Liste des maires de La Rochelle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Maire de La Rochelle)
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Article général Pour des articles plus généraux, voir La Rochelle, Histoire de La Rochelle et Mairie de La Rochelle.

Maire de La Rochelle
Image illustrative de l’article Liste des maires de La Rochelle

Image illustrative de l’article Liste des maires de La Rochelle
Titulaire actuel
Jean-François Fountaine
depuis le
Création 1199
Mandant Suffrage universel
Durée du mandat 6 ans
Premier titulaire Guillaume de Montmirail
Résidence officielle Hôtel de ville de La Rochelle
Site internet http://www.ville-larochelle.fr/

Dotée d'une charte par Guillaume X, duc d'aquitaine, vers 1130, charte confirmé par Aliénor d'Aquitaine en 1199, l'administration de la ville était composée de 24 échevins et de 75 pairs. Ce corps de ville élisait chaque année trois candidats parmi lesquels le suzerain choisissait le maire, nommé pour un an. Cette tradition perdura jusqu'à la victoire de Louis XIII sur la ville lors du Siège de La Rochelle de 1628, avec une exception sous le règne de François Ier qui modifia les statuts de la ville pour instaurer une mairie perpétuelle.

Le corps de ville fut rétabli en 1694, sous la forme d'une office de Mairie. Il faudra attendre 1718 et le Roi Louis XV pour voir rétablie l’élection du Maire. Les modalités de désignation du maire sont modifiées pour s'uniformiser au niveau national à la suite du décret de l'assemblée nationale.

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Maires au XIIIe siècle[modifier | modifier le code]

