Manoir de Malet (Saint-Paul, Savoie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maison noble de Malet)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maison noble de Malet
Image illustrative de l’article Manoir de Malet (Saint-Paul, Savoie)
Type Manoir
Début construction XVIe siècle
Propriétaire initial Famille de La Porte
Destination actuelle Exploitation agricole
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Commune Saint-Paul

Le manoir de Malet est une ancienne petite gentilhommière, du XVIe siècle, centre de la seigneurie de Malet, dont les vestiges se dressent sur la commune de Saint-Paul dans le département de la Savoie. En 1907, il n'est plus qu'une ferme.

Histoire[modifier | modifier le code]

La seigneurie et la gentilhommière de Malet sont la possession, au XVIe siècle de la famille noble des de La Portes, seigneurs de Malet et Saint-Paul[1].

En 1540 y habite noble Claude de La Porte, seigneur de Malet, condamné à mort par décapitation à Chambéry, le pour le meurtre de maître Nicolas Dapponex, arquebusé, avec la complicité de ses frères et de sa femme, lors de sa traversée du col du Chat. Le jugement prévoit qu'il soit décapité, son corps coupé en quatre quartiers, l'un pendu aux fourches patibulaires de Yenne, deux aux portes de Chambéry, et le dernier dont la tête au col du Chat.. Sa femme, Marie de Lucinge, quoique complice, se remaria peu après avec Antoine de Seyssel, vicomte de Choisel, à qui elle apporte la seigneurie de Malet[1].

Le , vient mourir en sa maison forte de Malet, Aynard de Seyssel, vicomte de Choisel, ancien officier, retiré précédemment au château de Choisel [1].

En 1907, la maison n'est plus qu'une ferme appartenant à famille Dognin, originaire de Saint-Paul[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Jean Létanche 1907, p. 38-39.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jean Létanche, Les vieux châteaux, maisons fortes et ruines féodales du canton de Yenne en Savoie, Paris, Le Livre d'histoire-Lorisse, coll. « Monographie des villes et villages de France » (no 1005), (réimpr. 2007) (1re éd. 1907), 99 p. (ISBN 978-2-84373-813-5, lire en ligne), p. 38-39.
  • [Michèle Brocard 1995] Michèle Brocard (ill. Edmond Brocard), Les châteaux de Savoie, Yens-sur-Morges, Éditions Cabédita, coll. « Sites et Villages », , 328 p. (ISBN 978-2-88295-142-7), p. 268.

Articles connexes[modifier | modifier le code]