Maison John Sowden

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison John Sowden
John Sowden House, Los Angeles.JPG
Présentation
Type
Style
Architecte
Construction
1926
Commanditaire
John Sowden
Statut patrimonial
Site web
Géographie
Pays
Région
Ville
Localisation
Coordonnées
Localisation sur la carte de Los Angeles
voir sur la carte de Los Angeles
Red pog.svg

La maison John Sowden est l’œuvre de l’architecte Lloyd Wright, le fils aîné de Frank Lloyd Wright. Elle est située à Los Angeles, en Californie, au 5121 Franklin Avenue. Elle est placée sur le Registre national des sites historiques.

Histoire[modifier | modifier le code]

Le peintre et photographe John Sowden a chargé son ami Lloyd Wright de concevoir cette résidence qui fut achevée en 1926. Elle est surnommée Jaws House (« la maison des mâchoires ») car sa façade évoque la gueule ouverte d’un requin (il s'agit de blocs de béton « tissés »[1]). Elle comporte des éléments d’inspiration néo-maya.

Le bâtiment garantit à la fois une intimité par rapport à la rue tout en ayant un intérieur ouvert permettant d'organiser des réceptions. Il compte alors sept chambres et quatre salles de bains (contre quatre chambres et cinq salles de bains de nos jours). Le patio est ainsi recouvert de gazons afin que les invités puissent s'asseoir dessus. La pièce nord, actuellement une chambre, était à l'origine occupée par une scène et un écran de cinéma amovible[1].

Entre 1945 et décembre 1950, la maison appartient au docteur George Hill Hoden, un chirurgien qui effectue plusieurs rénovations. Il y vit avec sa famille mais louait régulièrement une partie des pièces à des artistes, des mannequins ou des starlettes. Personne sulfureux qui fréquentait des personnalités, réalisait des avortements et avait une vie sexuelle intense, il est accusé d'avoir violé sa fille mais fut acquitté après avoir versé un pot-de-vin. Il est également l'un des suspects de l'affaire du Dahlia noir. La police pose même des micros dans la maison. Il finit par vendre la maison après qu'un policier lui ait conseillé de quitter la ville ; il s'installe alors en Asie. Mort en 1999, il est admis qu'il fut un tueur en série de jeunes femmes, notamment grâce au travail de recherche de son fils, détective privé et ancien enquêteur de la police de Los Angeles, qui avait vécu dans cette maison avec son père lorsqu'il était enfant[1].

Elle est entièrement rénovée entre 2002 et 2007 et depuis louée pour passer la nuit, organiser des évènements ou tourner des films et des publicités[1].

Au cinéma[modifier | modifier le code]

Galerie photographique[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. a, b, c, d, e et f Philippe Garnier, « Sowden House - La maison maudite de Los Angeles », GQ, août 2011, pages 84-89.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Alan Weintraub, Lloyd Wright. The Architecture of Franck Llyd Wright Jr., éditions Abrams.
  • Steve Hodel, L'affaire du Dahlia noir, éditions du Seuil.