Liste des maires de La Rochelle[1]
Maire Mandat Commentaires
Début Fin
Guillaume de Montmirail[2] 1199 - Guillaume seigneur de Montmirail, élu maire de La Rochelle en 1199, ce qui en fait le premier maire de l'Histoire de France.
Gilbert Vender[Note 1] 1200 -
Pierre Greslier[Note 2] 1201 -
Pierre de Loupsault[Note 2] 1202 -
Georges Bernard[Note 2] 1203 -
Richard de Montfort[Note 2] 1204 -
Pierre Aymery[Note 1] 1205 -
Guillaume de Montmirail 1206 -
Pierre de Loupsaut[Note 2] 1207 -
Philippe de Glicestre[Note 1] 1208 -
Thomas de Norford[Note 2] 1209 -
Philippe de Glocestre[Note 1] 1210 -
Georges d'Aligue[Note 1] 1211 -
Guillaume Bernard[Note 3] 1212 -
Hélie de Beaumaner[Note 2] 1213 -
Berthoumé Coustet 1214 -
Jehan Greslierr[Note 2] 1215 -
Claude de Courselles[Note 2] 1216 -
Raymond de Loupsault[Note 2] 1217 -
Jean Vivien 1218 -
Philippe de Beaumaner[Note 2] 1219 -
Jean Lebrun[Note 4] 1220 -
Gilbert Vender[Note 2] 1221 -
Girault de la Chambre 1222 -
Thomas Caustet[Note 2] 1223 -
Richard de Lomaria[Note 2] 1224 -
Guillaume de Mausé[Note 2] 1225 -
René de Montfort[Note 2] 1226 -
Girault Arbert 1227 -
Gilbert Vander[Note 5] 1228 -
Guillaume Arbert 1229 -
Jean Greslier[Note 2] 1230 -
Pierre de Rofflac[Note 2] 1231 -
Thibaut Marchant[Note 2] 1232 -
1233 -
Pierre Greslier (greller)[Note 6] 1234 -
Pierre Des Brandes[Note 6] 1235 -
Pierre Greslier 1236 -
Robert de La Loue (LaLeu) 1237 -
Guillaume Bataille 1238 -
Pierre Greslier 1239 -
Nicholes de Gloecestre 1240 -
Clément de Feissac[Note 2] 1241 -
Philippe de Faye[Note 2] 1242 -
Léonard de Fessac[Note 2] 1243 -
Nicolas de Glocestre[Note 2] 1244 -
Elie de Vaucouvert[Note 2] 1245 -
Raymond de Loupsaut[Note 2] 1246 -
Girard de Vander[Note 2] 1247 -
Guillaume de Faye[Note 2] 1248 -
Savary de Cazouret[Note 2] 1249 -
Nicolas de Glocestre[Note 2] 1250 -
Raymond de Loupsaut[Note 2] 1251 -
Nicholes de Gloecestre 1252 -
Pierre Foucher[Note 2] 1253 -
Elie de Ronflac[Note 2] 1254 -
Philippe Foucher[Note 2] 1255 -
Girard Vander[Note 2] 1256 -
Nicholes de Gloecestre 1257 -
Pasquaut de Matha[Note 2] 1258 -
Nicolas de Glocestre[Note 2] 1259 -
Elie de Ronflac[Note 5] 1260 -
Léonard de Feissac[Note 2] 1261 -
Gilbert Vander[Note 7] 1262 -
B. Coustet[Note 8] 1263 -
Guillaume Gombert 1264 -
G. Vander[Note 8] 1265 -
Helyes de ronflac 1266 -
G. Vander[Note 8] 1267 -
Poynz de Pont[Note 6] 1268 -
Mathieu Chaudrier[Note 4]'[3] 1269 - Avocat et ancêtre de la famille Chaudrier. (Suivant Brumeau)
Guillaume Ouvrard[Note 2] 1270 -
Pierre Aymery[Note 2] 1271 -
Jean Aymery[Note 2] 1272 -
Gilbert Vander[Note 2] 1273 -
Guillaume d'Aigre[Note 2] 1274 -
Philippe de Glocestre[Note 2] 1275 -
Berthomé Coustet[Note 2] 1276 -
Thomas de Luyne[Note 2] 1277 -
Girault de Pideoil[Note 2] 1278 -
Savary Bataille[Note 2] 1279 -
Girard de la Gravelle[Note 2] 1280 -
Emery du Pois[Note 2] 1281 -
Laurent de Matha[Note 2] 1282 -
Pierre de Ronflac[Note 2] 1283 -
Charles de Ronflac[Note 2] 1284 -
Pierre de Baillac[Note 2] 1285 -
Thomas de Lesgne[Note 2] 1286 -
Raymond de la Mothe[Note 2] 1287 -
Hugues Vigier[Note 2] 1288 -
Girard de la Gravelle[Note 2] 1289 -
Pierre de Mauléon[Note 2] 1290 -
Aymery du Pois[Note 2] 1291 -
Guillaume Ouvrart[Note 2] 1292 -
Joubon de Perche[Note 2] 1293 -
Thomas de Lesgne[Note 2] 1294 -
Guillaume Aeuvrart 1295 -
Imbert de Perche[Note 9] 1296 -
Thomas de Lesgne 1297 -
Raymond de la Mothe[Note 9] 1298 -
Ymbert du Perche 1298 -
Aymery du Pois 1299 -
Jehan Sudre 1300 -
  1. a b c d et e Liste prise sur l'histoire d'Amos Barbot
  2. a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z aa ab ac ad ae af ag ah ai aj ak al am an ao ap aq ar as at au av aw ax ay az ba bb bc bd be bf bg bh bi et bj Liste des collections historiques de Mervault, t Ier.
  3. Matricule d'après un manuscrit de Merlin que nous n'avons plus.
  4. a et b Liste prise sur le manuscrit dit de Baudoin. C'est la plus complète de toutes, à une énumération des maires sans lacunes, elle joint le nom des coélus, mais on ne sait quelles sont ses sources.
  5. a et b Liste différente tirée des mêmes collections, t. II.
  6. a b et c Chartes de Fontevraud, publiées par M. P. Marchegay, p. 232-233.
  7. Liste dressée en 1468 par J. Mérichon : celle qu'a adoptée Arcère, en comblant quelques lacunes.
  8. a b et c Archives de l'hôpital Aufrédy.
  9. a et b Liste d'une histoire qui est peut-être le dernier travail de Mervault.

Maires à partir de XIVe siècle[modifier | modifier le code]

Liste des maires de La Rochelle[4]
Maire Mandat Commentaires
Début Fin
Jean Chaudrier[3] 1359 1362 1366 1370 - Il est célèbre pour avoir, en 1372, libéré la ville de l'occupation anglaise pendant la Guerre de Cent Ans en usant d'une ruse pacifique.
Louis Buffet[5] (ou Loys Busset[6] 1360 - Il met le commissaire du roi d’Angleterre en possession de La Rochelle, le 6 décembre 1360.
Pierre Boudré[7] 1372 -
Pierre de Condac 1389 1390 Ses armoiries apparaissaient sur la façade de la Tour de la Chaine
Robert de Vair[8] 1397 -
Jehan Bernon[9] 1398 - Seigneur de Boisseaux[8]
Renaud Girard[10] 1407 -
Jean Doriole[11] 1409 1415 1421 1430 - Père de Pierre Doriole.
Mr Mérichon[12] 1419 1426 - Père de Jehan Mérichon
Laurent Desnorps[13] 1439 - Charles VII prorogea le maire jusqu'au 1er octobre 1440.
Nicolas Pignonneau[13] 1440 -
Jehan Mérichon[12] 1443 1457 1460 1463 1468 - Bailli d'Aunis, député aux États généraux, gouverneur de La Rochelle et chambellan de Louis XI qui le nommait son "bon bourgeois". Il accélère les travaux de reconstruction de la Tour de la Lanterne.
Pierre Bragier 1445[12] 1469[14] - Beau-frère de Jean Mérichon. Il lança les travaux de chemisage de l'ancienne tour de la Lanterne.
Pierre Doriole[11] 1451 1456 - Chancelier de France sous Louis XI.
Jacques Audouher[15] 1454 -
Pierre de Taillac[16] 1462 - Il fut nommé par Louis XI par lettre de provision. Il fut destitué le 7 août par le Roi sur les remontrances du corps de ville.
Gaubert Cadiot[17] 1462[18] 1472[19] - Il accueille, le 24 mai 1472, le Roi Louis XI. Il mourut avant la fin de la mandature. Il fut remplacé par son co-élu, Foulques Roulin, qui termine la mandature.
Guillaume de Combes[20] 1469 - Prête serment de fidélité au duc de Guyenne, le 24 mai 1469, à la suite de la donation (contraire aux statuts de la ville) de la ville par louis IX à son frère.
Jehan Langlois[21] 1470 -
Jehan Langlois[22] 1471 - Seigneur d'Angliers
Étienne Mercier 1474 - Seigneur du Treuil-aux-Filles, né à la Rochelle en 1423.
Guillaume Mercier 1494 - Fils du précédent, seigneur du Treuil-aux-Filles, son fils François se convertit au calvinisme, son arrière-petit-fils, François, revint au catholicisme.
J. Guybert[23] 1507 -
Jacques Lyon[24] 1514 -
Jean de Conan[25] 1516 -
Vincent Nicolas[26] 1519 - Il accueillit le Roi François Ier lors de sa visite du 1er février 1519 à la Rochelle.
Jacques Étienne Mercier 1526 - Fils du précédent, né en 1483, échevin de La Rochelle en 1526, fut anobli la même année de noblesse transmissible, comme échevin à la troisième génération successive.
Charles Chabot[27] 1536 1548 Seigneur de Jarnac et Gouverneur de la ville, il réussit à faire supprimer l’élection annuelle du maire et devient maire perpétuel en vertu des lettres patentes de François Ier, du mois de juillet 1535[28].
Claude Guy 1548 - Henri II, à la demande des Rochelais, rétablit l'élection annuelle du maire[27].
Amator Blandin[29] 1560 - Père de Marie Blandin. Elle fut présentée au roi Charles IX lors de sa visite du 14 septembre 1565[30].
Jean Pineau[31] 1562 - Il fut le premier maire protestant. Il mourut de maladie en exercice et fut remplacé par le co-élu Guillaume Pineau, son frère. Lors de sa mandature, la ville fut occupé (Du 20 octobre 1562 au mois d'avril 1563) par le duc de Montpensier. Il destitua le maire, proscrit l’élection d'un maire protestant et de la pratique du culte réformé. Il exigea des sommes considérables pour l'entretien de ces troupes. Après vingt jours d'occupation, il quitta la ville en confiant la garde des tours au grand oncle du Cardinal Richelieu[32].
Michel Guy[33] 1565 - Seigneur de la Bataille, il remit les clés de la ville au roi Charles IX lors de sa visite le 13 septembre 1565.
François Pontard 1567 - Sieur du Treuil-Charay, il est nommé par le Gouverneur de la ville et du pays d'Aunis, Guy Chabot de Jarnac, à l'âge de 27 ans. Partisan calviniste, il souleva la ville, le 9 janvier 1568, contre les catholiques[34]. La révolte emporte toutes les églises de la ville et fit passer la ville d'une position neutre à une position favorable au calviniste. Après la publication de la Paix de Longjumeau, le Gouverneur réintègre la ville et bannit le maire, le 19 mai 1568.
