Magda Spiegel

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Spiegel.
Magda Spiegel
Magda Spiegel.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité
Autres informations
Tessiture
Lieux de détention
Magda Spiegel - Hamburgische Staatsoper (Hamburg-Neustadt).Stolperstein.crop.ajb.jpg
plaque commémorative

Magda Spiegel (1887-1944), est une contralto allemande, membre de l'Opéra de Francfort.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire de Prague, elle fait ses débuts à l'âge de 19 ans au Nouveau Théâtre allemand dans sa ville natale[1]. Après avoir joué à Ostrava et Düsseldorf[1], elle obtient un contrat avec l'Opéra de Francfort à partir de 1917 où elle joue majoritairement du Richard Wagner[2]. En 1912, elle joue dans la première mondiale de Der ferne Klang, un opéra de Franz Schreker, aux côtés de Richard Breitenfeld[3]. Elle est considérée par Theodor W. Adorno comme la plus importante chanteuse de langue allemande de l'époque pour son interprétation d'Eboli dans Don Carlos[1].

En 1935, elle est licenciée du fait de son origine juive et de la promulgation des Lois de Nuremberg[2]. En 1936, elle s'installe dans la Holzhausenstraße mais doit quitter son appartement réquisitionné pour une famille « aryenne »[2].

Elle meurt à Auschwitz en 1944[3],[4] après avoir été déporté à Theresienstadt en premier lieu[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c (de) « Claudia Becker: Magda Spiegel » (consulté le 13 avril 2019)
  2. a b et c (de) Claudia Becker, « Magda Spiegel. Biographie einer Frankfurter Opernsängerin (1887-1944) », Studien zur Frankfurter Geschichte, no 52,‎
  3. a et b (en) Michael Munn, Hitler and the Nazi Cult of Celebrity, Biteback Publishing, (ISBN 9781849544139, lire en ligne)
  4. (en) Jonathan Friedman, The Lion and the Star: Gentile-Jewish Relations in Three Hessian Towns, 1919-1945, University Press of Kentucky, (ISBN 9780813147499, lire en ligne), p. 173
  5. (en) Michael H. Kater, The Twisted Muse: Musicians and Their Music in the Third Reich, Oxford University Press, (ISBN 9780195351071, lire en ligne), p. 105

Liens externes[modifier | modifier le code]