Mahajangasuchidae

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Les Mahajangasuchidae forment une famille éteinte de Crocodyliformes métasuchiens. Elle contient deux genres, Mahajangasuchus et Kaprosuchus, qui vivaient tous deux au Crétacé supérieur au Gondwana.

Définition[modifier | modifier le code]

Elle est définie comme le clade le plus inclusif contenant Mahajangasuchus insignis mais pas Notosuchus terrestris, Simosuchus clarki, Araripesuchus gomesii, Baurusuchus pachecoi, Peirosaurus torminni (en), Goniopholis crassidens, Pholidosaurus schaumbergensis ou le Crocodile du Nil[1].

Description[modifier | modifier le code]

Crâne de Kaprosuchus saharicus. La barre horizontale noire mesure 10 centimètres.

Les caractères qui définissent la famille comprennent les fosses nasales fusionnées, une articulation de la mâchoire sous la rangée de dents maxillaires postérieures, une symphyse mandibulaire profonde qui est orientée antérodorsalement et la formation d'un processus postérodorsal cornéen à partir du squamosal et du pariétal (qui est beaucoup plus prononcé chez Kaprosuchus).

Classification[modifier | modifier le code]

Après avoir été classé parmi les néosuchiens par Sereno et Larsson en 2009[1] (voir plus bas), les Mahajangasuchidae sont aujourd’hui placés juste à l'extérieur des pholidosauridés et des néosuchiens plus dérivés.

Le cladogramme ci-dessous provient d'une partie (métasuchiens) de la grande synthèse des Crocodyliformes réalisée en 2012 sur 184 espèces par M. Bronzati et ses collègues. elle montre la position des Mahajangasuchidae au sein des Metasuchia[2] :

Metasuchia
Notosuchia


Araripesuchus wegeneri




Araripesuchus tsangatsangana



Araripesuchus buitreraensis




Araripesuchus patagonicus



Araripesuchus gomesii








Uruguaysuchus terrai



Uruguaysuchus aznarezi





Libycosuchus brevirostris




Simosuchus clarki





Malawisuchus mwakasyungutiensis



Candidodon itapecuruense






Notosuchus terrestris




Comahuesuchus brachybuccalis




Mariliasuchus amarali




Yacarerani boliviensis



Pakasuchus kapilimai



Adamantinasuchus navae








Stratiotosuchus maxhechti



Pehuenchesuchus enderi



Pabwehshi pakistanensis



Iberosuchus macrodon



Eremosuchus elkoholicus



Doratodon



Bergisuchus dietrichbergi



Baurusuchus salgadoensis



Baurusuchus pachechoi




Chimaerasuchus paradoxus




Sphagesaurus huenei



Sphagesaurus montealtensis







Sebecus huilensis



Sebecus icaeorhinus





Croco d'Itaborai



Bretesuchus bonapartei













Anatosuchus minor





Barcinosuchus gradilis



Itasuchus jesuinoi




Miadanasuchus oblita



Trematochampsa taqueti



Caririsuchus camposi




Mahajangasuchidae

Kaprosuchus saharicus



Mahajangasuchus insignis



Peirosauridae

Hamadasuchus rebouli




Montealtosuchus arrudacamposi



Uberabasuchus terrificus




Peirosaurus torminni



Lomasuchus palpebrosus








Neosuchia






Le cladogramme suivant est celui de Sereno et Larsson en 2009[1] :

Neosuchia 

Sebecia (en)


unnamed
 Mahajangasuchidae 

Mahajangasuchus



Kaprosuchus



unnamed

Pholidosauridae


unnamed

Laganosuchus


unnamed

Bernissartia


unnamed

Isisfordia



Crocodylia








Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (en) Paul Sereno et Hans Larsson, « Cretaceous Crocodyliforms from the Sahara », ZooKeys, vol. 28,‎ , p. 1–143 (ISSN 1313-2970, DOI 10.3897/zookeys.28.325)
  2. (en) M. Bronzati, F. C. Montefeltro et M. C. Langer, « A species-level supertree of Crocodyliformes », Historical Biology,‎ , p. 1 (DOI 10.1080/08912963.2012.662680)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Mahajangasuchidae Sereno et Larsson, 2009

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :