Madame de Saint-Estève

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Madame de Saint-Estève, de son vrai nom Jacqueline Collin, est un personnage de La Comédie humaine d'Honoré de Balzac. Tante de Jacques Collin, alias Vautrin, alias Carlos Herrera, elle est née en 1768 à Java, d'où le pseudonyme Asie sous lequel elle se cache pour être le chien de garde d'Esther Gobseck, dont elle est la servante, sur ordre de son neveu. Dans sa jeunesse, elle a été la maîtresse de Marat, puis celle du chimiste Duvignon qui lui a révélé le secret des poisons.

Marchande à la toilette, de 1800 à 1805, pourvoyeuse de prostituées, elle est envoyée en prison pendant deux ans pour incitation de mineures à la débauche.

Excellente transformiste, elle se déguise en baronne du faubourg Saint-Germain et se présente à la Conciergerie où est enfermé Carlos Herrera. Elle prend toutes les mesures pour le faire évader dans Splendeurs et misères des courtisanes.

Autre nom d'emprunt : madame Nourrisson, nom d'une de ses amies, lorsqu'elle tient un commerce louche, rue de Provence.

En 1845, elle passe en Italie en compagnie du chimiste Duvignon qu'elle a retrouvé. Tous deux fabriquent de la fausse monnaie, mais, bientôt arrêtée par la police, Jacqueline Collin s'empoisonne pour échapper à la justice.

Elle est présente dans :