Madame Bouquey

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Marinette Dupeyrat
Image dans Infobox.
Portrait de Madame Bouquey par Yvon
Biographie
Naissance
Décès
Nom de naissance
Marie-Thérèse Dupeyrat
Surnom
Madame Bouquey
Nationalité
Activité

Marie-Thérèse Marinette Dupeyrat, dite Madame Bouquey, est une Révolutionnaire française, née à Bordeaux et morte en 1794 à Bordeaux.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle est la fille de François Xavier Dupeyrat, négociant bordelais du quartier des Chartrons, et de Marie Eugénie Foulquier.

Elle se marie avec François Bouquey, procureur du roi au siège royal de Saint-Emilion (1781), fils de Gabriel Bouquey procureur du roi et maire de Saint-Emilion (1754) et Marie Bouquey. Son époux appartient à une famille de notables de Saint-Emilion (dont fait partie Pierre Bouquey, maire en 1726).

En 1781[1], elle devient la belle-sœur d'Elie Guadet, qui sera député girondin à la Convention.

En 1794, elle héberge les Girondins proscrits. Elle est condamnée à mort et guillotinée à Bordeaux avec une partie de sa famille (son père, son époux, son beau-frère...).

Son portrait, gravé par Baudran d'après Yvon, se trouve dans l'atlas qui accompagne l'ouvrage de Charles Vatel[2] : Charlotte Corday et les Girondins (Paris, Plon, 1864-1872).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Voir le contrat de mariage de sa sœur, Marie Thérèse Dupeyrat, avec Elie Guadet (1781) reproduit par François Cadilhon, La France d'ancien régime: Textes et documents, 1484-1789, p. 130-131.
  2. Historien, avocat versaillais (1816-1885)

Liens externes[modifier | modifier le code]