement les Royal Mews et fait partie du bureau du lord-chambellan. Les autres écuries ont un rôle très différent : assister et assister la reine dans ses fonctions officielles au jour le jour (historiquement, ils faisaient aussi partie des miaulements, mais aujourd'hui ils sont entièrement séparés).

La chancellerie centrale des ordres de chevalerie est également placée sous la tutelle du bureau du lord-chambellan, tout comme celle du maréchal du corps diplomatique.

Le Collège des armes est une branche de la maison royale depuis sa constitution en 1484 par le roi Richard III[4]. Il a été directement nommé par le souverain sur la recommandation du comte-maréchal. Le collège est une corporation de treize hérauts royaux, supervisée par le comte-maréchal, une fonction héréditaire tenue par le duc de Norfolk. Le collège est autosuffisant et ne reçoit aucun financement de la Couronne. Le collège est compétent pour toutes les questions relatives à l'héraldique, à la généalogie et aux pedigrees en Angleterre, au pays de Galles, en Irlande du Nord et dans certains domaines du Commonwealth[5].

Certains postes indépendants et honorifiques comprennent le Master of the Queen's Music, Piper to the Sovereign, Poet Laureate et Astronomer Royal. Le maître de baraque de la reine, le gardien de la maison des joyaux, les sergents d'armes et le gardien et le marqueur des cygnes exercent des fonctions moins célèbres.

Les bureaux de trésorier de la maison, contrôleur de la maison, et vice-chambellan de la maison sont détenus par le gouvernement de hauts Whips à la Chambre des communes. À la Chambre des lords, le whip en chef du gouvernement est généralement nommé capitaine des gentilshommes d'armes et whip en chef adjoint en tant que capitaine des Yeomen of the Guard, avec des whips subalternes nommés seigneurs d'honneur et baronnes-en-attendre. Parfois, ces officiers sont appelés à assumer des tâches ménagères, en particulier le vice-chambellan, qui est chargé de rédiger des rapports parlementaires réguliers pour la reine.

Les dames d'honneur, qui assistent quotidiennement à la reine, sont formellement appelées dames de compagnie ou femmes de compagnie. Ils sont théoriquement supervisés par la maîtresse de la robe — historiquement la femme senior de la maison royale, mais aujourd'hui une position cérémonielle.

La maison comprend un certain nombre de nominations militaires honorifiques : les aides de camp de la reine (qui sont généralement des officiers de très haut rang des trois forces armées), les deux bâtons d'or et le vice-amiral et contre-amiral du Royaume-Uni. En outre, les deux corps de gardes des corps royaux (les hommes d'armes et les Yeomen de la garde) font partie de la maison.

Messieurs les huissiers sont des membres non rémunérés de la maison royale, souvent des officiers militaires à la retraite, qui fournissent une assistance occasionnelle en tant que maréchaux lors d'événements royaux. Le gentilhomme huissier de la verge noire est un haut fonctionnaire des chambres du Parlement, mais techniquement, il est aussi membre de la maison royale (et agit comme messager de la reine à la cérémonie d'ouverture du Parlement du Royaume-Uni).

Les résidences royales (voir la liste des résidences royales britanniques) actuellement utilisées sont entretenues par la Royal Household Property Section directement à partir des subventions accordées par le Parlement[6] tandis que Balmoral Castle et Sandringham House sont des propriétés privées et entretenues. Les résidences royales inoccupées (dont la tour de Londres) sont gérées par la Historic Royal Palaces Agency, qui est autofinancée.

Maison royale en Écosse[modifier | modifier le code]

La maison royale d'Écosse comprend des bureaux de nominations personnelles, honorifiques et d'État.

Les grands officiers de la maison royale sont[7] :

  1. Lord-grand-connétable ;
  2. Lord Steward ;
  3. Lord-chambellan ;
  4. Maître de maison ;
  5. Maître du cheval ;
  6. Contrôleur, joint au lord-grand-trésorier ;
  7. Huissier du roi ;
  8. Lord Lyon King of Arms.

Ecclésiastiques :

  • Almoner ;
  • deux aumôniers.

La maison royale d'Écosse comprend également un certain nombre d'autres bureaux héréditaires et non héréditaires :

Maison de la reine Élisabeth II[modifier | modifier le code]

Maison du prince Philip, duc d'Édimbourg[modifier | modifier le code]

La maison du prince Philip, duc d'Édimbourg fournit le soutien administratif au prince Philip, duc d'Édimbourg. Elle est basée au palais de Buckingham et est dirigée par son secrétaire privé — le trésorier (à temps partiel de 1970 à 1976) était auparavant l'officier supérieur, mais ce poste est maintenant vacant. Il y a aussi un Equerry (un major ou équivalent de l'un des trois services armés) et deux écuries temporaires (généralement un capitaine des Royal Marines et un capitaine des Grenadier Guards).

Trésoriers du duc d'Édimbourg[modifier | modifier le code]

  • 1984-1995 : Sir Brian McGrath GCVO
  • Par intérim, 1982-1984 : Sir Richard Davies KCVO CBE
  • 1970-1982 : Lord Rupert Nevill CVO JP DL K StJ
  • 1959-1970 : Cam Sir Christopher Bonham-Carter C B GCVO
  • Par intérim, 1957-1960 : le capitaine. David Alexander RM
  • 1952-1959 : Lt Gen. Sir Frederick Browning GCVO K BE CB DSO

Secrétaires privés du duc d'Édimbourg[modifier | modifier le code]

  • 2010- : brigadier Archie Miller-Bakewell[8]
  • 1993-2010 : brigadier Sir Miles Hunt-Davis GCVO CBE[9]
  • 1984-1992 : Sir Brian McGrath GCVO
  • Par intérim 1982-1984 : Sir Richard Davies KCVO CBE
  • 1976-1982 : Lord Rupert Nevill CVO DL
  • 1970-1976 : Capf William Willett OBE MVO DSC RN
  • Mai- : Cam Sir Christopher Bonham-Carter GCVO CB
  • 1957-1970 : James Orr CVO
  • 1947-1957 : Lt Cdr Michael Parker CVO AM RAN

Maison du prince de Galles et de la duchesse de Cornouailles[modifier | modifier le code]

La maison du prince de Galles et de la duchesse de Cornouailles est le bureau organisé et le système de soutien de Charles, prince de Galles, et de son épouse la duchesse de Cornouailles. Au moment de leur examen annuel de 2009[10] le bureau du Prince de Galles comptait l'équivalent à temps plein 121 employés[11]. Le chef de la maison est le principal secrétaire privé, Clive Alderton. Les hauts fonctionnaires incluent le secrétaire privé adjoint, un diplomate principal détaché du bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth pour conseiller le prince sur les affaires étrangères et du Commonwealth, actuellement Scott Furssedonn-Wood ; maître de maison, comte de Rosslyn ; le trésorier, Andrew Wright ; Le secrétaire aux communications, Julian Payne ; KCVO ; et l'Equerry, le commandant Iain Kearsley RN.

En 2000, le prince a ravivé une tradition d'avoir un harpiste officiel, un rôle vu pour la dernière fois sous la reine Victoria. Le premier titulaire du poste a été Catrin Finch, suivi en 2004 par Jemima Phillips et en 2007 par Claire Jones.

Le bureau du prince de Galles est principalement basé à Clarence House, à Londres, mais occupe également des chambres dans le reste du palais Saint James. Il existe également des bureaux pour le personnel officiel à Highgrove House et Birkhall House, les résidences privées du prince de Galles.

La plupart des dépenses engagées pour faire fonctionner le bureau proviennent de l'apanage privé du prince de Galles, le duché de Cornwall. Les seuls coûts importants supportés par les subventions accordées par le gouvernement concernent l'entretien de Clarence House, les voyages officiels par voie aérienne et ferroviaire et le soutien aux communications.

Les détails des cadres supérieurs du prince sont disponibles dans les rapports annuels de son bureau[12]. Les titres suivants « ont tous to/of The Prince of Wales and The Duchess of Cornwall » suffixé lorsqu'ils sont écrits en entier. Avant le mariage du prince en 2005, ils étaient plutôt suffixés « au/du prince de Galles ».

Secrétaires privés principaux[modifier | modifier le code]

  • 2005- : Sir Michael Peat KCVO[13]
  • -2015 : William Nye LVO
  • 2015- : Clive Alderton LVO

Secrétaires privés[modifier | modifier le code]

  • 2009-2012 : Clive Alderton, secrétaire particulier aux affaires étrangères et au Commonwealth[14]
  • 2005-2011 : Manon Williams, secrétaire privée du Pays de Galles (à temps partiel)
  • 2009- : Mark Leishman, LVO (en tant que Senior Deputy Private Secretary janvier - )
  • 2001-2008 : Elizabeth Buchanan C VO
  • 2002-2005 : Sir Michael Peat KCVO
  • 1996-2002 : Sir Stephen Lamport KCVO
  • 1991-1996 : Capf Richard Aylard CVO RN
  • 1990-1991 : Maj. Gen. Sir Christopher Airy KCVO CBE
  • -1990 : Sir John Riddell Bt CVO FRSA
  • Du 1er avril à David Roycroft
  • 1979-1985 : Edward Adeane CVO
  • 1970-1978 : Sdr Ldr Sir David Checketts KCVO

Maîtres de la maison[modifier | modifier le code]

  • 2014- : Capf The Earl of Rosslyn, CVO, QPM
  • 2008-2014 : Capf Richard Pattle
  • 2006-2008 : lieutenant-colonel Sir Malcolm Ross
  • 2005-2006 : Kevin Knott

Maîtres adjoints de la maison[modifier | modifier le code]

  • 2006-2009 : Andrew Farquharson

Trésoriers[modifier | modifier le code]

  • 2012- : Andrew Wright
  • 2005-2012 : Leslie Ferrar
  • -2005 : Kevin Knott

Secrétaires privés adjoints[modifier | modifier le code]

