Maison des Consuls (Périgueux)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maison des Consuls
Maison Cayla
Image dans Infobox.
La maison des Consuls,
entre l'hôtel Salleton et la maison Lambert.
Présentation
Type
Destination actuelle
Propriété privée
Style
Construction
Patrimonialité
Localisation
Pays
Région
Région
Département
Commune
Adresse
16, boulevard Georges-SaumandeVoir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
voir sur la carte de Nouvelle-Aquitaine
Red pog.svg
Localisation sur la carte de la Dordogne
voir sur la carte de la Dordogne
Red pog.svg
Localisation sur la carte de Périgueux
voir sur la carte de Périgueux
Red pog.svg

La maison des Consuls est un édifice français implanté à Périgueux dans le département de la Dordogne, en région Nouvelle-Aquitaine. Il a été édifié au XVe siècle.

Présentation[modifier | modifier le code]

La maison des Consuls (parfois dénommée maison Cayla[1]) se situe en Périgord, au centre du département de la Dordogne, dans le secteur sauvegardé du centre-ville de Périgueux, en rive droite de l'Isle. C'est une propriété privée sise 16 boulevard Georges-Saumande.

Comprise entre la maison Lambert et l'Hôtel Salleton, elle fait partie de l'ensemble dit des maisons des Quais[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les maisons des Quais, au bord de l'Isle.

La construction de la maison des Consuls remonte au XVe siècle[3].

Malgré son nom, elle n'a jamais été le siège du Consulat de la ville qui se trouvait place du Coderc[1].

Son accès pouvait s'effectuer directement depuis l'Isle jusqu'aux années 1860[2] qui ont vu l'édification de la route impériale 21 de Paris à Barèges[4] (actuel boulevard Georges-Saumande).

Elle a successivement appartenu à la famille du Lau de la Côte puis aux Cayla[1]. La maison appartenait avant la Révolution à la famille de Fayolle[5].

En 1889, elle est classée au titre des monuments historiques[3].

En accord avec la direction régionale des Affaires culturelles (DRAC) d'Aquitaine, des travaux ont commencé en [6] pour aménager cette demeure en onze logements de standing (appartements côté rivière, et studios à l'arrière du bâtiment)[7],[8], pour une mise en service sur le marché locatif en [9].

Architecture[modifier | modifier le code]

Côté rivière, la façade de style gothique flamboyant[10] présente des mâchicoulis décorés surmontés d'un chemin de ronde, des fenêtres à meneaux et deux lucarnes[2], dont une est ornée de chimères.

À l'arrière, des mâchicoulis qui prolongent ceux de l'hôtel Salleton surplombent la rue du Port-de-Graule, une étroite ruelle où se trouve la cour qui donne accès à une tour hexagonale dans laquelle se loge un escalier à vis[1].

Galerie de photos[modifier | modifier le code]

Information Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c et d Guy Penaud, Le Grand Livre de Périgueux, p. 144-145, éditions la Lauze, 2003, (ISBN 2-912032-50-4)
  2. a b et c De l'autre côté de l'Isle, le long de la voie verte, panneau d'information Les maisons dites "des Quais", vu le 31 mai 2009.
  3. a et b « Maison des Consuls », notice no PA00082752, base Mérimée, ministère français de la Culture, consultée le 12 décembre 2010.
  4. Hôtel de Fayolle, panneau d'information de l'Hôtel de Fayolle, vu le 20 mai 2010.
  5. Paul Vitry, Les maisons de la Renaissance à Périgueux
  6. Hervé Chassain, « La rénovation de la Maison des consuls est lancée », Sud Ouest édition Périgueux, 13 novembre 2014, p. 14.
  7. Hervé Chassain, « A l'intérieur de la carte postale », Sud Ouest édition Périgueux, 1er avril 2015, p. 15.
  8. Hervé Chassain, « Les travaux avancent à la Maison des consuls », Sud Ouest édition Périgueux, 3 novembre 2015, p. 15.
  9. Hervé Chassain, « On va pouvoir habiter la carte postale », Sud Ouest édition Périgueux, 4 octobre 2016, p. 16.
  10. Histoire de Périgueux sur le site de la mairie de Périgueux, consulté le 12 décembre 2010.

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]