Magnum (satellite)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magnum.

Les Magnum sont une classe de satellite espions SIGINT qui seraient exploités par le National Reconnaissance Office pour la Central Intelligence Agency aux États-Unis. Le programme demeure classifié et les informations qui existent sont spéculatives.

Contexte[modifier | modifier le code]

Il semble que deux satellites Magnum ont été lancés depuis la navette spatiale Discovery pendant les missions STS-51-C en 1985 et STS-33 en 1989. Les satellites auraient une masse comprise entre 2 200 et 2 700 kilogrammes, seraient situés sur orbite quasi géosynchrone, utilisant un Inertial Upper Stage (IUS) pour atteindre leur orbite définitive depuis celle de la navette[1]. Selon Jim Slade d'ABC News, le second satellite, USA-48, remplaça le premier, USA-8, qui après plus de quatre ans en orbite était à court de carburant de manœuvre nécessaire pour maintenir sa position au-dessus de l'océan Indien. La mission des deux satellites était d'écouter les communications militaires et diplomatiques de l'Union soviétique, de la Chine et de pays voisins[2].

USA-67, lancé à bord de la navette spatiale Atlantis, lors de la mission STS-38 en novembre 1990, fut initialement identifié comme étant un troisième satellite Magnum à cause de la présence de deux étages supérieurs en orbite après son déploiement, suggérant qu'un IUS avait été utilisé pour le déployer. Il fut ultérieurement déterminé que le second étage supérieur provenait du satellite furtif Prowler (en) et qu'USA-67 était un satellite de communication SDS-2 (en)[3],[4].

Les satellites Magnum, construits par TRW, sont suspectés de posséder de grands réflecteurs paraboliques semblables à des parapluies (d'un diamètre estimé à 100 mètres)[5],[6] pour collecter des signaux radio de la Terre. Les satellites Magnum/Orion ont remplacé les plus anciennes séries de satellites SIGINT Rhyolite/Aquacade (en) puis ont eux-mêmes été remplacés par les satellites Mentor/Advanced Orions.

Satellites[modifier | modifier le code]

Nom COSPAR ID
SATCAT №
Date de lancement
(UTC)
Lanceur Site de lancement Longitude Remarques
USA-8 1985-010B 24 janvier 1985
19:50:00
navette spatiale Discovery
STS-51-C / IUS
KSC LC-39A
USA-48 1989-090B 23 novembre 1989
00:23:00
navette spatiale Discovery
STS-33 / IUS
KSC LC-39B

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jonathan's space report No. 369 (1998-08-22)
  2. Jim Slade, « ABC News Coverage of the STS-33 Launch », ABC News,
  3. Ted Molczan, « Unknown GEO Object 2000-653A / 90007 Identified as Prowler », Visual Satellite Observer's Home Page, (consulté le 9 avril 2012)
  4. Ted Molczan, « Evaluation of the Opportunity to Launch Prowler on STS 38 », Visual Satellite Observer's Home Page, (consulté le 9 avril 2012)
  5. Michael Cassutt, « Secret Space Shuttles: When you’re 200 miles up, it’s easy to hide what you’re up to », Air & Space Magazine,
  6. (fr) Spy satellites of the NSA
  • Richelson, Jeffrey T. ed. U.S. Military Uses of Space, 1945-1991 Vol 1, Guide. National Security Archive. 1991.

Liens externes[modifier | modifier le code]