Maguelonne Toussaint-Samat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maguelonne Toussaint-Samat
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 91 ans)
ParmainVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Maguelonne Marie Thérèse Émilie Samat
Nationalité
Activités
Père
Autres informations
Distinctions
Prix Montyon ()
Prix Sobrier-Arnould ()
Grand prix du livre d'histoire de la Société des gens de lettres (d) ()Voir et modifier les données sur Wikidata

Maguelonne Toussaint-Samat, née le dans le 14e arrondissement de Paris et morte le à Parmain, est une femme de lettres française, auteure de romans policiers, de littérature d'enfance et de jeunesse et de livres de cuisine.

Biographie[modifier | modifier le code]

Maguelonne Toussaint-Samat est la fille de l'écrivain Jean-Toussaint Samat, dont elle achève en 1949 le dernier roman, Le Mort et sa fille, et de la traductrice Renée Vally-Samat[1]. Journaliste, elle est également directrice de la collection de romans policiers La Main rouge éditée par les éditions des Deux-mondes. En 1950, elle publie Concerto pour meurtre et orchestre.

À partir des années 1960, elle fait paraître des ouvrages pour la jeunesse, en particulier des contes et légendes de différents pays ou régions françaises. Puis, dans les années 1970, elle commence la publication d'ouvrages sur la gastronomie et des livres de cuisine.

L’Académie française lui décerne le prix Montyon en 1962 pour l’ensemble de son œuvre.

Maguelonne Toussaint-Samat meurt le à Parmain[2] et elle est inhumée à L'Isle-Adam[3].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

Romans policiers[modifier | modifier le code]

  • Le Mort et sa fille, Éditions des Deux-mondes, coll. « La Main rouge » no 1 (1949)
  • Concerto pour meurtre et orchestre, Éditions des Deux-mondes, coll. « La Main rouge » no 8 (1950)

Autres romans[modifier | modifier le code]

Littérature d'enfance et de jeunesse[modifier | modifier le code]

  • Contes et légendes des croisades, Nathan (1961)
  • Récits des châteaux de la Loire, Nathan, coll. « Contes et légendes de tous les pays » (1970)
Prix Sobrier-Arnould de l’Académie française en 1972
  • Virginie a quatorze ans ou le Nouvel art de vivre, Magnard (1971)
  • Légendes et récits de la Gaule et des Gaulois, Nathan, coll. « Contes et légendes de tous les pays » (1972)
  • Contes et légendes des Pyrénées, Nathan, coll. « Contes et légendes de tous les pays » (1974)
  • Contes et légendes des arbres et de la forêt, Nathan, coll. « Contes et légendes de tous les pays » (1975)
  • Contes et récits de la gendarmerie, Nathan, coll. « Contes et légendes de tous les pays » (1976)
  • Légendes et récits du temps de Noël, Nathan, coll. « Contes et légendes de tous les pays » (1977)
  • Contes et légendes du Périgord et du Quercy, Nathan, coll. « Contes et légendes de tous les pays » (1978)
  • Contes et légendes d'Italie, Nathan, coll. « Contes et légendes de tous les pays » (1979) (ISBN 2-09-281355-2)
  • Contes du Périgord, Éditions Sud Ouest, coll. « Contes » (2001) (ISBN 2-87901-407-7)
  • Contes de Provence, Éditions Sud Ouest, coll. « Contes » (2001) (ISBN 2-87901-441-7)
  • Contes des Pyrénées, Éditions Sud Ouest, coll. « Contes » (2002) (ISBN 2-87901-464-6)
  • Contes d'Auvergne, Éditions Sud Ouest, coll. « Contes » (2002) (ISBN 2-87901-494-8)
  • Histoires de nulle part et d'ailleurs, Saint-Mont (2004) (ISBN 2-84755-052-6)
  • Contes d'Auvergne et du Bourbonnais, Éditions Sud Ouest (2013) (ISBN 978-2-8177-0311-4)

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]