Macroleter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Macroleter
Description de cette image, également commentée ci-après
Dessin de Macroleter poezicus (vue d'artiste).
Classification
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Classe Reptilia
Sous-classe Anapsida
— non-classé —  Parareptilia
Ordre  Procolophonomorpha
Sous-ordre  Procolophonia
Clade  Pareiasauromorpha
Famille  Nycteroleteridae

Genre

 Macroleter
Tverdochlebova & Ivachnenko, 1984

Espèces de rang inférieur

  • Macroleter poezicus Tverdochlebova & Ivachnenko, 1984 (espèce type)
  • Macroleter agilis (Olson, 1980 [nommé à l'origine Seymouria agilis]) Reisz & Laurin[1], 2001

Synonymes

  • Seymouria agilis Olson, 1980
  • Tokosaurus Tverdochlebova & Ivachnenko, 1984[2]
  • Tokosaurus perforatus Tverdochlebova & Ivachnenko, 1984, (juvénile de M. poezicus)[2]

Macroleter est un genre éteint de parareptiles pareiasauromorphes de la famille des nyctérolétéridés ayant vécu durant une partie du Permien moyen, au Roadien et au Wordien, soit il y a environ entre 272,3 à 265,1 millions d'années. Ses restes fossiles ont été découverts en Russie et aux États-Unis (Oklahoma).

Description[modifier | modifier le code]

Photos et schémas des os du crâne de deux Nycteroleteridae : "Bashkyroleter mesensis" (a) et Macroleter poezicus (b).
La barre horizontale mesure 2 centimètres.
Restauration de Tokosaurus perforatus, aujourd'hui considéré comme un juvénile de M. poezicus.

C'est un petit reptile primitif, qui conserve de nombreux caractères de ses ancêtres amphibiens. Il ressemblait globalement à un lézard mais avec un crâne large et aplati, de forme triangulaire équilatérale et un museau au bout arrondi. Ses dents sont petites et pointues, indiquant un régime alimentaire composé d'insectes et de petits invertébrés[3].

Macroleter poezicus[modifier | modifier le code]

L'espèce type Macroleter poezicus Tverdochlebova & Ivachnenko, 1984, est connue par de nombreux fossiles découverts en Russie. Elle mesure environ 75 centimètres de long, dont 8 centimètres pour le crâne, ce qui en fait un assez grand nyctérolétéridé[2].

Un autre genre découvert sur le même site, Tokosaurus perforatus, a été considéré en 2012 par Linda A. Tsuji et al. comme un juvénile de M. poezicus[2].

Macroleter agilis[modifier | modifier le code]

Un squelette presque complet de cette espèce a été découvert dans la formation géologique de Chickasha en Oklahoma. Olson en 1980 l'a décrit à l'origine sous le nom de Seymouria agilis car il pensait qu'il s'agissait d'un reptiliomorphe, un amphibien ressemblant à un reptile, qu'il attribua au genre Seymouria.

Une révision de ce spécimen en 2001 par Robert R. Reisz et Michel Laurin[1] a conduit à son attribution au genre Macroleter sous le nom de M. agilis.

Classification[modifier | modifier le code]

Linda A. Tsuji et al. en 2012 ont réalisé une analyse phylogénétique des parareptiles de la famille des nyctérolétéridés[2]. Leur cladogramme montre que Macroleter est le plus basal des Nycteroleteridae :



Nyctiphruretus


Procolophonia
Procolophonidae

Procolophon




Barasaurus



Owenetta




Pareiasauromorpha
Nycteroleteridae

Macroleter




Bashkyroleter



Rhipaeosaurus



Emeroleter



Nycteroleter



"Bashkyroleter" mesensis




Pareiasauroidea

Bradysaurus


Velosauria

Scutosaurus



Pareiasuchus







Notes et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « The reptile Macroleter: First vertebrate evidence for correlation of Upper Permian continental strata of North America and Russia », Geological Society of America Bulletin, vol. 113, no 9,‎ , p. 1229–1233 (DOI 10.1130/0016-7606(2001)113<1229:trmfve>2.0.co;2, lire en ligne)
  2. a, b, c, d et e (en) Linda A. Tsuji, Müller, Johannes et Reisz, Robert R., « Anatomy of Emeroleter levis and the phylogeny of the nycteroleter parareptiles », Journal of Vertebrate Paleontology, vol. 32, no 1,‎ , p. 45–67 (DOI 10.1080/02724634.2012.626004, lire en ligne)
  3. (en) White, T. et Kazlev, M. A., « Nycteroleteridae », [Paleos] (consulté le 18 novembre 2017)

Références taxinomiques[modifier | modifier le code]

(en) Référence Paleobiology Database : Macroleter Tverdokhlebova et Ivakhnenko, 1984

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :