Maison de la culture de Firminy-Vert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison de la culture
Présentation
Type
Lieu de culture
Style
Architecte
Construction
1965
Statut patrimonial
Géographie
Pays
Commune
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Rhône-Alpes
voir sur la carte de Rhône-Alpes
Red pog.svg
Localisation sur la carte de France
voir sur la carte de France
Red pog.svg
Localisation sur la carte du département de la Loire
voir sur la carte du département de la Loire
Red pog.svg

La maison de la culture et de la jeunesse est un établissement culturel situé à Firminy dans la Loire en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Il y a eu deux projets réalisés par le Corbusier, le premier présenté en 1956 rassemblait la maison de la culture et des gradins du stade municipal. Mais finalement il fut décidé de dissocier l’équipement sportif du centre culturel afin d'éviter des conflits de financement par l'État, entre les deux ministères.

Finalement la deuxième version du centre culturel sans les gradins fut inaugurée en 1965. C'est le seul édifice réalisé à Firminy qui ne soit pas une réalisation posthume. Il est classé monument historique[1].

Présentation[modifier | modifier le code]

La maison de la culture fut installée sur une falaise artificielle dans l'ancienne carrière des “Razes”.

Sa façade inclinée domine le complexe sportif et fait face au stade municipal.

Elle mesure 110 mètres de long pour 14 mètres de largeur et s’organise sur 3 niveaux. Sur le pignon sud, le Corbusier a représenté une fresque des arts effectués dans ce centre. Le toit imaginé devait être incliné et recouvert par une couche de terre destinée à être ensemencée par le vent et les oiseaux. Cette technique nécessite des fondations très importantes pour soutenir le poids du toit. Finalement, avec l'entreprise Stribick, le Corbuisier décide de faire un toit suspendu par des paires de câbles reliés aux deux façades et sur lesquels sont posées des plaques de béton. Ce procédé est beaucoup plus léger et donc plus économique.

La maison de la culture composée d’une salle de musique d’un auditorium, d’une salle de spectacle, d’une salle d’arts plastiques, d’un foyer bar pour permettre la rencontre de tous, d’une salle de danse, etc.…

Actuellement la toiture n'est plus étanche et de nombreuses infiltrations sont visibles. Le projet de Saint-Étienne Métropole est de rénover la toiture pour un coût avoisinant les 8 millions d'euros.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Maison de la Culture Le Corbusier », base Mérimée, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]