Mahavishnu Orchestra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mahavishnu Orchestra
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Jazz fusion, rock progressif
Années actives 19711976
19841987
Labels Columbia Records
Composition du groupe
Membres John McLaughlin
Billy Cobham
Jan Hammer
Jerry Goodman
Rick Laird
Ralphe Armstrong
Narada Michael Walden
Gayle Moran
Jean-Luc Ponty
Stu Goldberg
Bill Evans
Jonas Hellborg
Mitchel Forman
Danny Gottlieb
Jim Beard

Mahavishnu Orchestra est un groupe américain fondé par le guitariste John McLaughlin pendant les années 1970[1]. Il fut un des premiers à tenter, et réussir, la fusion du jazz et du rock, le groupe précurseur étant sans doute Lifetime formé par John McLaughlin, Tony Williams (ancien batteur de Miles Davis) et Jack Bruce (ancien bassiste du groupe de rock Cream).

Biographie[modifier | modifier le code]

John McLaughlin produit tout d’abord son propre album, My Goal's Beyond, avec Billy Cobham, Charlie Haden, Airto Moreira, Dave Liebman, Badal Roy, Jerry Goodman et Mahalakshmi[2].

Pour le premier disque du Mahavishnu Orchestra, The Inner Mounting Flame, publié en 1971[3], John McLaughlin s’entoure de Rick Laird (basse), Billy Cobham (batterie), Jerry Goodman (violon) et Jan Hammer (claviers). Ce disque réalise une parfaite fusion des claviers Moog, guitares et violon, le tout soutenu par un jeu de batterie étonnant de Billy Cobham. John McLaughlin est inspiré dans sa vie et sa musique par son guide spirituel Sri Chinmoy.

L'ensemble réalise, en 1973, l’album suivant, Birds of Fire[4]. La même année, sort Between Nothingness and Eternity[5], un album live enregistré au Central Park de New York.

En 1974, le Mahavishnu Orchestra change de composition pour signer Apocalypse[6] avec le London Symphony Orchestra dirigé par Michael Tilson Thomas. John McLaughlin est entouré notamment de Jean-Luc Ponty (violon), Narada Michael Walden (batterie) et Ralphe Amstrong (basse).

En 1975, le Mahavishnu Orchestra réalise un autre album majeur, Visions of the Emerald Beyond[7], avec la même formation de base accompagnée de Gayle Moran aux claviers et chant. Les prestations du groupe sont encore plus remarquables sur scène. Ses concerts au Festival de jazz de Montreux resteront dans les annales.

En 1976 sort l'album Inner Worlds[8]. Gayle Moran est remplacé par Stu Goldberg aux claviers. L'album est inégal et manque cruellement d'homogénéité. Cet opus marquera la fin du Mahavishnu Orchestra.

John McLaughlin a ensuite poursuivi sa carrière musicale avec le groupe Shakti, puis le One Truth Band suivi des Translators (19811982) avec les Français Jean-Paul Céléa, François Couturier ainsi que Katia Labèque et Tommy Campbell, batteur ayant beaucoup joué avec Sonny Rollins, avant de reformer en 1984 le Mahavishnu Orchestra, quatrième mouture, nommé plus simplement Mahavishnu.

Formation[modifier | modifier le code]

Première période : 1971–janvier 1974[modifier | modifier le code]

  • John McLaughlin : guitare
  • Billy Cobham : batteur
  • Jerry Goodman : violon
  • Jan Hammer : claviers
  • Rick Laird : basse

Deuxième période : 1974–1975[modifier | modifier le code]

  • John McLaughlin : guitare
  • Jean-Luc Ponty : premier violon
  • Steve Kindler : violon
  • Carol Shieve : violon
  • Michael Narada Walden : batterie
  • Ralphe Armstrong : basse, voix
  • Gayle Moran : claviers, chant

Troisième période : 1975[modifier | modifier le code]

  • John McLaughlin : guitare
  • Michael Narada Walden : batterie
  • Ralphe Armstrong : basse, voix
  • Stu Goldberg : claviers

Quatrième période : 1984–1986[modifier | modifier le code]

  • John McLaughlin : guitare
  • Jonas Hellborg : basse
  • Billy Cobham puis Danny Gottlieb : batterie
  • Mitchel Foreman puis Jim Beard : claviers
  • Bill Evans : saxophones

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

Album live[modifier | modifier le code]

Vidéographie[modifier | modifier le code]

  • Un double DVD officiel est paru en 2007, réunissant les deux concerts du Mahavishnu Orchestra au Festival de jazz de Montreux, en 1974 et 1984.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Walter Kolosky, Power, Passion and Beauty - The Story of the Legendary Mahavishnu Orchestra, Abstract Logix Books, avril 2006

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Mahavishnu Orchestra Biography, AllMusic (consulté le 21 novembre 2015)
  2. (en) « Interview John McLaughlin », Hit Channel (consulté le 21 novembre 2015)
  3. (en) « Mahavishnu Orchestra The Inner Mounting Flame », AllMusic (consulté le 21 novembre 2015)
  4. (en) « Mahavishnu Orchestra Birds of Fire », AllMusic (consulté le 21 novembre 2015)
  5. (en) « Mahavishnu Orchestra Between Nothingness and Eternity », AllMusic (consulté le 21 novembre 2015)
  6. (en) « Mahavishnu Orchestra Apocalypse », AllMusic (consulté le 21 novembre 2015)
  7. (en) « Mahavishnu Orchestra Visions of the Emerald Beyond », AllMusic (consulté le 21 novembre 2015)
  8. (en) « Mahavishnu Orchestra Inner Worlds », AllMusic (consulté le 21 novembre 2015)