Maison de Chappes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Maison de Chappes
Image illustrative de l’article Maison de Chappes
Blason de la Maison de Chappes

Blasonnement D'azur à la croix ancrée d'or.
Période XIe siècle au XIVe siècle
Pays ou province d’origine Comté de Champagne
Allégeance Drapeau du royaume de France Royaume de France
Fiefs tenus Chappes
Demeures Château de Chappes

Maison de Chappes[modifier | modifier le code]

Branche principale[modifier | modifier le code]

  • Clarembaud II de Chappes (né vers 1070, † avant 1134). Il épouse Aélis du Donjon de Brienne, dame de Dosches, probablement apparentée à la maison de Brienne, dont il aurait eu six enfants:
    • Thibaud de Chappes, cité dans des chartes de 1121, 1138 et 1147. Bien qu'il semble être l'aîné, il n'a pas été seigneur de Chappes. Peut-être était-il malade.
    • Clarembaud III de Chappes, qui succède à son père.
    • Hugues de Chappes, cité dans une charte de 1121 et une autre de 1135.
    • Elisabeth de Chappes, qui épouse Hugues de Payns, fondateur et premier maître de l'ordre du Temple, dont elle a quatre enfants.
    • Emmeline de Chappes, dame de Dosches, qui épouse en premières noces Zacharie, seigneur de Saint-Sépulcre, dont elle a au moins quatre enfants, puis en secondes noces Hilduin de Vendeuvre, dont elle a au moins un enfant.
    • Hélie de Chappes, qui épouse en premières noces Eudes, seigneur de Villemaur, dont elle a plusieurs enfants, puis en secondes noces Guillaume de Châtillon-sur-Seine, seigneur de Duesme, dont elle a une fille.
  • Clarembaud III de Chappes, dit le Lépreux (né vers 1095, † vers 1147). Il aurait été fait prisonnier des musulmans, où il aurait été réduit en esclavage et aurait attrapé la lèpre[2]. Après sa libération, il serait revenu en Champagne, aurait transmis son titre à son fils et se serait retiré à la léproserie des Deux-Eaux[3]. Il épouse Mathilde (ou Mahaut), dont le nom de famille est inconnu, dont il aurait eu trois enfants:
Sceau de Clarembaud V.
  • Clarembaud VI de Chappes (né vers 1180, † avant 1246). Il est présent avec son oncle Gui au tournoi d'Écry puis participe à la quatrième croisade et au siège de Constantinople[4]. Il épouse Helvide ou Guiote, dont le nom de famille est inconnu (peut-être s'agit-il de deux mariages différents), dont il a au moins quatre enfants.
    • Jean de Chappes, qui suit.
    • Gui de Chappes, qui épouse Sibylle d'Amance et devient la tige de la branche d'Étrepy
    • Guillaume de Chappes, prieur de Fouchères, cité dans une charte de 1240.
    • Dreux de Chappes, chanoine à Langres, cité dans une charte de 1240.
  • Jean de Chappes (né vers 1215, † après 1294). Le nom de son épouse est inconnu, mais il aurait eu au moins quatre enfants :
    • Dreux Ier de Chappes, qui suit.
    • Marguerite de Chappes.
    • Hue de Chappes, seigneur de Dienville et de Mathaux. Il épouse Jeanne de Marolles (qui épousera en secondes noces Jean d'Arzillières), dont il a au moins une fille :
      • Jeanne de Chappes, qui épouse en premières noces Jean de Thourotte, seigneur d'Allibaudières, puis en secondes noces Simon de Dienville.
    • Guiard de Chappes, seigneur de Mathougues.
  • Dreux Ier de Chappes (né vers 1250, † après 1316). Il épouse Marguerite de la Brosse dont il a au moins trois enfants :
    • Dreux II de Chappes, qui suit.
    • Marie de Chappes, qui épouse Jean VI de Thourotte, seigneur d'Aillebaudières, fils de Jean V de Thourotte et d'Agnès de Loisy.
    • Perrin de Chappes, écuyer, probablement mort jeune et sans descendance.
  • Dreux II de Chappes (né vers 1280, † vers 1378). Il épouse Catherine de Toucy, fille de Gui III de Toucy, seigneur de Bazarnes, et de Marguerite de Châtillon-en-Bazois, dont il a au moins un enfant :
    • Marguerite de Chappes, qui suit.
  • Marguerite de Chappes (née vers 1320, † après 1407). Dame de Chappes. Elle épouse Pierre II de Montagu, seigneur de Malain, fils de Guillaume II de Montagu, seigneur de Sombernon, Malain et Chastelus, dont elle a plusieurs enfants.

Branche d'Étrepy[modifier | modifier le code]

  • Gui Ier de Chappes († avant 1256), seigneur d'Étrepy par son mariage avec Sibylle d’Amance, fille de Baudouin d’Amance, dit Taillefer, seigneur d’Étrepy, et de son épouse Sibylle, dont il a au moins trois enfants :
    • Clarembaud d'Étrepy, qui suit.
    • Jean Ier d'Étrepy, qui suit après son frère.
    • Béatrix d'Étrepy, qui épouse Jean de Tilchâtel, seigneur de Coublant, fils d'Hugues de Tilchâtel et de sa première épouse Philippa de Noyers, d'où postérité.
  • Clarembaud d'Étrepy († avant 1265), seigneur d'Étrepy à la mort de son père. Probablement mort jeune sans union ni descendance.
  • Jean Ier d'Étrepy († avant 1269), seigneur d'Étrepy à la mort de son frère. Il épouse une femme prénommée Agnès dont le nom de famille est inconnu et dont il a au moins trois enfants :
    • Gui II d'Étrepy, qui suit.
    • d'autres enfants cités mais non nommés dans une charte de 1269.
  • Gui II d'Étrepy († après 1269), seigneur d'Étrepy à la mort de son père. Il épouse une femme prénommée Alix dont le nom de famille est inconnu et dont il a au moins deux enfants :
    • Jean II d'Étrepy, qui suit.
    • Guillaume d'Étrepy seigneur de Heiltz-le-Maurupt. Probablement mort sans union ni descendance.
    • Isabelle d'Étrepy, qui épouse en premières noces Gui de Joinville, seigneur de Donjeux, d'où postérité. Veuve, elle épouse en secondes noces Liébaud de Rosières, seigneur de Lignéville, d'où postérité.
  • Jean II d'Étrepy († après 1323), seigneur d'Étrepy à la mort de son père. Il épouse Agnès de la Brouse dont il n'a probablement pas d'enfant.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marie Henry d'Arbois de Jubainville, Histoire des Ducs et Comtes de Champagne, 1865.
  • Prosper Adnot, Notes historiques sur l'ancienne ville de Chappes, 1865.
  • Edouard de Saint Phalle, Les Seigneurs de Chappes aux XIe et XIIe siècles, 2007.
  • Edouard de Saint Phalle, La seigneurie de Chappes et l'origine des vicomtes de Troyes, 2007.
  • Foundation for Medieval Genealogy

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Edouard de Saint-Phalle, Les comtes de Brienne, 2017.
  2. Prosper Adnot, Notes historiques sur l'ancienne ville de Chappes, 1865.
  3. Édouard de Saint Phalle, Les Seigneurs de Chappes au XIe et XIIe siècles, 2007.
  4. a b et c L'abbé Arthur Prévost, Les champenois aux Croisades, 1922.