Jean Salbert[35] 1568 1570 Le précédant maire destitué, le conseil de la ville se constitua aussitôt à en élire un nouveau. Les trois co-élus était tous fervent calvinistes. Jean Salbert, sieur de Villiers[34] avait les faveurs des échevins. Le Roi Charles IX, malgré l'opposition du Gouverneur, et sans doute pour abaisser les tensions confirma l’élection de Jean Salbert. À la suite de la défaite de Jarnac, l'année suivante et pour éviter un changement à la tête de la ville, le prince de Navarre demanda la reconduction du maire, dispositif contraire aux statuts de la ville. Le corps de ville l'ayant entendu, le maire fut parmi les trois co-élus et fut reconduit à la mairie pour une année supplémentaire[36].
Jehan Blandin[37] 1571 - Création du collège, sous la protection de la Reine de Navarre, du Prince de Condé et de l'Amiral de Coligny[38].
Jacques Henry[39]'[40] 1572 1573 - Maire courageux et héroïque du siège de 1573. À la mort de son successeur et de ses deux co-élus, il reprit la fonction de maire pour finir le mandat de ces derniers[41].
Jean Moisson[41] 1573 - Seigneur de Moureilles, il mourut de maladie, le 2 juillet 1573, seulement trois mois après être entré en fonction.
Pierre Mignonneau[41] 1573 - Il mourut le 15 août 1573.
Guillaume Texier[42] 1574 - Il organise un complot pour faire passer la ville sous commandement papiste. Le complot échoue et il est mis sous bonne garde, en apparence pour le protéger du peuple, mais sous couvert de s’assurer de sa loyauté.
Jacques Guiton[43] 1575 - Grand-père paternel de Jean Guiton
Guillaume Gendrault[44] 1576[45] -
Pierre Bobineau 1577[46] - Il meurt le 23 août et de grandioses funérailles sont organisées. Il fut enterré dans l'Église Saint-Sauveur. Il fut remplacé par Jean Barbot (père), second co-élu, pour finir le mandat.
Michel Esprinchard[47] 1578 -
Choisy Guillaume 1583[48] - Seigneur de La Jarrie, il défendit[49], en 1588, le château de marans contre Jean de Beaumanoire, seigneur de Laverdin, lieutenant du gouverneur du Poitou.
Yves David[50] 1584 - Sa fille, Judith David, fut la seconde épouse de Jean Guiton. Ce maire était le propriétaire de "Repose Pucelle", domaine transmis à son gendre.
Jacques Guiton (Le jeune)[51] 1586 - Oncle de Jean Guiton
Jehan Guiton[51] 1587 - Seigneur de l'Houmeau, père de Jean Guiton
Jean Salbert (Le jeune)[52] 1588 - Fils du précédent, il est nommé maire le 6 juin 1588.
Jean du Jau[53] 1593 -
Pierre Chasteigner[54] 1596 -
Léonard Sauvignon[55] 1597 -
Jehan Thévenin[54] 1598 - Père de Jehan Thévenin (Maire en 1613)
Alexandre Haradener[23] 1599 -
Pierre Guillemin[56] 1600 -
Louis Berne[9] 1603 1614 - Seigneur du Pont-la-Pierre et père de Jean Berne.
Jacques Barbot[57] 1605[58] - Seigneur de l'Ardenne
Jean Sarragan[52] 1607 -
François Prévost[50] 1609 - Sa fille, Marguerite, fut la première femme de Jean Guiton qui lui donna cinq filles.
Jehan Barbot[59] 1610 - Son frère, Amos Barbot, célèbre historien rochelais est un co-élu avec son frère en 1610. Son père, Jehan, fut également maire de la Rochelle.
De Berrendy[9] 1611 - À la mort d'Henri IV, il fait fortifier la ville.
Jean Salbert[60] 1612 - Seigneur de Romagné, de la Jarne et de Saint-Xandre, il préside une assemblée de cercle le 22 novembre 1612.
Jehan Thévenin(Le jeune)[61] 1613 - Jehan dit "le jeune" fait construire la deuxième porte de Cougnes.
Paul Yvon[62] 1616 - Seigneur de Laleu
Jean Berne[63] 1619 - Seigneur d'Angoulins, il est le fils de Louis Berne. Il fut un des co-élus de Jean Guiton lors de son élection le 30 avril 1628[63].
Jean Prou[64] 1620 -
Isaac Blandin[37] 1621 - Il sauva les religieux de l'oratoire de la fureur populaire[65].
André Toupet[63] 1624 - Il fut un des co-élus de Jean Guiton lors de son élection le 30 avril 1628[63].
Marc Pineau[66] 1626 -
Jean Godeffroy[63] 1627 -
Jean Guiton 1628 - Armateur et figure du protestantisme rochelais, âme de la résistance des protestants rochelais lors du siège de la ville par l’armée royale de Richelieu.
Suppression de la mairie de La Rochelle de 1628 à 1695 (de la victoire de Louis XIII à la suite du siège de La Rochelle (1627-1628) jusqu'à l'établissement d'un office de Mairie par le Roi Louis XIV). Il faudra attendre l'année 1718, pour voir le rétablissement de l'élection du Maire.
Gabriel Froment[67] 1695 - Installation, le 3 mai 1695, dans ces fonctions du premier Maire de La Rochelle depuis la suppression de la fonction en 1628. Le corps de ville devient un office de Maire (une charge couteuse). Ce maire est le doyen des trésoriers.
