Mado

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Mado Lamotte.
Mado
Réalisation Claude Sautet
Scénario Claude Sautet
Claude Néron
Gilberte Chatton, d'après une nouvelle de cette dernière
Acteurs principaux
Sociétés de production Les Films de La Boétie (France)
Italgema (Italie)
Pays d’origine Drapeau de la France France
Drapeau de l'Italie Italie
Genre Comédie dramatique
Durée 135 min
Sortie 1976

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Mado est un film franco-italien réalisé par Claude Sautet et sorti en 1976.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Simon Léotard, 49 ans, promoteur immobilier, la cinquantaine, vit avec son vieux père et n'a jamais voulu épouser Hélène, sa maîtresse. Il rencontre Mado, une prostituée dont il tombe amoureux sans vouloir se l'avouer. Le suicide de son associé et la découverte de ses malversations éclate comme un coup de tonnerre. Son associé avait contracté d'énormes dettes auprès d'un affairiste véreux, Lépidon, qui propose un arrangement à Simon qui refuse. Par l'intermédiaire de Mado, Simon obtient des documents compromettants pour Lépidon ...


Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Autour du film[modifier | modifier le code]

  • Pour le réalisateur allemand Dominik Graf, Mado est le plus beau travail de Sautet.[réf. nécessaire]
  • La promotion du film avait mis en avant les noms des deux têtes d'affiche : Piccolo et Piccoli.
  • Lors de la sortie du film à l'étranger, le producteur André Génovès fait apparaître côte à côte les noms de Michel Piccoli et Romy Schneider, qui n'est présentée que neuf minutes dans le film. Furieux de cette irrégularité du producteur, que Claude Sautet considère alors comme une escroquerie à l'encontre du public, il décide de supprimer la scène finale de Romy Schneider dans le premier montage.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]