Maison Hertel-De La Fresnière

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maison Hertel-De La Fresnière
Image illustrative de l'article Maison Hertel-De La Fresnière
Localisation
Situation 802, rue des Ursulines
Trois-Rivières (Québec)
Drapeau du Canada Canada
Coordonnées 46° 20′ 38″ nord, 72° 32′ 13″ ouest

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Maison Hertel-De La Fresnière

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Maison Hertel-De La Fresnière

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Trois-Rivières

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Trois-Rivières)
Maison Hertel-De La Fresnière
Architecture
Style Néoclassique
Histoire
Commanditaire François Lafontaine
Date d'érection 1824 à 1829
Propriétaire Ville de Trois-Rivières
Protection Immeuble patrimonial classé (2005, no 92894)
Immeuble patrimonial classé (1961, no 92894)
Lieu historique national (1962, complexe historique de Trois-Rivières)
Site patrimonial déclaré (1964, Site patrimonial de Trois-Rivières)

La maison Hertel-De La Fresnière est une maison située sur la rue des Ursulines à Trois-Rivières. Elle a été classée immeuble patrimonial en 1961.

Localisation[modifier | modifier le code]

La maison Hertel-De La Fresnière est située au 802, rue des Ursulines à Trois-Rivières. Elle est localisée dans le site patrimonial de Trois-Rivières, un site patrimonial déclaré comprenant le Vieux-Trois-Rivières[1]. Elle fait aussi partie du complexe historique de Trois-Rivières, un lieu historique national du Canada comprenant quatre autres édifices, soit le monastère des Ursulines, l'église Saint-James ainsi que son presbytère et la maison Georges-De Gannes[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Joseph-François Hertel fait l'acquisition du terrain en 1668[1]. Celui qui fut surnommé « le héros » est né à Trois-Rivières en 1642. Il commença son apprentissage comme soldat en 1657. Il est capturé par les Iroquois en juillet 1661 alors qu'il était sorti de façon imprudente de l'enceinte fortifiée. Il est emmené dans leur village, torturé et adopté par une vielle dame qui lui apprend leurs coutumes et leurs langues. Il profite deux ans plus tard de l'absence de sa protectrice pour s'évader et retourne à Trois-Rivières en octobre 1663, alors qu'on le prenait pour mort[3].

C'est au début des années 1680 qu'il fit sa renommée, le gouverneur Joseph-Antoine Le Febvre de La Barre lui confie le commandement de toutes les tribus alliées des Français. Il développa avec ses sept fils une technique d'attaque-surprise inspiré des méthodes des Amérindiens qui fut surnommée « les raids des Hertel », qui terrorisaient les bourgs frontaliers de la Nouvelle-Angleterre. En raison de sa bravoure, le gouverneur Louis de Buade de Frontenac tente de lui faire obtenir ses lettres de noblesse en 1689, mais la cour lui fait la sourde oreille. Il est finalement anobli en 1716. Il meurt en 1722 et il est enterré à Boucherville[3].

Le lot où est située la maison resta dans la famille des Hertel pendant plus de cent ans. Entre 1824 et 1829, le menuisier François Lafontaine y fit construire sa demeure avec l'aide de Fernand Normand, sculpteur, charpentier, menuisier et entrepreneur reconnu. La maison passa ensuite dans les mains de plusieurs propriétaires, dont des avocats, un commerçant de bois, un curé, un gazier américain et les Ursulines[1].

La maison est classée en 1961. À la fin des années 1970, elle est achetée par la ville de Trois-Rivières. Le classement est repris en 2005 dans le but que la maison soit inscrite sur le bon lot[1].

Cliquez sur une image pour l'agrandir, ou survolez-la pour afficher sa légende.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d « Maison Hertel-De La Fresnière », sur Répertoire du patrimoine culturel du Québec (consulté le 18 décembre 2012)
  2. « Lieu historique national du Canada du Complexe-Historique-de-Trois-Rivières », Annuaire des désignations patrimoniales fédérales, sur Parcs Canada (consulté le 18 décembre 2012)
  3. a et b Raymond Douville, « Hertel de la Fresnière, Joseph-François », sur Dictionnaire biographique du Canada en ligne, University of Toronto/Université Laval (consulté le 22 décembre 2012)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]