Mahinur Özdemir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Özdemir.
Mahinur Özdemir
Image illustrative de l'article Mahinur Özdemir
Fonctions
Députée au Parlement bruxellois
En fonction depuis le
Biographie
Date de naissance (34 ans)
Lieu de naissance Schaerbeek, Drapeau de la Belgique Belgique
Nationalité Turque
Belge
Parti politique CDH (jusqu'en 2015)
Aucun (depuis 2015)
Diplômé de Université libre de Bruxelles
Site web mahinurozdemir.be

Mahinur Özdemir (née le à Schaerbeek) est une femme politique belge, possédant la double nationalité (turque et belge).

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est titulaire d’une licence en science politique, orientation administration publique, obtenue à l'université libre de Bruxelles.

En 2006, elle est élue conseillère communale dans la commune de Schaerbeek.

Depuis 2007, elle est formatrice au Centre permanent pour la Citoyenneté et la Participation, l’ex-institut de formation des cadres du Parti social-chrétien.

Elle a été investie le au Parlement bruxellois après avoir été élue sur la liste du Centre démocrate humaniste. Elle est la première parlementaire d'Europe portant le voile islamique.

Le 30 juillet 2010, elle épouse Rahmi Goktas, attaché parlementaire d'une députée islamo-conservatrice, en présence du premier ministre turc Erdogan[1]

En 2012, Mahinur Ozdemir s'est présentée en 4e position sur la liste de candidats CDH pour les élections communales à Schaerbeek[2].

Au printemps, 2013, elle a reçu une délégation de femmes turques pour la plupart voilées au Parlement bruxellois[réf. souhaitée].

Mahinur Ozdemir est réélue[3] comme députée régionale à l'issue des élections du 25 mai 2014 (10e candidate effective sur la liste du CDH)[4].

Négation du génocide arménien[modifier | modifier le code]

Propos négationnistes[modifier | modifier le code]

Le Comité de Vigilance Citoyen a déposé plainte en juin 2009 auprès du Centre de l'égalité des chances et de la lutte contre le racisme (CECLR) contre la députée bruxelloise cdH Mahinur Özdemir pour des propos négationnistes au sujet du génocide arménien qu'elle aurait tenus dans un média turc en novembre 2007[5]. Elle déclare « ne vraiment pas se souvenir si elle a tenu ou non de tels propos » mais n'a pas clarifié sa position au sujet du génocide arménien[5].

Exclusion du CDH[modifier | modifier le code]

Le 29 mai 2015 elle est exclue du CDH, pour son refus de reconnaître le génocide arménien[6] et invitée à remettre ses mandats de députée régionale et de conseillère communale au parti[7]. En réponse, l'intéressée juge son exclusion injustifiée et explique qu'elle condamne « tous les massacres de l'histoire[8] ». Certains observateurs font par ailleurs remarquer qu'au moment de l'exclusion de Mahinur Özdemir par son parti, la Belgique elle-même n'a pas officiellement reconnu le génocide arménien[9]. Le 14 décembre 2015 le bureau politique du CDH confirme l'exclusion de l'intéressée au terme de la procédure interne d'appel qu'elle avait intentée[10].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. [1]
  2. D'après un tract électoral mais aussi journal interne du cdh, Terracotta 28, juin 2012
  3. lacapitale.be, « Migisha, Dupuis, Caron, Nagy pas réélus, Manzoor, Ben Hammou, Koyuncu, Gjanaj élus pour la première fois », lacapitale,‎ (lire en ligne)
  4. Fin du suspense CDH à la Région, La Libre Belgique, 29-30 mars 2014, page 8
  5. a et b Mahinur Özdemir: "Indécent et vicieux", Mathieu ladevèze, 23 juin 2009, La Dernière Heure/Les Sports
  6. Génocide arménien: la députée bruxelloise Mahinur Ozdemir exclue du cdH, RTBF, 29 mai 2015
  7. La députée Özdemir exclue du CDH pour avoir refusé de reconnaître le génocide arménien, Le Soir, 29 mai 2015
  8. L’exclusion d’Özdemir met la pression sur le PS, Antoine Clevers, La Libre Belgique, 30 mai 2015
  9. Génocide arménien: les partis, seuls, ont joué avec le feu, Béatrice Delvaux, Le Soir, 30 mai 2015
  10. Le cdH confirme l'exclusion de Mahinur Ozdemir, La Libre Belgique, 14 décembre 2015