Macoma balthica

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Ecomare - nonnetje (pcd01082-nonnetje-sd).jpg

Limecola balthica est une espèce de mollusques bivalves marins de la famille des Tellinidae.

Description[modifier | modifier le code]

Sa coquille est lisse, relativement plate, ovale ou légèrement triangulaire, et mesurant généralement moins de 20 à 30 mm de long. La couleur de la coquille varie suivant les individus et les localités. La plupart des coquilles sont blanches ou rose et on peut également trouver des individus jaunes ou orange. La couleur est plus nettement visible à l'intérieur des coquilles vides.

Écologie et habitat[modifier | modifier le code]

L. balthica vit enfouie dans la vase ou un sédiment assez fin, étendant ses deux siphons à la surface du fond marin pour se nourrir.
Il vit généralement dans la zone intertidale, ou non loin. En mer Baltique on peut le trouver jusqu'à 100 m de profondeur.

C'est une espèce euryhaline, capable de supporter divers degrés de salinité.

Distribution[modifier | modifier le code]

L. balthica vit dans la zone septentrionale des océans Atlantique et Pacifique, et son aire naturelle de répartition s'étend jusque dans le subarctique en Amérique du Nord comme en Europe.

En Europe, on le trouve de la France au sud jusque dans la mer blanche et la mer de Pechora, en passant par la mer Baltique[2]. En Amérique du Nord, L. balthica vit de la baie du golfe du Saint-Laurent à Hudson Bay. Dans le Pacifique il vit de l'État du Washington jusqu'à la mer de Beaufort en Alaska, ainsi que sur la côte russe[3].

Pathologies[modifier | modifier le code]

Cette espèce est depuis quelques années (au moins depuis le début des années 2000[4]) victime de cancers.

Remarque : Chez d'autres espèces de filtreurs bivalves, une forme émergente de cancer a été récemment mise en évidence [5], dont sur la façade atlantique de l'Amérique du Nord et depuis 2014 façade atlantique de la France[5]. Ce nouveau type de cancer est de type leucémique, transmissible d'individu à individu et peut-être capable de franchir la barrière des espèces en passant d'une espèces de mollusque filtreur à une autre, hypothèse nécessitant de nouvelles études biomoléculaires pour être confirmée.

Liste des sous-espèces[modifier | modifier le code]

Selon NCBI (14 octobre 2013)[6] :

  • sous-espèce Limecola balthica rubra

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue of Life, consulté le 14 octobre 2013
  2. Strelkov P, Nikula R, Vainola R (2007) Macoma balthica in the White and Barents Seas: properties of a widespread marine hybrid swarm (Mollusca: Bivalvia). - Molecular Ecology, 16, 4110-4127, DOI:10.1111/j.1365-294X.2007.03463.x
  3. Baltic macoma Alaska Department of Fish and Game, species fact sheet.
  4. Smolarz K, Thiriot-Quievreux C & al. (2005) « Recent trends in the prevalence of neoplasia in the Baltic clam Macoma balthica (L.) from the Gulf of Gdansk (Baltic Sea)» Oceanologia 47: 61-74 (résumé)
  5. a et b Benabdelmouna A & Ledu C (2016) The mass mortality of blue mussels (Mytilus spp.) from the Atlantic coast of France is associated with heavy genomic abnormalities as evidenced by flow cytometry ; Journal of Invertebrate Pathology, Volume 138, July 2016, Pages 30–38 ; doi:10.1016/j.jip.2016.06.001 (résumé)
  6. NCBI, consulté le 14 octobre 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Smolarz K., (2004), Neoplastic changes in the Macoma balthica (L.) (Bivalvia) population from the Gulf of Gdańsk, Ph. D. thesis, Uniw. Gd., Gdańsk, 57–62, 84–101, (pl).
  • Smolarz K., Wołowicz M., Thiriot-Qui´evreux C., 2003, Argyrophylic nuclear organiser regions (AgNORs) in interphases and metaphases of normal and neoplastic gill cells of Macoma balthica (Bivalvia, Tellinidae) from the Gulf of Gdańsk (Baltic Sea), Dis. Aquat. Organ., 56, 269–274
  • Sokołowski A., Wołowicz M., Hummel H., Bogaards R., (1999) Physiological responses of Macoma balthica to copper pollution in the Baltic, Oceanol. Acta,

22 (4), 431–439

  • Thiriot-Quievreux C., Wołowicz M., (2001) Chromosomal study of spatial variation of the prevalence of a gill neoplasia in Macoma balthica (L.) from the Gulf of Gdańsk (Baltic Sea), Ophelia, 54 (1), 75–81
  • Thiriot-Quiévreux C., Wołowicz M (1996) Etude caryologique d’une néoplasie branchiale chez Macoma balthica (Mollusca, Bivalvia), C. R. Acad. Sci. Paris,

319, 887–892.