  • 2017- : Scott Furssedonn-Wood
  • 2014-2017 : Jamie Bowden CMG OBE MVO
  • 2012-2014 : Simon Martin
  • 2008-2013 : Benet Northcote
  • 2006-2008 : Clive Alderton
  • 2005-2008 : Mark Leishman
  • 2005-? : Mme Manon Williams
  • 2005 : James Kidner MVO
  • 2002-2005 : Elizabeth Buchanan L VO
  • 1998-2002 : Mark Bolland
  • 1993-1996 : Stephen Lamport
  • 1990-1993 : Sir Peter Westmacott KC MG LVO
  • 1988-1990 : David Wright LVO
  • 1986-1988 : col. Humphrey Mews
  • ?-présent : Emily Cherrington[14]
  • ?-présent : Sarah Kennedy-Good
  • 2008 : Shilpa Sinha
  • 2008- : Sophie Densham
  • 2006-2008 : Anita Kumar
  • 2006- : Jonathan Hellewell
  • 2005-2007 : Katy Golding
  • 2005- : Joy Camm et Amanda MacManus (chacune à temps partiel)
  • 2004-2005 : Mme Manon Williams
  • 2003-2005 : Mark Leishman
  • 2003-2005 : James Kidner
  • 2002-2005 : Paul Kefford
  • 2000-2003 : Nigel Baker
  • 1994-1998 : Mme Manon Williams

Equerries[modifier | modifier le code]

  • 2015-2018 : Maj. Harry Pilcher, Queen's Dragoon Guards
  • 2013-2015 : Maj. David Bevan, Welsh Guards
  • 2011-2013 : Maj. Peter Flynn, régiment de parachutistes[14]
  • 2008-2011 : Maj. Will Mackinlay The Royal Scots Dragoon Guards
  • 2006-2008 : Sqn Ldr Jayne Casebury, RAF
  • 2004-2006 : Capf Richard Pattle, RAF
  • 2003-2004 : Maj. Rupert Lendrum (Équerre principal)
  • 2002-2004 : Lt Cdr Alastair Graham
  • 1999-2002 : Lt Cdr William Entwisle
  • 1996-1999 : Lt Cdr John Lavery
  • 1994-1996 : Maj. Patrick Tabor
  • 1991-1994 : Lt Cdr Robert Fraser
  • 1989-1991 : Capf Alastair Watson
  • 1987-1989 : Maj. Christopher Lavender
  • 1986-1987 : lieutenant-colonel Brian Anderson
  • 1984-1986 : Maj. Jack Stenhouse
  • 1982-1984 : Maj. David Bromhead
  • -1982 : Maj. Quentin Winter, Paras
  • c.1979 : Capt. Anthony Asquith, RRW
  • 1977- : Capt. Christopher Haslett Elliott, RRW
  • c.1976-1977 : Capt. Alun Jones Davies, RRW
  • 1972- : Lt Gilbert Kerruish, RRW
  • 1970-1972 : Lt l'hon. Nicholas Soames, 11e hussards
  • c.1971 : Lt David Wilson

Maîtres adjoints de la maison[modifier | modifier le code]

  • 2007- : L'honorable Virginia Carington
    • comme assistant spécial jusqu'en 2007
    • Assistant Master of the Household depuis 2007

Secrétaire adjoint aux communications[modifier | modifier le code]

  • Mlle Eva Omaghomi

Maison du duc et de la duchesse de Cambridge[modifier | modifier le code]

Un secrétaire privé à temps partiel du prince William et du prince Harry (James Lowther-Pinkerton MVO MBE Irish Guards (Rtd.)) a été nommé dans la maison du prince de Galles et de la duchesse de Cornouailles en . En , une famille distincte du prince William et du prince Harry a été établie (officiellement « la maison de Son Altesse Royale le prince William de Galles et Son Altesse Royale le prince Henry de Galles »), dirigée par Lowther-Pinkerton. À la suite des mariages des deux princes, la maisonnée a également servi ses femmes. Les bureaux de la maison sont actuellement basés au palais de Kensington, après avoir été basés au palais Saint James. La maison, en 2011, avait l'équivalent de 7,8 employés à temps plein[14].

Il a été annoncé en que le duc et la duchesse de Cambridge déménageraient temporairement leur résidence officielle à Londres dans un appartement au palais de Kensington, un déménagement qui a été achevé en août de la même année. La résidence principale du duc et de la duchesse est restée l'île d'Anglesey au pays de Galles, où le duc a été pilote de recherche et de sauvetage de la RAF. Le couple avait précédemment partagé un appartement à Clarence House avec le prince Harry, que le prince Harry conservera[15]. Le , il a été annoncé que le duc, la duchesse et le prince Harry, ainsi que la reine et le prince de Galles, avaient approuvé un plan prévoyant que le duc et la duchesse de Cambridge déménageraient définitivement dans un appartement plus grand au palais de Kensington en 2013, après sa rénovation. Cet appartement était auparavant occupé par la sœur de la reine, la princesse Margaret, comtesse de Snowdon, et son mari Antony Armstrong-Jones, comte de Snowdon, après leur mariage en 1960. L'appartement a été conservé par la princesse Margaret après son divorce en 1978 et a été sa résidence à Londres jusqu'à sa mort en 2002. Le prince Harry a ensuite déménagé sa résidence officielle de Clarence House dans l'appartement libéré par le duc et la duchesse. De plus, une fois le déménagement terminé, leur maison officielle a également été transférée au palais de Kensington depuis le palais de St James, bien que la maison soit resté partagée[16]. Jusqu'à ce que les déménagements soient terminés, leur foyer est resté basé au palais de St James et a continué à être partagé.

Il a été annoncé plus tard au début du mois de que le secrétaire privé du couple royal, James Lowther-Pinkerton, avait l'intention de quitter son poste de secrétaire privé pour le secteur privé, et son poste sera divisé avec chaque membre de la maison, recevant un secrétaire privé. En , Miguel Head est devenu secrétaire privé du duc de Cambridge et Rebecca Deacon a assumé le rôle de secrétaire privée de la duchesse de Cambridge[17]. Ed Perkins a quitté son poste de secrétaire à la communication au foyer en 2014. Le , le palais a annoncé son remplacement sous le nom de Jason Knauf[18].

Liste du personnel de la maison[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire particulier du duc et de la duchesse de Cambridge et du prince Harry
    • 2005-2013 : major James Lowther-Pinkerton LVO MBE Irish Guards (Retd.)[14] Lowther-Pinkerton a quitté son poste en , mais avait l'intention de passer une journée par semaine au palais de St James pour servir de caisse de résonance aux membres du personnel beaucoup plus jeunes qui prendront sa place[17].
  • Secrétaire particulier du duc de Cambridge
    • 2013-2018 : Miguel Head[19]
    • 2018-présent : Simon Case[20]
  • Secrétaire particulier de la duchesse de Cambridge
    • 2013-2017 : Rebecca Deacon[19]
    • 2017-présent : Catherine Quinn[21]
  • Conseiller du duc et de la duchesse de Cambridge
  • Secrétaire à la communication du duc et de la duchesse de Cambridge
    • -2014 : Ed Perkins
    • 2014-2019 : Jason Knauf[24]
    • 2019-présent : Christian Jones
  • Secrétaire adjoint à la communication du duc et de la duchesse de Cambridge et du prince Harry
  • Porte-parole officiel du duc et de la duchesse de Cambridge et du prince Harry
    • -2013 : Paddy Harverson, également secrétaire des communications à Clarence House[26]

Maison du duc et de la duchesse de Sussex[modifier | modifier le code]

En 2013, il a été annoncé que le prince Harry avait nommé l'ancien capitaine de la cavalerie domestique, Edward Lane Fox, comme secrétaire privé à compter de [27].

En , il a été annoncé que le duc et la duchesse de Sussex établiraient un nouveau foyer pour eux-mêmes, à la suite de la naissance de leur enfant au printemps ainsi que du déménagement de leur résidence officielle à Frogmore Cottage, dont le bureau devrait être situé. au palais de Buckingham[28].

Liste du personnel de maison[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire particulier du duc de Sussex
    • 2013-2018 : Edward Lane Fox[17]
  • Secrétaire particulier du duc et de la duchesse de Sussex
    • 2018-2019 : Samantha Cohen[29]
    • De 2019 à aujourd'hui : Fiona Mcilwham[30]
  • Sous-secrétaire privé du duc et de la duchesse de Sussex
    • 2019-présent : Heather Wong[30]
  • Secrétaire particulier adjoint de la duchesse de Sussex
    • 2018-2019 : Amy Pickerill[29]
  • Assistant personnel de la duchesse de Sussex
    • 2018 : Melissa Touabti[31]
  • Secrétaire à la communication du duc et de la duchesse d Sussex
    • 2019-présent : Sara Latham[32]
  • Gestionnaire de projets auprès du duc et de la duchesse de Sussex
    • 2018-présent : Clara Madden[33]
  • Les communications numériques mènent au duc et à la duchesse de Sussex
    • 2019-présent : David Watkins[34]

Maison de la princesse royale[modifier | modifier le code]

Le foyer de la princesse royale fournit le soutien administratif à Anne, la princesse royale, deuxième enfant et fille unique de la reine. Alors que la résidence privée de la princesse royale est le parc Gatcombe ; son bureau, dirigé par le secrétaire privé, est basé à Buckingham Palace tandis que sa résidence officielle à Londres est située au palais de St James.

Secrétaires privés de la princesse royale[modifier | modifier le code]

  • 2019- : Charles Davies[35]
  • 2002-2019 : capitaine Sir Nick Wright KCVO, RN
  • 1999-2002 : colonel Timothy Earl OBE
  • 1997-1999 : Rupert McGuigan
  • 1982-1997 : lieutenant-colonel Sir Peter Gibbs KCVO
  • 1976-1982 : major Nicholas Lawson LVO
  • 1974-1976 : major Benjamin Herman MVO RM
  • 2010 : commandant Anne Sullivan RN[36]

Bureau de secrétaire[modifier | modifier le code]

  • ?- : Mme Isabella Ward[36]

Extra Equerry à la princesse royale[modifier | modifier le code]

  • 2019- : capitaine Sir Nicholas Wright, KCVO[35]

Maison du duc d'York[modifier | modifier le code]

La maison du duc d'York fournit un soutien administratif pour les fonctions royales du prince Andrew, duc d'York, ainsi que de sa famille immédiate. À partir de 1971, le prince Andrew (puis 11 ans), a l'aide d'un de la reine de » écuyers en cas de besoin. Le premier était le Sqn Ldr Peter Beer, qui a servi jusqu'à ce qu'il soit remplacé par le major George Broke Royal Artillery en 1974 et le lieutenant-commandeur Robert Guy RN en 1977.

