Magali Reghezza-Zitt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Magali Reghezza-Zitt
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (43 ans)
NiceVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Membre de
Directeur de thèse
Distinction

Magali Reghezza-Zitt est une géographe française, née le à Nice[1]. Elle est co-directrice du Centre de formation sur l’environnement et la société de l'ENS[2].

Ses travaux portent sur les notions de risque, de vulnérabilité et de résilience, dans le contexte de la mondialisation et des changements environnementaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancienne élève en classes préparatoires au lycée Louis-le-Grand, cacique[1] du concours d'entrée à l'École normale supérieure (promotion A/L 2000[3]) et de l'agrégation de géographie en 2003[1], elle est maître de conférences à l'ENS[4]. C'est une spécialiste des risques naturels, de la vulnérabilité aux catastrophes, de la prévention et la gestion des risques et des crises et des questions de résilience et d'adaptation des territoires et des sociétés. Elle est enseignante-chercheuse, docteure en géographie et aménagement[4].

Sa thèse, passée en 2006, porte sur le risque de crue centennale à Paris et sur les vulnérabilités liées[4] (« Réflexions sur la vulnérabilité métropolitaine. La métropole parisienne face au risque de crue centennale »[2]). Elle participe en tant qu'experte aux comités de différents organismes comme le Centre européen de prévention des risques d'inondation[5],[2] ou le TRI de la métropole francilienne[6]. Elle est régulièrement invitée par des médias nationaux sur le thème des inondations et de la perception du risque[7],[8],[9]. Certains de ses travaux se déroulent en partenariat avec des institutions telles que la préfecture de police de Paris[2].

Elle devient habilitée à diriger des recherches en 2015, avec la publication de « De l’avènement du Monde à celui de la planète : le basculement de la société du risque à la société de l’incertitude »[2],[10].

Elle est nommée en 2019 membre du Haut Conseil pour le climat[11].

Thèmes de recherche[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Paris coule-t-il ?, Fayard, 2011
  • La France dans ses territoires, SEDES, 2011
  • Résiliences. Sociétés et territoires face à l’incertitude, aux risques et aux catastrophes, ISTE Éditions, 2015 — traduction en anglais : Resilience Imperative: Uncertainty, Risks and Disasters, Elsevier, 2015
  • Des hommes et des risques : menaces locales, menaces globales, La Documentation française, 2016
  • Entre local et global. Les territoires dans la mondialisation, Le Manuscrit, 2015
  • La géographie : pourquoi ? comment ?, avec Stéphanie Beucher, Hatier, 2017

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c « CV », sur f.hypotheses.org (consulté le ).
  2. a b c d et e « REGHEZZA-ZITT, Magali - CERES », sur environnement.ens.fr (consulté le ).
  3. « Magali Reghezza-Zitt », Archicubes.ens.fr.
  4. a b et c « Paris coule-t-il ? de Magali Reghezza-Zitt », sur ens.fr (consulté le ).
  5. « Composition du comité d'experts du CEPRI », sur cepri.net (consulté le ).
  6. « compositon du groupe de gestion du risque d'inondation en IDF », sur driee.ile-de-france (consulté le ).
  7. « Entretien avec Le Monde », sur lemonde.fr, (consulté le ).
  8. « Interview sur Europe 1 », sur europe1.fr, (consulté le ).
  9. « Intervention à C dans l'Air », sur france5.fr, (consulté le ).
  10. HAL archives ouvertes [lire en ligne].
  11. « Décret du 11 décembre 2019 portant nomination au Haut Conseil pour le climat » (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]