Maison natale de Charles de Gaulle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Maison natale de Charles de Gaulle
Lille maison-musee de gaulle.JPG
La maison natale de Charles de Gaulle à Lille
(Le musée Charles de Gaulle).
Informations générales
Type
Maison natale (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Ouverture
Visiteurs par an
Entre 19 000 et 20 000[1]
Site web
Collections
Collections
Objets personnels provenant de la famille
Bâtiment
Protection
Logo monument historique Inscrit MH (1989, jardin)
Logo monument historique Classé MH (1990, maison)
Localisation
Pays
Région
Commune
Adresse
9, rue Princesse
59000 Lille
France
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du Nord
voir sur la carte du Nord
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Lille
voir sur la carte de Lille
Red pog.svg

La maison natale Charles de Gaulle est un musée français situé à Lille, dans le Nord, en France. Auparavant, le musée était la maison des grands-parents maternels de Charles de Gaulle, où ce dernier naquit en 1890.

Ouverte au public en 1983, cette maison est monument historique depuis 1989 et fait partie du label Maisons des Illustres depuis 2011. Située dans le quartier du Vieux-Lille, le musée accueille chaque année entre 19 000 et 20 000 visiteurs>.

Histoire[modifier | modifier le code]

Charles de Gaulle est né au 9 rue Princesse à Lille (quartier du Vieux-Lille) le , dans la maison de ses grands-parents maternels, Jules-Émile et Julia Maillot (des industriels du textile), comme la coutume le voulait à l'époque. Le jour même, il est baptisé à l'église Saint-André située dans la rue Royale. Charles de Gaulle y a parfois séjourné lors de son enfance puis adolescence. Il aurait particulièrement apprécié le lieu au point d'avoir envisagé d'en faire l'acquisition en 1947[2].

La maison natale, un bel hôtel particulier d'une famille de la bourgeoisie moyenne du département du Nord, fut acquise par une association d'amis du général de Gaulle en 1961 puis léguée à l'Institut et la Fondation Charles-de-Gaulle. Elle a connu relativement peu de transformations par rapport à son état en fin du XIXe siècle[2]. En 1983, la maison natale de Charles de Gaulle, devenue un musée géré par la Fondation, est ouverte au public. Des expositions temporaires y sont proposées.

Inscrite aux monuments historiques le , puis classée le [3], elle est devenue un lieu de mémoire permettant de suivre l'itinéraire militaire et politique de Charles de Gaulle et de comprendre les différentes étapes de la vie du général, ses origines, sa naissance à Lille, son enfance, son éducation, ses attaches régionales (de par son service militaire effectué à Arras ou son mariage à Calais avec une calaisienne, Yvonne Vendroux).

En 1995, La Fondation Charles-de-Gaulle a engagé des travaux d'aménagement afin de reconstituer les décors et l'ambiance de la maison natale à la fin du XIXe siècle. De plus, afin que ce lieu soit un objet culturel vivant et privilégiant l'interactivité, la Fondation Charles-de-Gaulle a poursuivi son aménagement par d'importants travaux qui se sont achevés par l'inauguration du musée le . Le , le musée reçoit du label Maisons des Illustres[1].

À partir de 2013, sa gestion est assurée par le conseil départemental du Nord[4]


Une importante campagne de rénovation

Avec un passage grandissant de visiteurs, la Maison natale présente aujourd’hui des désordres structurels et doit être renforcée et sécurisée pour permettre la pérennité de ce haut lieu de mémoire.

Elle a fermé ses portes le pour une campagne de travaux d’envergure. Une 1ère phase prévue en 2020 concernera la réfection des structures, des façades mais aussi la réhabilitation des pièces de vie, la restitution des décors d’époque et du jardin d’hiver.

Elle rouvrira ses portes pour célébrer le 130ème anniversaire de la naissance de Charles de Gaulle, le .


La Maison natale de demain…

Pour la première fois de son histoire, la Maison natale ressemblera le plus fidèlement possible à celle qu’a connu Charles de Gaulle enfant. Grâce à la découverte des décors originaux, grâce à la compilation de témoignages de la famille et grâce à toutes les recherches historiques et scientifiques, il est aujourd’hui possible de redonner plus d’authenticité à la demeure.

La maison retrouvera par ailleurs, ses pièces fonctionnelles, jadis témoins de la vie quotidienne et de la vie domestique et aujourd’hui disparues. Les visiteurs découvriront donc de façon inédite la cuisine, le cabinet de toilette et la lingerie.

Une attention toute particulière est portée sur le jardin d’hiver, lieu de repos et d’amusement où Charles de Gaulle se plaisait à reconstituer des batailles en soldats de plomb avec ses frères et cousins. Cette verrière a été remodifiée au cours du siècle dernier et son apparence a été modifiée. Grâce au concours de l’Architecte en chef des Monuments Historiques, ce jardin d’hiver va pouvoir retrouver son dessin d’origine et son caractère authentique avec motifs en ferronnerie et vitraux.

Présentation de l'édifice[modifier | modifier le code]

La maison se présente en deux parties (aile droite et aile gauche) séparées par une cour-jardin intérieure : le logis familial et le centre culturel, appelé la « Fabrique d'histoire »[5].

Le logis familial[modifier | modifier le code]

Le logis vu de la cour intérieure.

Réhabilitée en , chacune des pièces de la maison permet au visiteur de se plonger à l'époque de la naissance de Charles de Gaulle grâce aux souvenirs familiaux, aux portraits, et aux objets personnels provenant de la famille dont le berceau, la robe de baptême, le sabre de saint-cyrien...

Au rez-de-chaussée :

  • la véranda,
  • la salle à manger,
  • le petit salon,
  • le grand salon
  • la cuisine (qui a été remplacée par un mini-exposition sur Lille à la fin du XIXe siècle et au début du XXe)

Au premier étage :

  • la chambre natale,
  • la chambre de madame Maillot,
  • la chambre d'ami,
  • le grenier.

La « Fabrique d'histoire »[modifier | modifier le code]

Plaque commémorative apposée sur la maison natale de Charles de Gaulle.

Il s'agit de l'ancienne fabrique de tulle du grand-père maternel de Charles de Gaulle. L'atelier est devenu un centre culturel comprenant :

  • un espace d'accueil avec une fresque chronologique retraçant les dates importantes de la vie de Charles de Gaulle par l'intermédiaire des bornes multimédia,
  • un centre de ressources multimédia : la bibliothèque et les ordinateurs mis à la disposition du visiteur lui donnent accès à une base de données constituée d'archives et de documents en relation avec Charles de Gaulle et avec l'histoire des XIXe et XXe siècles,
  • un forum audiovisuel polyvalent : devenant soit une salle de projections soit une salle de conférences et de débats,
  • un espace pédagogique destiné à l'accueil du jeune public (6/11ans) : avec son mobilier adapté aux enfants, ce lieu favorise la découverte de l'histoire du XXe siècle. Apte à recevoir un public scolaire, il permet aux professeurs d'y organiser des ateliers pédagogiques.


Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Lille : le label "Maison des Illustres" à la maison natale Charles de Gaulle », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne, consulté le 17 septembre 2011).
  2. a et b Michel Marcq, « Ce siècle marqué par l'empreinte du Général », dans Cent ans de vie dans la région, tome 3 : 1939-1958, La Voix du Nord éditions, hors série du 17 juin 1999, p. 27.
  3. « Maison natale du Général de Gaulle, actuellement musée », notice no PA00107904, recensement immeubles MH, 1992 ; Claude Vandalle, « Maison natale du général de Gaulle, actuellement musée », notice no IA59000390, inventaire général du patrimoine culturel, 1995 ; sur la base Mérimée, ministère de la Culture.
  4. « À Lille, la maison natale de Charles de Gaulle passe sous gestion du Département du Nord », La Voix du Nord,‎ (lire en ligne).
  5. « Visite guidée », sur charles-de-gaulle.org.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]