Maison forte du Villaret

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maison forte du Villaret
Période ou style Médiéval
Type Maison forte
Propriétaire initial Famille de Seyssel
Coordonnées 45° 38′ 22″ nord, 5° 47′ 01″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Commune Meyrieux-Trouet

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Maison forte du Villaret

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maison forte du Villaret

La maison forte du Villaret est une ancienne maison forte, chef-lieu de la seigneurie du Villaret, dont les vestiges se dressaient encore en 1907, sur la commune de Meyrieux-Trouet, dans le département de la Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation[modifier | modifier le code]

La maison forte du Villaret se dressait au hameau éponyme, où, l'on pouvait encore la voir en 1907[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le petit fief du Villaret fut la possession probable des Seyssel puis des Mareste, après 1579[2], avant d'être entre les mains d'une branche de la famille de Bavoz[3]. ; un Bavoz, seigneur d'Oncieu, y vit en 1630[4].

Le 1er octobre 1675, noble Laurent de Bavoz, seigneur du Villaret, assiste à Yenne à la réunion de la noblesse du petit Bugey, à l'occasion de l'avènement[Note 1] de Victor-Amédée II de Savoie.

En 1730[4],[Note 2], Charles Philibert de Bavoz, fils de Laurent, y vit avec son épouse, Anne de Saint-Martin, veuve du sire de Gerbaix. La maison forte échoit après la Révolution française à la famille Dupasquier, originaire du pays.

Description[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Sous la tutelle de sa mère, régente de Savoie.
  2. Michèle Brocard rapporte la date de 1735 — Michèle Brocard 1995, p. 179.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  2. a et b Michèle Brocard 1995, p. 179
  3. Jean Létanche 1907, p. 15.
  4. a et b Jean Létanche 1907, p. 45.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Jean Létanche 1907] Jean Létanche, Les vieux châteaux, maisons fortes et ruines féodales du canton de Yenne en Savoie, Paris, Le Livre d'histoire-Lorisse, coll. « Monographie des villes et villages de France » (no 1005), (réimpr. 2007), 2e éd. (1re éd. 1907), 99 p. (ISBN 978-2-84373-813-5).
  • [Michèle Brocard 1995] Michèle Brocard (ill. Edmond Brocard), Les châteaux de Savoie, Yens-sur-Morges, Éditions Cabédita, coll. « Sites et Villages », , 328 p. (ISBN 978-2-88295-142-7), p. 179.

Articles connexes[modifier | modifier le code]