Magnapaulia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Magnapaulia laticaudus

Magnapaulia
Description de cette image, également commentée ci-après
Dessin du squelette de Magnapaulia laticaudus.
Comparaison de taille de deux spécimens et d'un humain.
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Reptilia
Super-ordre Dinosauria
Ordre  Ornithischia
Sous-ordre  Ornithopoda
Super-famille  Hadrosauroidea
Famille  Hadrosauridae
Sous-famille  Lambeosaurinae
Tribu  Lambeosaurini

Genre

 Magnapaulia
Prieto-Márquez et al., 2012

Nom binominal

 Magnapaulia laticaudus
Prieto-Márquez et al., 2012

Synonymes

  • Lambeosaurus laticaudus (Morris, 1981)

Magnapaulia est un genre éteint de dinosaures ornithopodes de la famille des hadrosauridés et de la sous-famille des lambéosaurinés ayant vécu au Mexique à la fin du Crétacé supérieur, au sommet du Campanien, il y a environ 73 Ma (millions d'années)[1],[2].

Une seule espèce est rattachée au genre : Magnapaulia laticaudus, décrite tout d'abord sous le nom de Lambeosaurus laticaudus par le paléontologue William J. Morris en 1981[3], puis attribuée à un nouveau genre, Magnapaulia, par Albert Prieto-Márquez, Luis M. Chiappe et Shantanu Joshi en 2012[1].

Historique[modifier | modifier le code]

Empreintes d’écailles de la peau du spécimen LACM 17712.

Le premier fossile de Magnapaulia a été découvert près de El Rosario en Basse Californie au nord-est du Mexique. Il a été extrait entre 1968 et 1974 de la formation géologique d'El Gallo par une équipe conduite par le géologue William J. Morris . En 1981, Morris a nommé l'holotype (LACM 17715) : Lambeosaurus laticaudus. Cependant ce squelette incomplet, avec un crâne partiel, a conduit son inventeur à placer un point d'interrogation devant le nom de genre donné[3]. Cette attribution a néanmoins été acceptée par la plupart des paléontologues jusqu'en 2012.

En 2012, Albert Prieto-Márquez et ses collègues le renomment Magnapaulia laticaudus en se basant sur l'holotype et sur la découverte de nombreux autres squelettes partiels, des os isolés et des empreintes de la peau trouvés juste à côté (à moins de 3 mètres) de l'holotype[1].

Étymologie[modifier | modifier le code]

Le nom de genre Magnapaulia combine le mot latin magnus, « grand », et le prénom de Paul G. Haaga Jr., le président du conseil d'administration du musée d'histoire naturelle du comté de Los Angeles[1].

Description[modifier | modifier le code]

Dessin de Magnapaulia laticaudus.
Vertèbres caudales de Magnapaulia laticaudus.

Magnapaulia laticaudus a été caractérisé par deux autapomorphies :

  • les arcs hémaux ou chevrons des vertèbres caudales proximales sont au moins quatre fois plus longs que la hauteur de leur centra (corps vertébraux) ;
  • la base des processus vertébraux des vertèbres caudales distales est fusionnée en une surface concave[1].

Magnapaulia pouvait atteindre 12,50 mètres de longueur[1].

Classification[modifier | modifier le code]

L'analyse phylogénétique réalisée par les inventeurs du genre a montré sa proximité avec un autre Lambeosaurini du nord de l’Amérique du Nord : Velafrons coahuilensis[1],[2],[4].

Phylogénie[modifier | modifier le code]

En 2013, Albert Prieto-Márquez et al. réalisent un cladogramme des Lambeosaurinae[2] qui montre la position de Magnapaulia parmi le lambéosaurinés et au sein de la tribu des Lambeosaurini :

 Lambeosaurinae 
Aralosaurini

Aralosaurus



Canardia





Jaxartosaurus



Tsintaosaurini

Tsintaosaurus



Pararhabdodon




Parasaurolophini

Charonosaurus


Parasaurolophus

Parasaurolophus cyrtocristatus




Parasaurolophus tubicen



Parasaurolophus walkeri





Lambeosaurini
Lambeosaurus

Lambeosaurus lambei



Lambeosaurus magnicristatus




Corythosaurus

Corythosaurus casuarius



Corythosaurus intermedius





"Hypacrosaurus" stebingeri




Hypacrosaurus



Olorotitan




Arenysaurus



Blasisaurus





Magnapaulia




Velafrons




Amurosaurus



Sahaliyania













Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f et g (en) A. Prieto-Márquez, L. M. Chiappe et S. H. Joshi, « The lambeosaurine dinosaur Magnapaulia laticaudus from the Late Cretaceous of Baja California, Northwestern Mexico », PLoS ONE, vol. 7, no 6,‎ , e38207 (PMID 22719869, PMCID 3373519, DOI 10.1371/journal.pone.0038207)
  2. a b et c (en) A. Prieto-Marquez, F. M. D. Vecchia, R. Gaete et A. Galobart, « Diversity, relationships, and biogeography of the Lambeosaurine dinosaurs from the European archipelago, with description of the new aralosaurin Canardia garonnensis », PLOS ONE, vol. 8, no 7,‎ , e69835 (PMID 23922815, PMCID 3724916, DOI 10.1371/journal.pone.0069835)
  3. a et b (en) William J. Morris, « A new species of hadrosaurian dinosaur from the Upper Cretaceous of Baja California: ?Lambeosaurus laticaudus », Journal of Paleontology, vol. 55, no 2,‎ , p. 453–462
  4. (en) A. Prieto-Marquez, G.M. Erickson et J.A. Ebersole, « A primitive hadrosaurid from southeastern North America and the origin and early evolution of 'duck-billed' dinosaurs », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 36, no 2,‎ , e1054495 (DOI 10.1080/02724634.2015.1054495)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Magnapaulia Prieto-Marquez et al., 2012

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]