Maison forte de Loche

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison forte de Loche
Image illustrative de l'article Maison forte de Loche
Période ou style Médiéval
Type Maison forte
Début construction XIVe siècle
Propriétaire initial Famille De Loche
Destination initiale Résidence
Destination actuelle Auberge
Protection  Inscrit MH (1994)
Coordonnées 46° 01′ 16″ nord, 6° 37′ 15″ est[1]
Pays Drapeau de la France France
Anciennes provinces du Duché de Savoie Faucigny
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Haute-Savoie
Commune Magland

Géolocalisation sur la carte : Haute-Savoie

(Voir situation sur carte : Haute-Savoie)
Maison forte de Loche

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maison forte de Loche

La maison forte de Loche est une maison forte du XIVe siècle, située sur la commune de Magland, dans le département de la Haute-Savoie. Elle est située dans le bourg, au chef-lieu, face à la mairie, rue Nationale.

Histoire[modifier | modifier le code]

La famille de Loche réside en 1358 dans une « fortis domus ».

Elle a été aménagée en auberge au XXe siècle. Elle conserve de son passé médiéval ses plafonds, ses ouvertures et ses cheminées[2].

La maison forte de Loche fait l’objet d’une inscription au titre des monuments historiques depuis le [3].

Description[modifier | modifier le code]

Elle se présente sous la forme d'une « maison-tour » mesurant 15,50 × 12,50 mètres. Un mur de refend nord-sud greffé sur la cage d'escalier divise l'espace intérieur en deux parties.

Dans une salle du rez-de-chaussée, sur le manteau d'une cheminée, est sculpté le blason de la famille De Loche[4],[5]. Le plafond de la grande salle du premier étage est un plafond à caisson daté de 1439[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Coordonnées trouvées sur Géoportail.
  2. Élisabeth Sirot 2007, p. 45.
  3. Notice no PA00132830, base Mérimée, ministère français de la Culture
  4. Cette famille est issue d'une lignée de notaires, elle porte : Partie de gueules à trois glands d'or au chef d'argent et au croissant d'azur.
  5. Élisabeth Chalmin-Sirot, La maison de Loche à Magland : une demeure seigneuriale au XVe siècle, Pages d'archéologie médiévales en Rhône-Alpes, V-VI, Lyon 2003, p. 53-63.
  6. C'est un des plafonds à caissons les plus anciennement datés actuellement.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Élisabeth Sirot, Noble et forte maison - L'habitat seigneurial dans les campagnes médiévales du milieu du XIIe siècle au début du XVIe siècle, Éditions Picard, (ISBN 9782708407701).

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]