Magnet (Allier)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magnet.
Magnet
Mairie.
Mairie.
Blason de Magnet
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Allier
Arrondissement Vichy
Canton Saint-Pourçain-sur-Sioule
Intercommunalité Vichy Communauté
Maire
Mandat
Carole Fayolle
2014-2020
Code postal 03260
Code commune 03157
Démographie
Population
municipale
946 hab. (2014)
Densité 74 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 12′ 48″ nord, 3° 30′ 16″ est
Altitude Min. 274 m – Max. 366 m
Superficie 12,72 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte administrative de l'Allier
City locator 14.svg
Magnet

Géolocalisation sur la carte : Allier

Voir sur la carte topographique de l'Allier
City locator 14.svg
Magnet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Magnet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Magnet

Magnet est une commune française, située dans le département de l'Allier en région Auvergne-Rhône-Alpes. Elle fait partie de l'aire urbaine de Vichy.

Magnet s'enorgueillit d'être le premier village électrifié de France[Note 1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

La commune de Magnet est située au sud-est du département de l'Allier[1] et au nord-est de la communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier.

Saint-Pourçain-sur-Sioule, bureau centralisateur du canton auquel appartient Magnet depuis 2015, est située à 18,8 km à l'ouest-nord-ouest[2], bien plus éloignée que Varennes-sur-Allier, à 12,7 km au nord-ouest[3], ou Vichy, à 11,2 km au sud-ouest[4]. Toutes ces distances sont indiquées à vol d'oiseau.

Sept communes sont limitrophes de Magnet[5] :

Communes limitrophes de Magnet
Saint-Félix Saint-Gérand-le-Puy Périgny
Magnet Billezois
Seuillet Bost Saint-Étienne-de-Vicq

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

La commune s'étend sur 1 272 hectares ; son altitude varie entre 274 et 366 mètres[6].

Hydrographie[modifier | modifier le code]

La commune est traversée par le ruisseau du Jacquelin, long de 7,4 km[7], sous-affluent du Mourgon se jetant dans l'Allier, et par son sous-affluent, l'Arnaison (5,7 km de long[8]).

Voies de communication et transports[modifier | modifier le code]

Voies routières[modifier | modifier le code]

Le village est traversé par la route départementale 906e (anciennement RD 906 et route nationale 106 de Nîmes à Saint-Gérand-le-Puy par Vichy). Plus au sud, la route départementale 907 relie le nord de l'agglomération de Vichy à Lapalisse.

Le territoire communal est également traversé par plusieurs autres routes départementales (RD)[5], de desserte locale. La route départementale 173 relie le quartier de la gare à Saint-Félix, village distant de trois kilomètres ; elle dessert le bourg. Elle comporte un embranchement, la RD 473, menant à Périgny, devenant la RD 472 au croisement avec la RD 906e.

Plus au sud, la RD 262 relie la RD 907 à Saint-Étienne-de-Vicq.

Transports ferroviaires[modifier | modifier le code]

La voie ferrée vers Lyon
La voie ferrée vers Lyon.

La ligne de Moret - Veneux-les-Sablons à Lyon-Perrache traverse la commune de Magnet et coupe la route départementale 906e par un passage à niveau.

Magnet était l'une des six communes de la communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier à posséder une halte[9], aujourd'hui désaffectée. La gare la plus proche ouverte au service des voyageurs est située à Saint-Germain-des-Fossés, pour la desserte régionale, et à Vichy pour la desserte nationale.

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Magnet n'est rattachée à aucune unité urbaine. Elle dépend de l'aire urbaine, du bassin de vie et de la zone d'emploi de Vichy[10].

Sur les 1 272 hectares de superficie, 107,7 hectares sont occupés par l'habitat[9].