Ce n'est qu'avec la nomination en 1980 du Sqn Ldr Adam Wise, que le prince aurait pu se faire aider par son propre personnel - bien qu'il fût encore partagé avec la reine et le prince Edward. En 1983, Wise a été promu commandant de l'escadre et nommé secrétaire privé des princes Andrew et Edward, rompant ainsi son lien avec la maison royale. Il a quitté le service du duc d'York en 1987, lorsque le lieutenant-colonel. Sean O'Dwyer a été nommé — également conjointement avec le prince Edward.

Le duc d'York est maintenant assisté d'un secrétaire privé, d'un secrétaire privé adjoint, d'un secrétaire privé adjoint et d'un écuyer. Il y a aussi un assistant de bureau et une poignée d'employés personnels, notamment un cuisinier et un majordome. Le bureau du duc d'York est actuellement basé à Buckingham Palace, et le duc a une résidence au Royal Lodge, Windsor, dans laquelle il a emménagé en 2004, depuis Sunninghill Park, Ascot.

Secrétaires privés du duc d'York[modifier | modifier le code]

  • 2012-2020 : Mme Amanda Thirsk
  • 2003-2012 : major Alastair Watson LVO
  • 2001-2003 : Capf Charlotte Manley LVO OBE RN
  • 1990-2001 : capitaine Neil Blair CVO RN
  • 1987-1990 : le lieutenant-colonel Sean O'Dwyer MVO DL Irish Guards (Retd.)
  • 1983-1987 : Wing Commander Adam Wise LVO MBE

Secrétaires privés adjoints du duc d'York[modifier | modifier le code]

  • ?-présent : James Upsher[37]

Equerry au duc d'York[modifier | modifier le code]

  • 2019- capitaine de corvette Alex Davies, RN[38]
  • 2017-2019 : capitaine Edward Monckton
  • 2014-2017 : lieutenant Jack Cooper RN
  • 2012-2014 : lieutenant Michael Hutchinson RN

Maison du comte et de la comtesse de Wessex[modifier | modifier le code]

La maison du comte et de la comtesse de Wessex fournit le soutien administratif au comte de Wessex, le plus jeune fils de la reine, et à son épouse, la comtesse de Wessex. Bien que leur résidence privée soit Bagshot Park, leur bureau, dirigé par le secrétaire privé, est basé à Buckingham Palace.

Secrétaires privés du comte et de la comtesse de Wessex[modifier | modifier le code]

  • 2019-présent : capitaine Andy Aspden RN
  • 2014-2018 : M. Tim Roberts
  • 2002-2014 : brigadier John Smedley CVO
  • 1987-2001 : lieutenant-colonel Sean O'Dwyer LVO DL Irish Guards (Retd.)
  • 1983-1987 : wing commander Adam Wise LVO MBE

Secrétaire particulier adjoint du comte et de la comtesse de Wessex[modifier | modifier le code]

  • 2015-2018 : M. Matthew Magee
  • 2018-présent : M. Alexander Stonor

Equerry au comte et à la comtesse de Wessex[modifier | modifier le code]

  • ?-présent : colonel Paul Arengo-Jones CVO

Secrétaires privés adjoints et femmes de chambre de la comtesse de Wessex[modifier | modifier le code]

  • 1999-présent : Annabelle Galletley (Mme Angus Galletley)
  • 2000-présent : Mme Suzanne Lofthouse-Jackson
  • 2009-présent : Amy Mayes (Mme Jonathan Mayes)

Coordonnateurs de programme auprès du comte et de la comtesse de Wessex[modifier | modifier le code]

  • 2016-présent : Miss. Emily Mortimore
  • 2017-présent : Miss. Jess Utton
  • 2017-présent : Miss. Kelly Tschumi

Assistante de secrétariat du comte et de la comtesse de Wessex[modifier | modifier le code]

  • ?-présent : Mme Jackie Phipps

Maisons plus réduites[modifier | modifier le code]

Maison du duc et de la duchesse de Gloucester[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire particulier du duc et de la duchesse de Gloucester au palais de Kensington : M. Alistair Wood, LVO MBE 2004-2012

Maison du duc et de la duchesse de Kent[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire particulier du duc de Kent, KG à Wren House, Kensington Palace : M. Nicholas Marden

Maison de la princesse Alexandra, l'honorable Lady Ogilvy[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire privée : Mme Diane Duke
  • Dame en attente : Mme Peter Afia LVO

Maison du prince et de la princesse Michael de Kent[modifier | modifier le code]

  • Secrétaire particulier du prince Michael de Kent, GCVO au palais de Kensington : M. Nicholas Chance, CVO (1997-2016)[39],[40]
  • ? (2016-présent)

Anciennes maisons[modifier | modifier le code]

Maison du roi Édouard VII et de la reine Alexandra[modifier | modifier le code]

Le roi Édouard VII (1841-1910) a été créé prince de Galles peu de temps après sa naissance, et sa maison était connue comme la maison du prince de Galles à partir de 1841. Lors de son mariage en 1863, lui et sa femme partageaient la maison du prince et de la princesse de Galles jusqu'à leur accession au poste de roi et de reine en , mais plusieurs nominations étaient soit au prince soit à la princesse (par exemple, ils avaient chacun des seigneurs distincts Chamberlain et secrétaires privés). Lorsqu'il est devenu roi, sa maison était connue sous le nom de maison du souverain 1901-1910.

La reine Alexandra (1844-1925) reçut un foyer séparé lors de l'accession de son mari, le foyer de la reine. À partir de 1910, il était connu comme la maison de la reine Alexandra.

Maison du roi George V et de la reine Mary[modifier | modifier le code]

Le prince George (1865-1936) a été créé duc d'York en 1892 et a reçu une maison séparée avec son frère. Les courtisans nommés pour aider le prince George de Galles jusqu'à cette année faisaient partie de la maison de ses parents. Après son mariage avec la princesse Mary de Teck en 1893, ils ont partagé la maison du duc et de la duchesse d'York.

Lors de l'accession de son père, le roi Édouard VII en , George hérita automatiquement du duché de Cornouailles et fut connu sous le nom de duc de Cornouailles et York jusqu'en novembre suivant, date à laquelle il fut nommé prince de Galles. De 1901 jusqu'à son accession en 1910, lui et sa femme ont partagé la maison du prince et de la princesse de Galles, mais plusieurs nominations ont été faites soit au prince soit à la princesse.

Lorsqu'il devint roi, sa maison était connue sous le nom de maison du souverain 1910-1936.

La reine Mary (1867-1953) a reçu une maison séparée lors de l'accession de son mari, la maison de la reine. À partir de 1936, il était connu comme la maison de la reine Mary.

Maison de la reine Elizabeth la reine mère[modifier | modifier le code]

Ceci est une liste incomplète de ceux qui ont servi dans la maison de la reine Elizabeth

  • 1923-1936 : inclus dans prince Albert, la « maison du duc d'York » du duc d'York
  • 1936-1952 : la « maison de la reine » de la reine
  • 1952-2002 : la « maison de la reine Elizabeth la reine mère »

Contrôleur[modifier | modifier le code]

  • 1952-1953 : Peter Townsend
  • 1953-1974 : lord Adam Gordon
  • 1974-2002 : Sir Alastair Aird

Equerries[modifier | modifier le code]

  • 1950-1956 : capitaine Oliver Dawnay
  • 1955-1956 : Sir Martin Gilliat
  • 1956-1984 : Sir Francis Legh
  • 1959-2002 : Sir Ralph Anstruther Bt
  • 1968-1970 : richard Jenkins
  • 1984-2002 : major George Seymour
  • 1992-1994 : Edward Dawson-Damer
  • 1993-2002 : Sir Alastair Aird
Equerries supplémentaires[modifier | modifier le code]
  • 1953-2002 : le très honorable lord Sinclair
  • 1955-? : Sir Harvey Kearsley
  • 1956 : major Raymond Seymour
  • 1956-1962 : captitaine Oliver Dawnay
  • 1958-? : major Sir John Griffin
  • 1964-1973 : Alastair Aird
  • 1995-2002 : captitaine Ashe Windham
  • 1998-2002 : Nicholas Assheton
Équerres temporaires[modifier | modifier le code]
  • 1955 : major Raymond Seymour
  • 1956-1958 : major John Griffin
  • 1958-1960 : capitaine William Richardson
  • 1960-1964 : capitaine Alastair Aird
  • 1980-1982 : capitaine Ashe Windham
  • 1982-1984 : le capitaine l'hon. Jeremy Stopford
  • 1984-1986 : capitaine Jamie Lowther-Pinkerton
  • 1986-1988 : capitaine Niall Hall
  • 1988-1990 : capitaine Giles Bassett
  • ? -1994 : capitaine Edward Dawson-Damer
  • 1994- ? : major Colin Burgess
  • 2000-2002 : capitaine Mark Grayson

Dames de compagnie[modifier | modifier le code]

  • 1923-1926 : Lady Katharine Meade
  • 1926-1932 : Lady Helen Graham
  • 1932-1936 : Lettice Bowlby
  • 1985-2002 : Jane Walker-Okeover
  • 1990-2002 : Lady Margaret Colville
  • 1991-2002 : Margaret Rhodes
  • 1993-2002 : Jennifer Gordon-Lennox
Dames de compagnie supplémentaires[modifier | modifier le code]
  • 1929-? : Lady Annaly

Dames de la chambre à coucher[modifier | modifier le code]

  • 1937-1941 : Vicomtesse Halifax (extra 1946-?)
  • 1937-1947 : Lady Nunburnholme
  • 1937-1972 : Comtesse Spencer DC VO OBE
  • 1937-1994 : Vicomtesse Hambleden GCVO (comme Vicomtesse douairière à partir de 1948)
  • 1945-1967 : Lady Harlech (extra 1941-1945 ; comme douairière de 1964)
  • 1947-1979 : la comtesse de Scarbrough en tant que comtesse douairière de 1969
  • 1973-2002 : Lady Grimthorpe (fille de la comtesse de Scarborough ci-dessus)
  • 1994-2002 : La comtesse de Scarbrough (belle-fille de la comtesse de Scarborough ci-dessus)

Lord-chambellan[modifier | modifier le code]

