Aller au contenu

Maison noble des Rues-Neuves

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maison noble des Rues-Neuves
Manoir des Rues-Neuves
Château de Gurwan
Présentation
Type
Fondation
XVe siècle, Voir et modifier les données sur Wikidata
Patrimonialité
Localisation
Adresse
Coordonnées
Carte

La maison noble des Rues-Neuves (ou manoir des Rues-Neuves, manoir de Rue-Neuve, château de Gurwan) est un manoir de Tréhorenteuc, dans le Morbihan, en France.

Localisation

[modifier | modifier le code]

Le manoir marque l'entrée du bourg de Tréhorenteuc par la rue Neuve.

Le bâtiment est construit au XVIe siècle[1] et remploie des éléments du siècle précédent[1]. Cette maison constitue le pavillon d'entrée d'une demeure plus vaste[1]. Le manoir est assiégé par la Ligue catholique en 1592[réf. souhaitée] et est reconstruit en 1605 par un membre de la famille Coligny[réf. souhaitée]. Il a fait l'objet d'une restauration à la fin du XXe siècle par Jacques Ealet.[réf. souhaitée]

Le manoir appartient successivement aux familles Gaël, Montfort, Laval, Coligny, l'Aage (au XVIIe siècle), Saint-Gilles (au XVIIIe siècle), Tembé, Busnel du Bouëxic, Taya[réf. souhaitée]. Il est actuellement propriété de la famille Ealet.[réf. souhaitée]

La maison noble des Rues-Neuves fait l'objet d'une inscription au titre des monuments historiques par arrêté du [1].

Description

[modifier | modifier le code]

Le logis-porte[note 1][2] est construit sur trois niveaux, le dernier étant occupé par les combles[1]. La tourelle circulaire renfermant l'escalier qui donne accès à l'étage, est à chaque niveau flanquée de latrines[2].

L'édifice est bâti en moellons, sauf le premier étage, qui abrite une pièce d'habitation au dessus du passage, dont la façade sur cour est construit en pan de bois[1]. Le décor est constitué d'arcs en granite[1] et, quoique maintenant disparue, de la représentation des armoiries des propriétaires au-dessus de la porte[1].

L'intérieur est en mauvais état : seules quelques cheminées subsistent au premier étage, les parquets en planches chevillées et la menuiserie sont dégradés[1].

Notes et références

[modifier | modifier le code]
  1. Il s'agit d'un logis secondaire signalant en même temps l'entrée dans la cour[2].

Références

[modifier | modifier le code]
  1. a b c d e f g h et i « Maison, dite maison noble des Rues-Neuves », notice no PA00091761, sur la plateforme ouverte du patrimoine, base Mérimée, ministère français de la Culture
  2. a b et c Christel Douard et Jean Kerhervé, Manoirs : Une histoire en Bretagne, Châteaulin, Locus Solus, , 215 p. (ISBN 978-2-36833-338-9), p. 117.

Articles connexes

[modifier | modifier le code]

Liens externes

[modifier | modifier le code]

  • Ressource relative à l'architectureVoir et modifier les données sur Wikidata :