Guillaume Viallet 1708 -
Antoine Joulin 1709 -
Jacques Soufflot 1710 -
Guillaume Viallet 1711 -
Honoré Déyffautier 1712 -
Jean Trahan 1713 -
François Huet de la Gatiniere 1714 -
Antoine Joulin 1715 -
Guillaume Viallet 1716 -
Honoré Déyffautier 1717 -
Gabriel Béraudin 1718 1719 Écuyer, seigneur de Passy Rompsay, conseiller du roi et son lieutenant général en la sénéchaussée et Siège Présidial de La Rochelle.
Jacques Bigotteau 1720 1721 Président de l'élection.
Honoré Déyffautier 1722 1724 Trésorier de France.
Nicolas Claeffen 1725 1727 Directeur de la Compagnie des Indes.
Louis René Durand 1728 1729 Chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis, Seigneur de Lavauxmartin, président du Siège Présidial.
Valentin Mariocheau de Bonnemort 1730 1731 Chevalier, président, trésorier de France.
Adrien Nectoux 1732 1734 Conseiller, avocat, procureur du roi au siège de l'amirauté.
Valentin Mariocheau de Bonnemort 1735 1738 Chevalier, président, trésorier de France.
Jean Butler (1677-1746) 1739 1740 Négociant.
Antoine Pascaud l'ainé 1741 1742 Chevalier, président, trésorier de France.
Ignace Cadoret de Beaupreau 1743 1744 Conseiller au Présidial.
Amable-Mathieu Robert de Beaurepaire 1745 1746 Conseiller au Présidial.
Joseph Pascaud le jeune[68] 1747 1750 Chevalier, président, trésorier de France.
Louis René Durand 1751 1752 Chevalier de l'Ordre royal et militaire de Saint-Louis, Seigneur de Lavauxmartin, président du Siège Présidial.
Charles-Jean-Marie Alquier 1789 Avocat et conseiller du roi au présidial de La Rochelle, il est nommé procureur du roi au bureau des Finances et maire 1788, et est élu député du tiers état pour la sénéchaussée de La Rochelle aux États généraux le , à la Convention nationale et au Conseil des Cinq-Cents pour Seine-et-Oise.
Joseph Denis Goguet[69] 1790 1791 Directeur de la Chambre de Commerce, il fut nommé le 18 janvier 1790.
Daniel Garesche
Dely
Louis Jacques Pinet
Pierre David Louis Demissy
Dubreuil
Jousseaume
Supiot
Garnier
Raoult
Paul Garreau[70] Négociant, âgé de 53 ans en 1803. Bien que La Rochelle ne soit pas, à l'époque, le chef-lieu du département, Napoléon Ier, par lettre close du 23 octobre 1804, convoque le Maire à son sacre[71].
Charles de Meynard
Toussaint Antoine Auguste André Viault
François Roy
Pierre Simon Callot
Jean-Jacques Rasteau
Arsace Morin
Édouard Emmery
Adolphe Beaussant
Édouard Emmery
Charles Fournier
Charles Édouard Beltrémieux Homme d’affaires, homme politique et naturaliste, maire de La Rochelle de 1871 à 1874 puis de 1876 à 1879, et vice-président du conseil général en 1880.
Gustave Garreau
Paul Millouain
Charles Édouard Beltrémieux Homme d’affaires, homme politique et naturaliste, maire de La Rochelle de 1871 à 1874 puis de 1876 à 1879, et vice-président du conseil général en 1880.
Eugène Dor
M.L. Vivier
Émile Delmas
Alcide Charles Jean d'Orbigny Neveu du célèbre Alcide Dessalines d'Orbigny, Chevalier de la Légion d'honneur et Officier de la Couronne d'Italie.
Eugène Decout
Léonce Mailho
Gustave Perreau Maire, sénateur de la Charente-Inférieure et membre du conseil du Grand Orient de France
André Hesse Il est aussi député.
Édgard Jodet Angibaud
Léonce Vieljeux Diplômé de l'École spéciale militaire de Saint-Cyr et armateur. Il résiste à l'occupant nazi, ce qui lui vaut d'être déporté au camp de concentration de Struthof, près de Schirmeck, où il est fusillé en même temps que 300 hommes et 92 femmes, à l'âge de 80 ans.
René Godard
Georges Bonneau
Franck Lapeyre
Auguste Moinard
René Bernard de Saint-Affrique
Édouard Mörch
André Salardaine Gaulliste, il fut député de 1962 à 1968.
Michel Crépeau Président du Mouvement des radicaux de gauche (MRG) dont il est le candidat à l'élection présidentielle française de 1981, et où il obtient 642 847 voix, soit 2,21 % des suffrages exprimés. Il est décédé d'un arrêt cardiaque lors d'une séance parlementaire le à Paris.
Maxime Bono Membre du Parti socialiste, il devient député et maire de La Rochelle en 1999, à la suite du décès de Michel Crépeau. Il est élu maire le et réélu député le . Il est réélu député le avec 55 % des vois au second tour et maire le au premier tour avec 58 % des voix.
Jean-François Fountaine

Compléments[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jourdan, Éphémérides historiques de la Rochelle, A.SIRET, , 595 p. (lire en ligne)
  • Daniel Massiou, Histoire politique, civile et religieuse de la Saintonge et de l'Aunis, t. III, Saintes, Charrier, , 517 p. (lire en ligne)
  • Daniel Massiou, Histoire politique, civile et religieuse de la Saintonge et de l'Aunis, t. IV, F.Lacurie, La Rochelle, , 551 p. (lire en ligne)
  • Louis-Marie Meschinet de Richemond, Quatrefages, La Rochelle et ses environs, C.CHARTIER, , 595 p. (lire en ligne), p. 173 à 185

Notes et références[modifier | modifier le code]

Références :

  1. Louis-Marie Meschinet de Richemond, Quatrefages : La Rochelle et ses environs, p. 173 à 185
  2. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 487
  3. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 121
  4. Liste des maires de La Rochelle de 1708 à 1751
    Liste des maires de La Rochelle de 1788 à 1999
  5. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 473
  6. Histoire de la Saintonge et de l'Aunis, t.III, p.89 (lire en ligne)
  7. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 288
  8. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 113
  9. a b et c Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 519
  10. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 546
  11. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 217
  12. a b et c Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 128
  13. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 365
  14. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 131
  15. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 467
  16. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 279
  17. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 523
  18. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 304
  19. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 171
  20. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 170
  21. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 554
  22. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 169
  23. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 548
  24. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 558
  25. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 28
  26. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 23
  27. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 241
  28. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 93
  29. Histoire de la Saintonge et de l'Aunis, t.IV, p.122 (lire en ligne)
  30. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 338
  31. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 30
  32. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 391
  33. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 334
  34. a et b Histoire de la Saintonge et de l'Aunis, t.IV, p.118 (lire en ligne)
  35. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 162
  36. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 83
  37. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 521
  38. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 156
  39. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 88
  40. Histoire de la Saintonge et de l'Aunis, t.IV, p.339 (lire en ligne)
  41. a b et c Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 228
  42. Histoire de la Saintonge et de l'Aunis, t.IV, p.358 (lire en ligne)
  43. Rémi Béraud, Petite Encyclopédie Monumentale et Historique de La Rochelle, Édition RUPELLA, p 90
  44. Histoire de la Saintonge et de l'Aunis, t.IV, p.423 (lire en ligne)
  45. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 154
  46. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 301
  47. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 12
  48. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 527
  49. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 74
  50. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 287
  51. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 103
  52. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 189
  53. Rémi Béraud, Petite Encyclopédie Monumentale et Historique de La Rochelle, Édition RUPELLA, p 26
  54. a et b Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 526
  55. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 348
  56. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 547
  57. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 69
  58. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 584
  59. Rémi Béraud, Petite Encyclopédie Monumentale et Historique de La Rochelle, Édition RUPELLA, p 18
  60. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 583
  61. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 588
  62. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 5
  63. a b c d et e Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 132
  64. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 500
  65. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 164
  66. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 435
  67. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 138
  68. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 567
  69. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 13
  70. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 197
  71. Jourdan : Éphémérides historiques de la Rochelle, p 399