Magnus Huss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Magnus Huss
Magnus Huss.jpg
Magnus Huss.
Fonctions
Membre du Riksdag des États
-
Homme politique local (d)
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Torps församling, Härnösands stift (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Paroisse Hedwige-Éléonore (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Université d’Uppsala (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Parentèle
Magnus Huss (d) (neveu paternel)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Académie royale des sciences de Suède
Société royale des sciences et des lettres de Göteborg (en)
Société royale de physiographie à Lund (en)
Académie royale danoise des sciences et des lettresVoir et modifier les données sur Wikidata

Magnus Huss, né le et mort le , est un médecin et professeur suédois ayant introduit et décrit le concept d'alcoolisme chronique comme une maladie en 1849[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Magnus Huss est le fils du prêtre Johan Huss et de Katarina Magdalena Hellzen. Il a étudié à l'université d'Uppsala à partir de 1824, et a obtenu son doctorat de médecine en 1835[2]. Dans les années 1837 et 1838, il a fait des voyages d'étude en Allemagne, en Autriche et en France. En 1839, il a été nommé directeur général adjoint à Serafimerlasarett.

En 1840, Huss a été nommé médecin à Serafimerlasarettet et professeur à l'Institut Karolinska[2].

Il est aujourd'hui connu comme l'inventeur du néologisme "alcoolisme" dans le sens actuel du terme, et descripteur des polynévrites alcooliques en 1852[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Didier NOURRISSON, « AUX ORIGINES DE L'ANTIALCOOLISME », Histoire, Économie et Société, vol. 7, no 4,‎ , p. 491–506 (lire en ligne, consulté le )
  2. a et b « CTHS - », sur cths.fr (consulté le )
  3. « Magnus Huss », sur psychiatrie.histoire.free.fr (consulté le )

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Henri BERNARD, « Alcoolisme et Antialcoolisme en France au XIXe siècle (autour de Magnus Huss) », Histoire, Économie et Société, vol. 3, no 4,‎ , p. 609–628 (lire en ligne, consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]