Main basse sur Pepys Road

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Pepys (homonymie).

Main basse sur Pepys Road (Capital) est une adaptation du roman de John Lanchester Chers Voisins. La BBC l'a porté à l'écran sous la forme d'une mini-série de trois épisodes en novembre 2015[1].

Arte l'a diffusé en avril 2017[2].

Distribution[modifier | modifier le code]

Source : version française selon le carton de doublage d'Arte.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Petunia Howe : une veuve âgée qui a vécu l'essentiel de sa vie à Pepys Road. Son époux Albert est mort avant le début de l'histoire.
    • Mary : sa fille qui habite dans l'Essex
    • Alan - l'époux de Mary
    • Smitty : le fils de Mary et petit-fils de Petunia, un artiste renommé mais anonyme ressemblant à Banksy
  • Roger Yount : un banquier d'affaires
    • Arabella : son épouse, une acheteuse impulsive
    • Mark : un collègue ambitieux de Roger
  • Ahmed et Rohinka Kamal : des immigrants pakistanais habitant à Pepys Road au-dessus de la boutique familiale, une épicerie de quartier
    • Shahid et Usman : les frères d'Ahmed, qui l'aident parfois à tenir le magasin
    • Madame Kamal : la mère d'Ahmed, Shahid et Usman, qui leur rend visite en provenance de Lahore
  • Quentina Mkfesi : une demandeuse d'asile du Zimbabwe, qui travaille en tant que contractuelle à Pepys Road.
  • Zbigniew (Bogdan) : un travailleur migrant d'origine polonaise, ouvrier dans le bâtiment.

Réception[modifier | modifier le code]

Les critiques de la presse en France à l'occasion de la diffusion sur Arte ont été globalement élogieuses. La Croix décrit ainsi un « portrait enlevé d’une communauté disparate d’une rue de banlieue sud de Londres[4] ». Téléobs relève un « attachant portrait de groupe » porté par des « acteurs talentueux[5] ».

Le Figaro[6] cite le travail d'adaptation du scénariste de la série, Peter Bowker :

« Je voulais parvenir à capter l’humour et l’humanité du livre et, à travers ce filtre, explorer des enjeux économiques et politiques plus larges. L’auteur du roman, John Lanchester, écrit à la manière d’un économiste. Plus je découvrais le livre, plus je m’apercevais des similitudes avec Charles Dickens, dans sa façon de capturer l’instant et de montrer de quelle façon les grandes décisions affectent le quotidien. Partir des gens d’en bas, les premiers à en subir les effets, accentue la dimension dramatique. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Capital », sur bbc.co.uk, (consulté en mai 2017)
  2. « Main basse sur Pepys Road 1/3 », sur arte.tv, (consulté le 10 mai 2017)
  3. (en) « Meet the cast of Capital », sur radiotimes.com, (consulté en mai 2017)
  4. « "Main basse sur Pepys Road", Radiographie du Londres moderne », sur la-croix.com,
  5. « Ne ratez pas : "Main basse sur Pepys Road" », sur teleobs.nouvelobs.com,
  6. « La menace du corbeau plane sur Pepys Road », sur tvmag.lefigaro.fr,