  • 1937-1965 : Col The Earl of Airlie KT GCVO MC
  • 1965-1992 : Le comte de Dalhousie KT GCVO GBE MC DL
  • 1992-2002 : Le comte de Crawford KT GCVO PC

Maîtresse des robes[modifier | modifier le code]

  • 1937-1964 : Sa grâce la duchesse douairière de Northumberland GCVO
  • 1964-1990 : Sa grâce la duchesse d'Abercorn DCVO
  • 1990-2002 : vacant

Pages d'honneur[modifier | modifier le code]

  • 1962-1964 : James Charteris, lord Neidpath
  • 1964-1966 : John Dalrymple-Hamilton
  • 1966-1967 : Valentine Cecil
  • 1967-1969 : Richard Scott, lord Eskdaill (futur duc de Buccleuch et Queensberry)
  • 1969-1971 : Simon Mulholland Esq.
  • 1971-1973 : Michael Bowes-Lyon, lord Glamis (plus tard comte de Strathmore et Kinghorne)
  • 1973-1974 : Gilbert Clayton Esq.
  • 1974-1975 : Colin Campbell-Preston
  • 1975-1977 : Charles Bruce, lord Bruce
  • 1977-1979 : Gavin Rankin Esq.
  • 1979-1982 : Henry Beaumont
  • 1982-1984 : l'hon. Maurice Roche (plus tard baron Fermoy)
  • 1984-1986 : Andrew Hope, vicomte Aithrie (plus tard comte de Hopetoun)
  • 1987-1989 : Andrew Lillingston
  • 1989-1991 : Richard Lumley, vicomte Lumley (plus tard comte de Scarbrough)
  • 1991-1993 : John Carew-Pole
  • 1993-1995 : Arthur Wellesley, comte de Mornington
  • 1995-1998 : l'hon. Thomas Lumley
  • 1998-1999 : Harry Bengough
  • 1999-2002 : Andrew Matheson

Attaché de presse[modifier | modifier le code]

  • 1956-2001 : Sir John Griffin

Secrétaires privés[modifier | modifier le code]

  • 1937-1946 : lieutenant-colonel Richard Streatfield
  • 1946-1951 : major Thomas Harvey
  • 1951-1956 : capitaine Oliver Dawnay
  • 1956-1993 : Sir Martin Gilliat
  • 1993-2002 : Sir Alastair Aird
Secrétaires privés adjoints[modifier | modifier le code]
  • 1953-1974 : lord Adam Gordon
  • 1955-1956 : Martin Gilliat
  • 1956-1959 : Francis Legh
  • 1959-1964 : Sir Ralph Anstruther Bt
  • 1964-1973 : Alastair Aird
  • 1993-2002 : major George Seymour

Trésoriers[modifier | modifier le code]

  • 1937-1946 : Sir Basil Brooke
  • 1946-1960 : Sir Arthur Penn
  • 1961-1998 : Sir Ralph Anstruther Bt
  • 1998-2002 : Nicholas Assheton

Les femmes de la chambre à coucher[modifier | modifier le code]

  • 1937-1939 : Lady Helen Graham
  • 1937-1960 : Lady Katharine Seymour
  • 1937-1961 : Marion Hyde, Lady Hyde
  • 1937-1944 : Lettice Bowlby
  • 1939-? : Lady Adelaide Peel
  • 1944-1947 : Lady Mary Herbert
  • 1947-2001 : Lady Jean Rankin
  • 1951-1961 : l'honorable Olivia Mulholland
  • 1960-1993 : Lady Ruth Burke Roche, baronne Fermoy
  • 1961-1963 : Lady Mary Harvey
  • 1965-2002 : Dame Frances Campbell-Preston
  • 1981-2002 : Lady Angela Oswald
Extra femmes de la chambre à coucher[modifier | modifier le code]
  • 1937-1994 : Lady Victoria Wemyss (née Cavendish-Bentinck)
  • 1939-? : Lady Helen Graham
  • 1944-1988 : l'honorable Lettice Bowlby (née Annesley)
  • 1947-? : Lady Mary Herbert
  • 1947 : Lady Jean Rankin
  • 1947-? : Alexandra Pelham, Lady Worsley CBE
  • 1948-1951 : Pamela Hore-Ruthven (plus tard Cooper), vicomtesse Ruthven de Canberra
  • 1956-1960 : la douairière Lady Fermoy
  • 1959-1981 : Lady Elizabeth Basset
  • 1960-? : Lady Katherine Seymour
Femmes temporaires de la chambre à coucher[modifier | modifier le code]
  • 1963-1965 : Lady Caroline Douglas-Home

Apothicaires[modifier | modifier le code]

Les médecins[modifier | modifier le code]

  • 1936-? : George Frederick Still
  • 1936-? : Sir John Weir
  • 1936-? : Henry Letheby Tidy
  • 1936-? : Daniel Thomas Davies

Chirurgiens[modifier | modifier le code]

Chirurgien-Apothicaire[modifier | modifier le code]

  • 1956-? : Richard May Esq.