Logement[modifier | modifier le code]

En 2013, la commune comptait 424 logements, contre 354 en 2008. Parmi ces logements, 88,5 % étaient des résidences principales, 2,6 % des résidences secondaires et 8,9 % des logements vacants. Ces logements étaient pour 98,1 % d'entre eux des maisons individuelles et pour 1,4 % des appartements[a 1].

La proportion des résidences principales, propriétés de leurs occupants était de 81,2 %, en hausse sensible par rapport à 2007 (79,9 %). La part de logements HLM loués vides était de 2,9 % (contre 1,7 %)[a 2].

Risques naturels et technologiques[modifier | modifier le code]

Le site prim.net ne recense que deux risques pour la commune : séisme (zone de sismicité faible, niveau 2) et transport de matières dangereuses[11].

Magnet est concernée par le risque technologique « transport de matières dangereuses », par la voie routière (la route départementale 907 supportant un trafic supérieur à 5 000 véhicules par jour en 2011[12]) et par la voie ferroviaire (ligne entre Saint-Germain-des-Fossés et Roanne empruntée par des trains de marchandises[9]).

La commune n'a pas élaboré de DICRIM.

Toponymie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2001 mars 2014 René Triboulet    
mars 2014 en cours Carole Fayolle[13]   Employée
Conseillère communautaire[14]

Rattachements administratifs et électoraux[modifier | modifier le code]

Au niveau administratif, Magnet dépendait du district de Cusset en 1793 puis de l'arrondissement de Lapalisse (d'abord de La Palisse) de 1801 à 1941, le chef-lieu de cet arrondissement étant transféré à Vichy en 1941. Elle appartenait au canton de Saint-Germain-des-Fossés en 1793 puis à celui de Varennes-sur-Allier de 1793[15] à mars 2015 ; à la suite du redécoupage cantonal de 2014, la commune est rattachée au canton de Saint-Pourçain-sur-Sioule.

Au niveau judiciaire, Magnet dépend de la cour administrative d'appel de Lyon, de la cour d'appel de Riom, du tribunal administratif de Clermont-Ferrand, de la cour d'assises de l'Allier, du tribunal d'instance de Vichy et des tribunaux de grande instance et de commerce de Cusset[16].

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[17]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2005[18],[Note 2].

En 2014, la commune comptait 946 habitants, en augmentation de 14,39 % par rapport à 2009 (Allier : 0 % , France hors Mayotte : 2,49 %)

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
570 708 674 575 677 721 649 657 629
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
747 648 692 684 672 664 654 651 617
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
586 595 627 578 621 633 649 682 686
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2010 2014
733 722 611 592 656 694 736 860 946
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[15] puis Insee à partir de 2006[19].)
Histogramme de l'évolution démographique

La population de la commune est relativement jeune. Le taux de personnes d'un âge supérieur à soixante ans (20,9 %)[a 3] est en effet inférieur au taux national (24 %) et au taux départemental (32 %).

À l'inverse des répartitions nationale et départementale, la population féminine de la commune est inférieure à la population masculine. Le taux (48,9 %) est inférieur au taux national (51,6 %).

Pyramides des âges en 2013 en pourcentage
Commune de Magnet[a 4]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,6 
90 ans ou +
0,2 
5,4 
75 à 89 ans
5,9 
16,1 
60 à 74 ans
13,5 
21,5 
45 à 59 ans
20 
19,7 
30 à 44 ans
23,7 
13,7 
15 à 29 ans
15 
23,1 
0 à 14 ans
21,7 
Département de l'Allier[20]
Hommes Classe d’âge Femmes
0,8 
90 ans ou +
2,1 
9,5 
75 à 89 ans
13,9 
18,6 
60 à 74 ans
18,9 
21,5 
45 à 59 ans
20,4 
17,6 
30 à 44 ans
16,5 
15,2 
15 à 29 ans
13,3 
16,8 
0 à 14 ans
14,9 

Enseignement[modifier | modifier le code]

Magnet dépend de l'académie de Clermont-Ferrand.

Les élèves commencent leur scolarité à l'école élémentaire publique de la commune[21]. Ils la poursuivent au collège de Saint-Germain-des-Fossés[22] puis au lycée de Presles de Cusset[23] (renommé lycée Albert-Londres).

Économie[modifier | modifier le code]

Revenus de la population et fiscalité[modifier | modifier le code]

En 2011, le revenu fiscal médian par ménage s'élevait à 30 877 €, ce qui plaçait Magnet au 14 270e rang des communes de plus de quarante-neuf ménages en métropole[24].

Emploi[modifier | modifier le code]

En 2013, la population âgée de quinze à soixante-quatre ans s'élevait à 594 personnes, parmi lesquelles on comptait 76,7 % d'actifs dont 69,1 % ayant un emploi et 7,6 % de chômeurs[a 5].

On comptait 114 emplois dans la zone d'emploi. Le nombre d'actifs ayant un emploi résidant dans la zone étant de 416, l'indicateur de concentration d'emploi est de 27,5 %, ce qui signifie que la commune offre moins d'un emploi par habitant actif[a 6].

371 des 416 personnes âgées de quinze ans ou plus (soit 89,2 %) sont des salariés[a 7]. Seulement 12,9 % des actifs travaillent dans la commune de résidence[a 8].

Entreprises[modifier | modifier le code]

Au , Magnet comptait 32 entreprises : six dans l'industrie, sept dans la construction, dix-sept dans le commerce, les transports et les services divers et deux dans le secteur administratif[a 9].

En outre, elle comptait 37 établissements[a 10].

Agriculture[modifier | modifier le code]

Au recensement agricole de 2010, la commune comptait 21 exploitations agricoles. Ce nombre est en faible diminution par rapport à 2000 (24) et à 1988 (25)[25].

La superficie agricole utilisée sur ces exploitations était de 638 hectares en 2010, dont 327 ha sont allouées aux terres labourables et 310 ha sont toujours en herbe[25].

Commerce[modifier | modifier le code]

Magnet est rattachée au pôle de proximité de Saint-Germain-des-Fossés[9].

La base permanente des équipements de 2015 recense une épicerie, une boulangerie, un magasin d'articles de sports et de loisirs ainsi qu'un fleuriste[26].

Tourisme[modifier | modifier le code]

Au , la commune ne comptait aucun hôtel[a 11], camping[a 12] ou autre hébergement collectif[a 13].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Saint-Vincent-de-Paul.
Église Saint-Vincent-de-Paul.
  • Château de Noailly. Inscrit MH (1933).
  • Église Saint-Vincent-de-Paul de la fin du XIIe siècle, avec clocher octogonal, de style roman auvergnat, présence de hauts pignons, croix antéfixe qui domine la façade, chevet plat.
  • Électrodrome, conservatoire et centre de ressources sur les applications de l'électricité dans la vie domestique. Le projet de l'Électrodrome est né en 1999, et ouvert au public en 2007 au sein du site Labaye. L'équipe de bénévoles présente au musée a restauré plus de mille objets, classés autour de cinq thèmes : électroménager et domestique, mesure de l'électricité, agriculture, artisanat, médical. Avec des objets datant de 1895, l'Électrodrome a une vocation de mémoire mais aussi d'innovation comme avec la domotique et les nouvelles technologies[27].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Magnet.svg

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

Écartelé : au 1) d’azur à la tour d’argent ouverte ajourée et maçonnée de sable, au 2) de gueules à la tête de lion arrachée d’or, au 3) de gueules à la couronne de laurier d’or, au 4) d’azur à la chaîne brisée d’argent posée en barre.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. En réalité, il a été le lieu, à deux reprises (1936-1939 et 1952), de deux expériences de diffusion de l'équipement électrique dans le monde rural : le Syndicat intercommunal d'électricité de l'Allier (en 1939), puis EDF (en 1952) ont mis gratuitement à la disposition de la population, pour un temps limité, des appareils électriques à usage ménager, agricole ou artisanal.
  2. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

