Madeleine-Sibylle de Hesse-Darmstadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Madeleine-Sibylle de Hesse-Darmstadt
1652 Magdalena Sibylla.jpg

Madeleine-Sibylle de Hesse-Darmstadt, future duchesse de Wurtemberg

Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Magdalena Sibylla von Hessen-DarmstadtVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Mère
Fratrie
Conjoint
Enfants
Madeleine-Sibylle de Hesse-Darmstadt

Madeleine-Sibylle de Hesse-Darmstadt (allemand : Magdalena Sibylla von Hessen-Darmstadt) (Darmstadt, 28 avril 1652 - Kirchheim unter Teck, 11 août 1712) est une princesse allemande qui fut, de 1677 à 1693 régente du duché de Wurtemberg. Elle fut en outre une importante compositrice d'hymnes religieux de l'époque baroque.

Biographie[modifier | modifier le code]

Madeleine-Sibylle (à gauche) et son beau-frère Frédéric-Charles de Wurtemberg-Winnental (au centre) co-régent pour le compte du jeune duc Eberhard-Louis (à droite)

Madeleine Sibylle, future duchesse de Wurtemberg, est née à Darmstadt, fille du landgrave Louis VI de Hesse-Darmstadt et de la duchesse Marie-Élisabeth de Holstein-Gottorp. Devenue, encore jeune, orpheline de mère, elle fut confiée à sa tante la reine douairière de Suède Edwige-Éléonore. C'est à Stockholm qu'elle développa une personnalité très tournée vers la religion qui devait perdurer pendant toute sa vie.

C'est à la suite d'une visite de Guillaume-Louis, héritier du duché de Wurtemberg, qu'ils se fiancèrent puis qu'ils se marièrent à Darmstadt le 6 novembre 1673. Ils eurent quatre enfants.

Six mois seulement après le mariage, le duc Eberhard VII mourut et son fils Guillaume-Louis monta sur le trône du Wurtemberg. Mais lui-même mourut en 1677 d'une attaque cardiaque. Ainsi, Madeleine-Sibylle devint, à l'âge de 25 ans, duchesse régnante du Wurtemberg et régente au nom de son jeune fils Eberhard-Louis qui serait investi du pouvoir à l'âge de 16 ans, en 1693.

Par sa piété et la sagesse de toutes ses décisions, elle gagna une très grande popularité. Son sentiment religieux se traduit dans les nombreux hymnes qu'elle composa et qui tiennent une place importante dans le répertoire des hymnes protestants.

De 1690 à 1692 elle prit à son service à Stuttgart le compositeur Johann Pachelbel. À la fin de sa vie elle se retira au château de Kirchheim où elle mourut le 11 août 1712.

Descendance[modifier | modifier le code]

De son mariage avec Guillaume-Louis de Wurtemberg sont nés quatre enfants :

Liens externes[modifier | modifier le code]