Positions honorifiques[modifier | modifier le code]

  • Piper à la reine mère (1953-2002)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h et i (en) « Maisons royales au Royaume-Uni », dans Encyclopædia Britannica, 1911 [détail de l’édition] [royales au Royaume-Uni  (en) Lire en ligne sur Wikisource].
  2. Society of Antiquaries of London (1790): A collection of ordinances and regulations for the government of the royal household, made in divers reigns : from King Edward III to King William and Queen Mary, also receipts in ancient cookery, accessed 11 October 2013. This contains a collection of primary sources, including the Liber Nigra of Edward IV and the Statutes of Eltham.
  3. https://www.royalcollection.org.uk/about/news-and-features/appointment-of-a-new-director-of-the-royal-collection#/
  4. (en-GB) « The Officers of Arms - College of Arms », www.college-of-arms.gov.uk (consulté le )
  5. « How the College of Arms works », College of Arms (consulté le )
  6. « Sovereign Grant Act 2011 »
  7. Chamberlayne, Edward and John Chamberlayne. Chapter V. Page 400-401. Magnae Britanniae notitia, or, The present state of Great-Britain: with divers remarks upon the ancient state thereof. Edition 25. Godwin, 1718.
  8. (see Appendix to the Court Circular of 2 November 2010)
  9. « The London Gazette, 21 December 2010 », London-gazette.co.uk, (consulté le )
  10. « Office of The Prince of Wales and The Duchess of Cornwall, Annual Review 2009 » [archive du ] (consulté le )
  11. Not including the young Princes' staff. Including their staff, there are 125.3, as listed at: The Prince of Wales – Frequently Asked Questions
  12. « The Prince of Wales – Document Downloads » [archive du ] (consulté le )
  13. William Nye appointed as Principal Private Secretary to Their Royal Highnesses The Prince of Wales and The Duchess of Cornwall The Prince of Wales, 30 June 2011
  14. a b c d et e « PoW Annual Review 2011 » [archive du ] (consulté le )
  15. « BBC News – Royal wedding dress to go on show », Bbc.co.uk (consulté le )
  16. Peter Hunt, « BBC News – William and Kate opt for Kensington Palace home », Bbc.co.uk (consulté le )
  17. a b et c « Blow for William and Kate as their most senior courtier Jamie Lowther-Pinkerton announces his departure, Telegraph online », Telegraph.co.uk (consulté le )
  18. a et b « An American at the Palace: Duke and Duchess of Cambridge hire RBS spin doctor Jason Knauf, Telegraph Online », Telegraph.co.uk (consulté le )
  19. a et b (en) « Changes to the Household Office of The Duke and Duchess of Cambridge and Prince Harry », sur The Royal Family, (consulté le )
  20. « Prince William's new Private Secretary swaps Brexit for Royal Household - ITV News », Itv.com, (consulté le )
  21. « Who is Catherine Quinn, the Duchess of Cambridge's new private secretary? », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  22. « Manning, Sir David (Geoffrey) », Who's Who 2018, Oxford University PRess, (DOI 10.1093/ww/9780199540884.013.26519)
  23. « Announcement: The Household of The Duke and Duchess of Sussex »
  24. Gordon Rayner, « An American at the Palace: Duke and Duchess of Cambridge hire RBS spin doctor Jason Knauf », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne, consulté le )
  25. Burne James, « Freuds hires Duke and Duchess of Cambridge comms man Nick Loughran », PR Week, (consulté le )
  26. « Harverson, Patrick Richard », Who's Who 2018, Oxford University Press, (DOI 10.1093/ww/9780199540884.013.44803)
  27. Ward, « Prince Harry appoints a right-hand man, Telegraph Online », Telegraph.co.uk, (consulté le )
  28. Hill, « Meghan Markle and Prince Harry Have Split Royal Households from Kate Middleton and Prince William », People, (consulté le )
  29. a et b « Meghan's last aide quits ahead of royal baby birth », news.com.au, (consulté le )
  30. a et b Sanchez, « These Are All the People Who Work for Prince Harry and Meghan Markle », Harper's Bazaar, (consulté le )
  31. Barcelona, « Identity of Meghan Markle's former PA revealed – and she used to work for Robbie Williams », (consulté le )
  32. Gordon Rayner, « An American at the Palace: Duke and Duchess of Cambridge hire RBS spin doctor Jason Knauf », The Daily Telegraph,‎ (lire en ligne)
  33. Barcelona, « Meet Prince Harry and Meghan Markle's all-female dream team », (consulté le )
  34. Harper, « Prince Harry and Duchess Meghan hire social media 'visionary' to join their team », (consulté le )
  35. a et b Court Circular, 31 January 2019
  36. a et b « Gert's Royals: Princess Anne & Sir Tim - Christmas Reply (2016) », Gertsroyals.blogspot.com, (consulté le )
  37. « Princess Beatrice Birthday Reply », gertsroyals.blogspot.com, (consulté le )
  38. Court Circular, 1 February 2019
  39. « Nicholas Chance », Hawki.co (consulté le )
  40. Court Circular for 13 December 2016
  41. Supplement to the London Gazette (1952) accessed 20 July 2011
  42. "Society of Apothecaries' Awards", British Medical Journal (July 31, 1954), p. 298 accessed 20 July 2011
  43. Barrier Miner, "Palace Duties"(Broken Hill, New South Wales, 2 August 1954, p.9 accessed 20 July 2012

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]