Insee[modifier | modifier le code]

Dossier relatif à la commune

  1. LOG T2 – Catégories et types de logements.
  2. LOG T7 – Résidences principales selon le statut d'occupation.
  3. POP T0 – Population par grandes tranches d'âges.
  4. POP T3 – Population par sexe et âge en 2013.
  5. EMP T1 – Population de 15 à 64 ans par type d'activité.
  6. EMP T5 – Emploi et activité.
  7. ACT T1 – Population de 15 ans ou plus ayant un emploi selon le statut en 2013.
  8. ACT T4 – Lieu de travail des actifs de 15 ans ou plus ayant un emploi qui résident dans la zone.
  9. DEN T3 – Nombre d'entreprises par secteur d'activité au .
  10. DEN T5 – Nombre d'établissements par secteur d'activité au .
  11. TOU T1 – Nombre et capacité des hôtels au .
  12. TOU T2 – Nombre et capacité des campings au .
  13. TOU T3 – Nombre d'autres hébergements collectifs au .

Autres sources[modifier | modifier le code]

  1. « Magnet », sur Lion 1906 (consulté le 28 août 2015).
  2. « Orthodromie entre Magnet et Saint-Pourçain-sur-Sioule », sur Lion 1906 (consulté le 28 août 2015).
  3. « Orthodromie entre Magnet et Varennes-sur-Allier », sur Lion 1906 (consulté le 28 août 2015).
  4. « Orthodromie entre Magnet et Vichy », sur Lion 1906 (consulté le 28 août 2015).
  5. a et b Carte de Magnet sur le site Géoportail de l'IGN (consulté le 9 août 2016).
  6. « Répertoire géographique des communes », Institut national de l'information géographique et forestière.
  7. Sandre, « Fiche cours d'eau - le Jacquelin (K3129000) » (consulté le 16 novembre 2015).
  8. Sandre, « Fiche cours d'eau - l'Arnaison (K3129200) » (consulté le 16 novembre 2015).
  9. a, b, c et d « Schéma de Cohérence Territoriale Vichy Val d'Allier 2030 – Rapport de présentation (document provisoire) » [PDF], Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier, (consulté le 22 juin 2016).
  10. « Commune de Magnet (03157) », Moteur de recherche sur les zonages, Insee (consulté le 14 mai 2016).
  11. « Résultat de la recherche : Magnet », sur macommune.prim.net (consulté le 9 août 2016).
  12. « Dossier départemental sur les risques majeurs dans l'Allier » [PDF], Préfecture de l'Allier, (consulté le 9 août 2016).
  13. Liste des maires de l'Allier [PDF], sur le site de l'association des maires et présidents de communautés de l'Allier, 8 avril 2014 (consulté le 6 juin 2014).
  14. « Les élus par commune », Communauté d'agglomération de Vichy Val d'Allier (consulté le 22 juin 2016).
  15. a et b Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  16. « Liste des juridictions compétentes pour une commune », sur annuaires.justice.gouv.fr, Ministère de la Justice (consulté le 14 mai 2016).
  17. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  18. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  19. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .
  20. « Chiffres clés Évolution et structure de la population - Département de l'Allier (03) », Insee.
  21. Annuaire des établissements scolaires de Magnet sur le site du ministère de l'Éducation nationale.
  22. « Sectorisation des collèges du département de l'Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 14 mai 2016).
  23. « Sectorisation des lycées - 2GT - Allier » [PDF], Direction des services départementaux de l'Éducation nationale de l'Allier, (consulté le 14 mai 2016).
  24. Revenus fiscaux localisés des ménages [zip], Insee, données 2011.
  25. a et b « Données générales des exploitations ayant leur siège dans Magnet commune », Ministère de l'Agriculture (consulté le 14 mai 2016).
  26. « Base permanente des équipements : commerce » [zip], Insee, .
  27. Site de l'Électrodrome.