Maison d'arrêt de Cahors

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison d'arrêt de Cahors
Palais de Via
Château du Roi
Image illustrative de l'article Maison d'arrêt de Cahors
Entrée de la prison.
Localisation
Pays Drapeau de la France France
Région Occitanie
Ville Cahors
Coordonnées 44° 27′ 00″ nord, 1° 26′ 32″ est

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Maison d'arrêt de CahorsPalais de ViaChâteau du Roi

Géolocalisation sur la carte : Lot

(Voir situation sur carte : Lot)
Maison d'arrêt de CahorsPalais de ViaChâteau du Roi
Fonctionnement
Date d'ouverture 1790
Date de fermeture 2012

La maison d'arrêt de Cahors ou château du Roi (anciennement palais de Via[1]) est une ancienne prison située à Cahors dans le Lot.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le palais de Via est construit au XIVe siècle par Pierre Via, le beau-frère du pape Jean XXII, puis est réaménagé au XVIIe siècle où il devient une prison à partir de 1790[1].

Il comporte trois éléments protégés par la base Mérimée du ministère de la Culture[1] :

  • l'ancien Phare, qui servait de repère aux bateliers pour les guider au port, classé en 1922 ;
  • la Tour du château du Roi, inscrite en 1925 ;
  • l'ancien Palais, inscrit en 1996.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Avec plus de 200 ans d'histoire en tant que prison départementale, il s'agit de la plus vieille prison de France[2] ; elle comporte en 2006 une soixantaine de détenus[3].

En juillet 2010, Michèle Alliot-Marie, alors ministre de la Justice, lance un plan de fermeture de 23 prisons vétustes dont celle de Cahors pour « assurer des conditions dignes de détention, à mettre notre pays en conformité avec les règles pénitentiaires européennes et à garantir la mise en œuvre des prescriptions de la loi pénitentiaire »[4]. Cette décision entraîne plusieurs protestations du personnel pénitentiaire et d'élus locaux[5],[6]. Lors de la visite du garde des sceaux Michel Mercier en janvier 2011, ces derniers demandent la création d'un établissement de réinsertion à Sauzet pour la remplacer[7].

La prison ferme définitivement ses portes en juillet 2012 ; la vingtaine de détenus encore présents, est transférée à la maison d'arrêt de Montauban[2].

Propriété de l'État, des promoteurs chinois ont envisagé de racheter l'établissement pour le transformer en hôtel-restaurant de luxe[8].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Joseph Daymard, Le Vieux Cahors, XII- Château du Roi, p. 20-23, dans Bulletin de la Société des Études du Lot, 1908, tome 33 (lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]