Maison forte du Villard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Maison forte du Villard
Période ou style Médiéval
Type Maison forte
Coordonnées 45° 36′ 08″ nord, 6° 26′ 19″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces du Duché de Savoie Tarentaise
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Commune Saint-Paul-sur-Isère

Géolocalisation sur la carte : Savoie

(Voir situation sur carte : Savoie)
Maison forte du Villard

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maison forte du Villard

La maison forte du Villard est une ancienne maison forte, au Moyen Âge, centre de la seigneurie de Saint-Paul, situé au hameau éponyme sur la commune de Saint-Paul-sur-Isère, une commune française, dans le département de Savoie en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Situation[modifier | modifier le code]

Au nord du bourg, dans le haut du hameau.

Histoire[modifier | modifier le code]

Elle est inféodé par le comte Amédée V de Savoie, en 1301[2], en faveur d'Aymeric III d'Avalon, mort vers 1312. Un de ses descendants, Guigue d'Avalon, en sera investi avec la seigneurie de Saint-Paul le [2].

En 1575[2], la dernière héritière de cette famille épouse Claude de Reydellet de Charasson ; leurs descendants demeureront dans la commune jusqu'en 1792.

Adrianne Ferley, veuve d'Avalon, y vécut, en 1779[2].

Description[modifier | modifier le code]

C'est un bâtiment quadrangulaire, couvert de tuiles. L'angle nord-ouest est occupé par une tour ronde arasée. Une fenêtre à meneaux est conservée sur la façade sud-est. On peut encore voir le reste des latrines, à la jonction du mur nord-ouest et de la tour[3].

On y cultivait la vigne comme précisé dans un texte : « la vigne qui en dessous du petit jardin du chasteau de Saint Paul et au pied de la muraille dudit jardin avec sa treille »[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  2. a b c et d Michèle Brocard 1995, p. 267.
  3. Élisabeth Sirot 2007, p. 158.
  4. Élisabeth Sirot 2007, p. 96.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • [Michèle Brocard 1995] Michèle Brocard (ill. Edmond Brocard), Les châteaux de Savoie, Yens-sur-Morges, Éditions Cabédita, coll. « Sites et Villages », , 328 p. (ISBN 978-2-88295-142-7), p. 267.
  • [Élisabeth Sirot 2007] Élisabeth Sirot, Noble et forte maison - L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe au début du XVIe, Paris, Éditions Picard, (ISBN 978-2-7084-0770-1, LCCN 2007475228).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]