Mahmoud Taleghani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mahmoud Taleghani
Mahmoud Taleghani (2).JPG
Fonction
Grand ayatollah (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 68 ans)
TéhéranVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom dans la langue maternelle
سید محمود علایی طالقانیVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Religions

L'ayatollah Mahmoud Taleghani (en persan : محمود طلقانى) (Taléghan, 1911- Téhéran, 1979) était un théologien iranien et un membre de la haute hiérarchie du clergé iranien. Il était considéré comme ayant des vues modérées, et pensait par exemple que le voile islamique ne devrait pas être imposé aux femmes. Il fut par ailleurs contre l'introduction de la notion de Velayat-e Motlaghe ye Faghih(Autorité politique absolue du Légiste[1])dans la constitution de la République Islamique d'Iran.

Il a été le premier Imam de la prière du vendredi à Téhéran après la chute du gouvernement provisoire en 1979. Il est mort peu après, dans des circonstances mystérieuses, à la fin de la révolution iranienne.

Taleghani et Rouhollah Khomeini étaient des contemporains, tous deux membres de l'opposition religieuse chiite dans les années de règne de Mohammad Reza Pahlavi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est né à Galird dans la Préfecture de Taléghana, dans la province d'Alborz en 4 mars 1911[2]. Son père, Abul Hasan Taleghani, publia une revue "Balagh" s'opposant à l'interdiction du port du Hijab par les femmes sous le gouvernement deReza Chah[3]. C'est lui qui lui a enseigné les sciences islamiques. Mahmoud Taleghani a continué ses études à Qom dans les écoles Razaviyah et Feyziyeh. Il a obtenu le diplôme deIjtihad par ses maitres tel que Abul Hasan Isfahani et Abdul Karim Haeri Yazdi[4],[5].

Avis[modifier | modifier le code]

Il y a une place spéciale pour intellectualité chez Taleghani. Il insistait que les jugements de religion toujours étaient avec les raisons et causes. Il croit que les commandements d’islam sur la famille étaient progressifs et complètements.Il pense qu’il y a rationalité sur la négociation économique[6].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Traduction approximative. Pour plus d’information concernant la notion de Velayt-e Faghih : KADIVAR, Mohsen, "GOD AND HIS GUARDIANS", index on censorship, no 4, 2004, p. 64-71
  2. Sahimi, Mohammad (30 October 2009). "The power behind the scene: Khoeiniha". PBS. Retrieved 3 August 2013.
  3. Mahmoud Taleghani. Society and Economics in Islam. Mizan Press. p. 10.
  4. Contemporary Islamic Economic Thought: A Selected Comparative Analysis. Alhoda UK. 1995. p. 93.
  5. Afrasiabi, Bahram. Taleghani and history. Tehran: Niloofar. p. 31.
  6. http://lib.eshia.ir/10253/143/4/%D9%85%D8%AD%D9%85%D9%88%D8%AF_%D8%B7%D8%A7%D9%84%D9%82%D8%A7%D9%86%DB%8C

Liens externes[modifier | modifier le code]