Maison de Nogaret de La Valette

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

de Nogaret de La Valette
Blasonnement D'argent à un noyer de sinople
Période XIVe siècle-XVIIe siècle
Pays ou province d’origine Drapeau du Languedoc Languedoc
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Fiefs tenus Duc d'Épernon (1581), duc d'Halluin (1611), duc de Candale (1621), duc de La Valette (1622)
Demeures Château de Caumont, château de Cadillac, château de Villebois-Lavalette
Charges Capitoul de Toulouse, lieutenant général de provinces, gouverneur
Fonctions militaires Amiral de France, lieutenant général des armées, colonel général, gouverneur militaire
Fonctions ecclésiastiques Cardinal, archevêque de Toulouse, évêque
Récompenses civiles Pair de France
Récompenses militaires Ordre de Saint-Michel, ordre du Saint-Esprit, ordre de la Jarretière

La maison de Nogaret de La Valette olim Nogaret est une famille ducale de la noblesse française originaire de Lavalette (Haute-Garonne) dans le Languedoc[1]. Elle s'est éteinte au XVIIe siècle.

Elle a donné deux amiraux de France, des gouverneurs de provinces, deux prélats, et ne doit pas être confondue avec plusieurs familles nobles homonymes plus récentes ou plus anciennes comme celle de Guillaume de Nogaret (1260-1313).

Histoire[modifier | modifier le code]

Son premier membre connu est Jacques Nogaret, seigneur de La Valette, capitoul de Toulouse en 1366, 1377 et 1385, reconnu noble par lettres de Charles V datées de 1372[2].

Originaire du Languedoc, cette famille est devenue gasconne après son installation près de Lectoure, au château de Caumont-Cazaux construit par Pierre de Nogaret de La Valette entre 1530 et 1535[3].

Sa notoriété à la cour de France débute quand Jean-Louis de Nogaret de La Valette est admis parmi les mignons du roi Henri III. Elle occupera dès lors de hautes charges et sera élevée au titre ducal dès 1581.

Personnalités[modifier | modifier le code]

Bernard de Nogaret de La Valette (+ 1592)
Jean-Louis de Nogaret de La Valette (1554-1642)
Bernard de Nogaret de La Valette (1592-1661)
Louis de Nogaret de La Valette d'Épernon, cardinal de La Valette, archevêque de Toulouse (1593-1639)

Alliances[modifier | modifier le code]

Les principales alliances de la Maison de Nogaret de La Valette sont : du Fossat, de Bonafos, de Saint-Maurice, de Villeneuve, de Lye, de Bertolène, de Tournemire, de Bérail, de La Valette-Cornusson, de L'Isle, de Saint-Lary de Bellegarde, de Montlezun, de Foix-Candale, de Bourbon, de Joyeuse, de Moÿ, de Goth, etc.

Possessions, titres[modifier | modifier le code]

Armoires, blasons, devises[modifier | modifier le code]

Image Armoiries de la maison de Nogaret de La Valette
Orn ext duc et pair OSE.svg
Blason Henri de Nogaret de Foix (v 1591-1639).svg
Henri de Nogaret de « Foix » (1591-1639), comte de Candale et captal de Buch, puis duc d'Hallwin et pair de France, puis duc de Candale et pair de France, chevalier du Saint-Esprit (reçu le 14 mai 1633)

Écartelé : au I, contre-écartelé en 1 et 4, de gueules au château d'or ouvert et ajouré d'azur (de Castille), en 2 et 3 d'argent au lion de pourpre armé, lampassé et couronné d'or (de León) ; au II, écartelé en 1 et 4, de gueules aux chaînes d'or posées en orle, en croix et en sautoir, chargées en cœur d'une émeraude au naturel (de Navarre), en 2 et 3 écartelé en sautoir d'or aux quatre pals de gueules (d'Aragon) et d'argent à l'aigle de sable (Hohenstaufen) (le tout de Sicile) ; au III contre-écartelé en 1 et 4 d'azur aux trois fleurs de lys d'or et en 2 et 3 de gueules (d'Albret) ; au IV parti en a, d'azur semé de fleurs de lys d'or à la bande componée d'argent et de gueules (d'Évreux), en b, parti d'argent à un noyer arraché de sinople et de gueules, à la croix d'or, alaisée, vidée, cléchée et pommetée de douze pièces ; au chef de gueules chargé d'une croix potencée d'argent (de Nogaret) ; sur-le-tout, écartelé en 1 et 4 d'or aux trois pals de gueules (de Foix) en 2 et 3 d'or aux deux vaches de gueules, accornées, colletées et clarinées d'azur, passant l'une sur l'autre (de Béarn).[6]

