Mahmoud Aslan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mahmoud Aslan
Defaut 2.svg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (113 ans)
TunisVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Mahmoud Aslan, né le 14 mai 1902 à Tunis[1] et décédé à une date inconnue, est un écrivain tunisien francophone.

Il naît dans une famille de commerçants d'origine turque par son père et égyptienne par sa mère[1]. Grandissant à Souk El Arba où il fréquente l'école franco-arabe, il part pour Tunis en 1917 afin d'y étudier au Lycée Carnot[1]. Il effectue ensuite plusieurs séjours à Paris, y travaillant comme employé de commerce et épousant finalement une Parisienne[1].

Revenu à Tunis en 1927, il entre au ministère de la Justice où il fait carrière durant trente ans[1]. Durant cette période, il se lance dans le journalisme ; il dirige ainsi deux journaux mensuels, Tunis littéraire et artistique et Le Petit Tunisien, et écrit durant trente ans pour La Presse de Tunisie[1],[2]. Il collabore aussi à L'Action tunisienne jusqu'en 1972[1].

Aslan contribue également à la littérature tunisienne durant la période du protectorat français, notamment en adhérant à la Société des écrivains de l'Afrique du Nord, dont dépend la maison d'éditions La Kahéna qui publient une bonne partie de ses ouvrages[3], et en présidant le Cénacle littéraire tunisien[1].

Ethnographe, cet auteur est finalement naturalisé français, ce qui le prive de l'enterrement rituel des cimetières musulmans[3].

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Scènes de la vie du bled, éd. La Kahéna, Tunis, 1932
  • Entre deux mondes, éd. La Kahéna, 1932
  • Pages africaines, éd. La Kahéna, Tunis, 1933
  • Les Yeux noirs de Leïla, éd. du Cénacle, Tunis, 1940
  • Les Arts et les Lettres en Tunisie. L'Œuvre du Cénacle littéraire tunisien, éd. du Cénacle, Tunis, 1941
  • Études littéraires arabes, éd. du Cénacle, Tunis, 1947
  • Contes du vendredi, éd. Hassan Mzali, Tunis, 1954

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g et h Jean Déjeux, Dictionnaire des auteurs maghrébins de langue française, éd. Karthala, Paris, 1984, pp. 269-270
  2. (fr) Tahar Melligi, « Ridha Kalaï : Oum Kalthoum l'a vu à l'œuvre », La Presse de Tunisie, 1er octobre 2007
  3. a et b (fr) Biographie de Mahmoud Aslan (Organisation internationale de la Francophonie)