Magasin général (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Magasin Général)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Magasin général (homonymie).
Société Magasin général
Image illustrative de l'article Magasin général (entreprise)

Dates clés 4 octobre 1988 : scission de la STIL et fusion avec les Magasins Modernes
 : cotation en bourse
Forme juridique Société anonyme
Siège social Drapeau de la Tunisie Tunis (Tunisie)
Direction Tahar Bayahi (président du conseil d'administration)
Actionnaires Med Invest Company SA (65 %)
Auchan (10 %)[1]
Activité Commerce de détail
Filiales BHM Promogro
Société centrale Magasin général
Société L'Immobilière Magasin général
Société Socelta
Société Tunisie Inf.Services
Société Tunicode
Sotufruits Etthimar
TDA
Effectif 4 000[2]

Dette 136,492 millions (TND) en 2008[3]
Chiffre d’affaires 465 755 000 ($) en 2013[4]
Résultat net -2 903 000 ($) en 2013[4]

Magasin général est une chaîne de grandes surfaces tunisienne.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Maison Bortoli Frères, fondée en 1854[5] et dont le siège se trouve à Marseille, fonde à Tunis le Magasin général en 1883. Le bâtiment s'étale sur sur 1 500 m2 et s'ouvre sur l'avenue de France et les rues Amilcar, Hannibal et Régulus. Alimentée par la maison mère à Paris, elle se positionne comme le plus important magasin de détail en Tunisie[6].

Le 1er juillet 1905, elle prend la dénomination de Magasin général (société anonyme)[7].

Création et débuts[modifier | modifier le code]

La société anonyme est constituée le 4 octobre 1988, à la suite de la scission de la Société tunisienne de l'industrie laitière (STIL). Son capital est détenu à 44,09 % par l'Office du commerce tunisien, à 30,7 % par la Banque nationale agricole et à 1,5 % par la Société tunisienne de l'électricité et du gaz[8].

Ancien logo

Elle développe son réseau, à la suite de sa fusion avec les Magasins Modernes, pour consolider sa position de première chaîne commerciale du pays avec un chiffre d'affaires de 180,395 millions de dinars en 2008[3] mais seulement 20 % des parts de marché derrière Monoprix et Carrefour-Champion.

Elle est cotée à la Bourse de Tunis dès le . En 2006, son chiffre d'affaires est réparti entre les boissons alcoolisées (30 %), les produits alimentaires (28 %) et l'électroménager (21 %).

Privatisation[modifier | modifier le code]

Dans le but de privatiser l'entreprise, un appel d'offres réservé aux entreprises tunisiennes (qui peuvent s'associer à un partenaire étranger à condition que la participation de ce dernier au capital ne dépasse pas 25 %) est lancé début 2007. L'opération doit être réalisée sur une période de six mois. C'est dans ce contexte que s'inscrit la grève entamée le 5 février 2007 par des employés de la région de Tunis[9].

En juin 2007, c'est finalement le consortium Med Invest Company SA, composé de la société Gian (Générale industrielle alimentaire du Nord) appartenant au groupe Bayahi et de Poulina, qui est sélectionné pour acquérir le capital détenu par le secteur public.

L'entreprise passe de 1 988 employés en 2007 à 1 872 en 2008, pour 44 points de vente[3].

En novembre 2008, Magasin général rachète les parts des groupes Mabrouk (35 %) et Hamrouni (34 %) dans la société BHM Promogro pour un montant de 75,273 millions de dinars ; le groupe Bayahi détenait déjà 20 % de cette société[10].

Position de leader[modifier | modifier le code]

Le 13 mars 2012, Auchan acquiert 10 % du capital après 19 ans de discussions[1]. L'accord inclut une assistance technique et la formation des employés de Magasin général[1]. Mais « ce partenariat [avec Auchan] est encore timide », selon Lilia Kamoun, analyste financière à Tunisie Valeurs, même si le groupe français est l'un des rares à avoir investi en Tunisie après la révolution[11].

En 2012, Magasin général devient leader du marché[2] et compte 66 magasins[12]. La chaîne surclasse la concurrence par sa couverture géographique : 23 gouvernorats sur 24 (ne manque que le gouvernorat de Tataouine), alors que les concurrents en couvrent une quinzaine[11].

À partir de juin 2013, la chaîne est connue sous les initiales MG et regroupe trois types de magasins : MG Maxi (ancien Promogro), MG City et MG Proxi. En 2014, le chiffre d'affaires de Magasin général est en hausse de 37 % par rapport à 2013[2]. L'entreprise emploie 4 000 personnes pour 82 points de vente en 2015[2]. Elle compte ouvrir un hypermarché en 2016, alors que Carrefour en compte déjà un depuis 2001 et Monoprix depuis 2005[11]. L'investissement représente entre 80 et 200 millions de dinars et pourrait créer 1 500 à 4 000 emplois permanents[11].

Présidents-directeurs généraux[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Frida Dahmani, « Magasin général-Auchan, les raisons d'un accord », Jeune Afrique,‎ , p. 103 (ISSN 1950-1285, lire en ligne)
  2. a, b, c et d Stéphanie Wenger, « Les trois axes de Magasin général pour conforter son leadership en Tunisie », Jeune Afrique, no 2839,‎ , p. 60 (ISSN 1950-1285, lire en ligne)
  3. a, b et c « États financiers arrêtés au 31 décembre 2008 » [PDF], sur bvmt.com.tn (consulté le 21 mai 2017)
  4. a et b « Les 150 premières entreprises d’Afrique du Nord », Jeune Afrique, no 40 (hors-série) « Les 500 premières entreprises africaines »,‎ , p. 114-119 (ISSN 1950-1285)
  5. Raphaël C. Cervati, Annuaire oriental (ancien Indicateur oriental) du commerce, de l'industrie, de l'administration et de la magistrature, Constantinople, , 243 p. (lire en ligne), p. 238
  6. Tunisie : livret-guide du comité d'hivernage de Tunis, (lire en ligne), p. 10
  7. « Échos et nouvelles », La Petite Tunisie, no 2194,‎ 8-10 août 1929, p. 2 (lire en ligne)
  8. Ridha Lahmar, « Privatisation de Magasin général. Quel profil pour le repreneur éventuel ? », Réalités,‎
  9. « Des employés de Magasin général font grève », sur webmanagercenter.com, (consulté le 21 mai 2017)
  10. Moncef Mahroug, « Grande distribution : Magasin général rachète les parts des groupes Mabrouk et Hamrouni dans PROMOGRO », sur webmanagercenter.com, (consulté le 21 mai 2017)
  11. a, b, c et d Stéphanie Wenger, « Les trois axes de Magasin général pour conforter son leadership en Tunisie », Jeune Afrique, no 2839,‎ , p. 61 (ISSN 1950-1285, lire en ligne)
  12. « Tunisie : Magasin Général, hausse spectaculaire du CA en 2012 », sur webmanagercenter.com, (consulté le 21 mai 2017)
  13. a et b « Magasin général : nomination de M. Mohsen Laroui en tant que PDG de Magasin Général », sur tustex.com, (consulté le 21 mai 2017)
  14. « Mohsen Laroui », sur leaders.com.tn, (consulté le 21 mai 2017)

Lien externe[modifier | modifier le code]