On trouve aussi
Écartelé: au 1, contre-écartelé: a. et d. de gueules à un château de trois tours d'or (Castille); b. et c. d'argent au lion de gueules, couronné d'or (Léon); au 2, contre-écartelé: a. et d. de gueules aux chaînes de Navarre d'or (Navarre); b. et c. écartelé en sautoir, d'or à quatre pals de gueules, et d'argent à l'aigle de sable (Aragon-Sicile) ; au 3, de gueules plein (d'Albret) ; au 4, parti: a. d'azur semé de fleurs-de-lis d'or, à la bande componnée d'argent et de gueules, brochant sur les fleurs-de-lis (Evreux); b. à un noyer de sinople, et au chef de gueules, ch. d'une croix potencée d'argent (Nogaret). Sur le tout écartelé: a. et d. d'or à trois pals de gueules (Foix); b. et c. d'or à deux vaches passantes de gueules, l'une sur l'autre, accornées, colletées et clarinées d'azur (Béarn).[7]
Blason Bernard de Nogaret de La Valette (1592-1661).svg Bernard de Nogaret de La Valette (1592-1661), marquis de La Valette, puis duc de La Valette et pair de France, duc d'Épernon et pair de France, comte de Montfort, comte de Candale, comte d'Astarac, de Benauges et de Loches, vicomte de Castillon, captal de Buch et baron de Cadillac, colonel général de l'infanterie de France, chevalier de la Jarretière en 1645 (brevet no 444)

Écartelé: au I. parti: au 1, contre-écartelé : a. et d. de gueules à un château de trois tours d'or (de Castille) ; b. et c. d'argent au lion de gueules (de León) ; au 2, de gueules, aux chaînes de Navarre d'or (de Navarre), au II. parti : au 1, d'or, à quatre pals de gueules (d'Aragon) ; au 2, écartelé en sautoir : a. et d. d'or à quatre pals de gueules (d'Aragon) ; b. et c. d'argent à l'aigle de sable (Hohenstaufen) (le tout de Sicile), au III. parti: au 1, burelé de sable et d'or, au crancelin de sinople, brochant en bande (de Saxe) ; au 2, d'or plein, au IV. parti : au 1, contre-écartelé : a. et d. d'azur à la fasce d'or, acc. de trois têtes de lion ou rencontres de lions (voir de chats ??) du second (de Pole ?) ; b. et c. d'azur à la bande d'argent, ch. de trois vols de sable, posés dans le sens de la bande ; au 2, contre-écartelé : a. et d. d'or à trois pals de gueules (de Foix) ; b. et c. d'or à deux vaches passantes de gueules, l'une sur l'autre, accornées, colletées et clarinées d'azur (de Béarn). Sur le tout parti : a. d'argent à un noyer de sinople, terrassé du même (de Nogaret) ; b. de gueules à la croix cléchée, vidée et pommetée d'or (de L'Isle-Jourdain), et au chef de ce surtout de gueules, ch. d'une croix potencée d'argent. (d'après Rietstap : Sur le tout du tout d'azur à une cloche d'argent, bataillée de sable (Algoursan).[7]

Orn ext cardinal comte OSE.svg
Blason Louis de Nogaret (1593-1639).svg
Louis de Nogaret (1593-1639), cardinal de La Valette, archevêque de Toulouse, commandeur du Saint-Esprit (reçu le 14 mai 1633)

Écartelé : aux I et IV, parti : au 1, d'argent à un noyer de sinople (de Nogaret), de gueules à la croix de Toulouse d'or (de L'Isle-Jourdain), à un chef de gueules chargé d'une croix potencée d'argent sur le tout ; aux II et III, contre écartelé : aux 1 et 4, d'or, à trois pals de gueules (de Foix), aux 2 et 3, d'or à deux vaches passantes de gueules, l'une sur l'autre, accornées, colletées et clarinées d'azur (de Béarn).[8]

Aujourd'hui armoiries de la commune de Fontenay-Trésigny en Seine-et-Marne
Image Armoiries
Blason Fontenay-Trésigny.svg Fontenay-Trésigny (Seine-et-Marne) porte :

Écartelé : au I, de Melun de la Borde ; au II, de Nogaret de La Valette ; au III, Le Tonnelier de Breteuil ; au IV de Noailles ; sur le tout de gueules à la porte d’argent.[9]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Denis Blanchard-Dignac, Le duc d'Eperon, Bordeaux, Éditions Sud Ouest, , 272 p. (ISBN 978-2-8177-0164-6), p. 11,54
  2. Denis Blanchard-Dignac, Le duc d'Épernon : un destin de cape et d'épée, Bordeaux, Éditions Sud Ouest, , 272 p. (ISBN 978-2-8177-0164-6), p. 22
  3. a et b Denis Blanchard-Dignac, Le duc d'Épernon : un destin de cape et d'épée, Bordeaux, Éditions Sud Ouest, , 272 p. (ISBN 978-2-8177-0164-6), p. 11
  4. Père Anselme, Histoire de la Maison Royale de France et des grands officiers de la Couronne, t. III, Compagnie des libraires, , 3e éd. (lire en ligne), p. 854
  5. [PDF] Etienne Pattou, « Nogaret de La Valette », (consulté le )
  6. Popoff 1996, p. 36.
  7. a et b Rietstap 1884.
  8. Popoff 1996, p. 35.
  9. GASO - Banque du blason - 77192

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :