Mailfence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Logo de Mailfence

Image illustrative de l’article Mailfence

Adresse mailfence.com
Commercial Oui
Type de site Service de messagerie sécurisée
Langue allemand, anglais, espagnol, français, néerlandais
Inscription Requise
Siège social Bruxelles
Drapeau de la Belgique Belgique
Propriétaire ContactOffice Group
Créé par Patrick De Schutter
Arnaud Huret
Lancement 12 novembre 2013
Classement Alexa en augmentation 136 163 (Monde, 23 mai 2018)[1]
État actuel En activité

Mailfence est un service de messagerie chiffré propriétaire basé sur le standard OpenPGP qui offre le chiffrement de bout en bout et la signature numérique. Il a été lancé en novembre 2013 par ContactOffice Group qui gère une suite collaborative en ligne pour des professionnels, universités et autres organisations depuis 1999.

Historique[modifier | modifier le code]

En 2013, juste après les révélations concernant la surveillance mondiale en masse d’internet, les fondateurs de ContactOffice Group réalisent qu’il existe un réel besoin d’une plateforme de messagerie email qui respecte la vie privée et qui offre des mécanismes de sécurité facile à utiliser[2]. En mars 2016, la société lance la version beta de son système de chiffrement de bout en bout et de signature numérique pour emails[3]

Fonctionnalités[modifier | modifier le code]

Mailfence offre aussi les fonctions suivantes : calendrier, contacts, messagerie instantanée et partage de documents[4].

Courrier électronique[modifier | modifier le code]

Le service propose POP/IMAP et Exchange ActiveSync[5] mais aussi la possibilité d'utiliser son propre nom de domaine[6]. Les utilisateurs peuvent envoyer des courriels en format texte ou en format texte enrichi, classer les messages dans des dossiers ou les catégoriser avec des tags, créer des signatures automatiques ainsi que des alias.

Contacts[modifier | modifier le code]

Les contacts supportent l’import (CSV, vCard, LDIF) et l’export vCard, CSV, PDF), la création et la modification de contacts. Les utilisateurs peuvent créer des listes de contacts et les organiser avec des tags.

Calendrier[modifier | modifier le code]

Le calendrier supporte l’import et l’export vCal/iCal. Les utilisateurs peuvent partager leur calendrier avec des membres de groupe mais aussi créer des sondages afin de faciliter l’organisation de réunions.

Documents[modifier | modifier le code]

Un espace de stockage de documents est disponible. Les utilisateurs peuvent déplacer les fichiers dans des dossiers et les classer avec des tags. Les documents peuvent être édités en ligne et accédés en WebDAV.

Groupes[modifier | modifier le code]

Les groupes permettent aux utilisateurs de partager des documents, contacts et agendas de façon sécurisée. L’administrateur du groupe gère les droits d’accès des divers membres dudit groupe et peut aussi désigner un autre membre comme co-administrateur ou administrateur principal du groupe.

Localisation des serveurs[modifier | modifier le code]

Étant donné que les serveurs de Mailfence sont situés en Belgique[7],[8], Mailfence est légalement hors juridiction américaine. Mailfence n’est donc pas sujet aux obligations de silence et NSL américains. Selon la loi belge, toute demande de surveillance nationale ou internationale doit passer par un tribunal belge[9],[10].

Sécurité et protection[modifier | modifier le code]

En plus des fonctionnalités conventionnelles de sécurité (SPF[11], DKIM, TFA[12], protection anti-spam, blacklisting), Mailfence offre les fonctions suivantes :

Le chiffrement de bout en bout[modifier | modifier le code]

Le service utilise une implémentation open-source de OpenPGP (RFC-4880)[13]. Les clés privées sont générées dans le navigateur, chiffrées (via AES-256) avec la phrase secrète de l’utilisateur et ensuite stockées sur le serveur[14],[15]. Le serveur n’a jamais connaissance de la phrase secrète de l’utilisateur.

Les signatures numériques[modifier | modifier le code]

Le service donne le choix entre « signer » et « signer et chiffrer » un email avec ou sans annexes[16].

Trousseau de clés numériques intégrés[modifier | modifier le code]

Le service fournit un serveur de clés intégré pour clés PGP[17] et ne requiert pas de module/extension tiers.

Interopérabilité OpenPGP complète[modifier | modifier le code]

Les utilisateurs peuvent communiquer avec n’importe quel service compatible OpenPGP[18].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alexa Internet, « Alexa.com Site Info », (consulté le 23 mai 2018)
  2. (en) Ditsa Keren, « Mailfence, a new secure email that fights to reclaim internet privacy », sur vpnmentor (consulté le 16 juillet 2016)
  3. « https://blog.mailfence.com/beta-launch-of-the-first-pure-end-to-end-encryption-service-that-gives-you-full-control/ » [archive du ] (consulté le 4 juillet 2017)
  4. (en) John Leonard, « Escape from Yahoo: Nine encrypted email alternatives » (consulté le 11 octobre 2016)
  5. (en) Vegard Skjefstad, « Secure and Private E-mail: A Provider Overview. » (consulté le 1er août 2015)
  6. (en) « Privacytools.io is a socially motivated website that provides information for protecting your data security and privacy. » [archive du ] (consulté le 29 mai 2016)
  7. (en) « The Mailfence SSL/TLS Certificate » [archive du ] (consulté le 10 juin 2016)
  8. (en) « MailFence, le mail protégé » (consulté le 19 avril 2016)
  9. (en) « Mailfence privacy policy » [archive du ] (consulté le 12 novembre 2013)
  10. (en) « Mailfence » (consulté le 12 juillet 2015)
  11. « Mailfence now implements SPF (Sender Policy Framework) » [archive du ] (consulté le 22 juillet 2015)
  12. (en) Josh Davis, « Two Factor Auth (2FA) » [archive du ] (consulté le 12 décembre 2016)
  13. (en) Elijah Sparrow, « OpenTechFund/secure-email » (consulté le 9 septembre 2016)
  14. (en) « Mailfence end-to-end encryption and digital signatures » [archive du ] (consulté le 25 juillet 2016)
  15. (en) « The 3 Most Secure & Encrypted Email Providers Online » (consulté le 20 janvier 2017)
  16. (en) Mike Thomas, « A (mostly) In Depth Review of Mailfence » (consulté le 1er septembre 2016)
  17. (en) Dominik Schürmann, « OpenPGP Email encryption. For all operating systems. Standing the test of time. » (consulté le 1er septembre 2016)
  18. (en) « Encrypted email service providers », v (consulté le 25 mai 2016)

Liens externes[modifier | modifier le code]