Machapuchare

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Machapuchare
Vue du Machapuchare depuis le sud.
Vue du Machapuchare depuis le sud.
Géographie
Altitude 6 993 m
Massif Annapurna (Himalaya)
Coordonnées 28° 29′ 51″ nord, 83° 56′ 46″ est
Administration
Pays Drapeau du Népal Népal
Région de développement Ouest
Zone Gandaki
Ascension
Première Aucune
Voie la plus facile Aucune

Géolocalisation sur la carte : Népal

(Voir situation sur carte : Népal)
Machapuchare

Le Machapuchare, Machhaphuchhare ou Machhapuchhre est une montagne de 6 993 mètres d'altitude dans l'Himalaya, dans la partie centrale du Népal. Son nom signifie « queue de poisson » en népalais en raison de son double sommet aisément identifiable de loin. Il est considéré comme particulièrement sacré par la population locale et par conséquent interdit aux alpinistes.

Localisation[modifier | modifier le code]

Vue du Machhapuchchhre depuis Ghandruk.

Le Machapuchare est situé à l'extrémité d’une longue arête montagneuse, dans le sud du massif de l'Annapurna.

La ville de Pokhara, située au sud du Machapuchare, est une étapetrès fréquentée pour les trekkers désireux de se rendre au camp de base de l’Annapurna.

Particularités[modifier | modifier le code]

Le Machapuchare serait selon l'hindouisme la demeure de Shiva.

Ascensions[modifier | modifier le code]

Le Machapuchare est réputé n'avoir jamais été gravi jusqu'au sommet. L'unique tentative attestée fut celle, en 1957, d'une équipe britannique conduite par Jimmy Roberts. Deux membres de cette expédition, Wilfrid Noyce et David Cox, grimpèrent jusqu'à environ 50 mètres du sommet, par la face nord, mais ne terminèrent pas l'ascension. En effet, ils avaient promis de ne pas mettre pied sur le sommet. Après cela, la montagne fut déclarée sacrée et interdite aux grimpeurs. Cependant, en 1993, le gouvernement népalais accorda une autorisation de gravir ce sommet[réf. nécessaire] à une alpiniste japonaise, Junko Tabei, qui avait dirigé une expédition féminine à l'Everest en 1975.

Sources[modifier | modifier le code]

  • (en) Andy Fanshawe et Stephen Venables, Himalaya Alpine Style. Hodder and Stoughton, 1995.
  • (en) Koichiro Ohmori, Over The Himalaya, Cloudcap Press/The Mountaineers, 1994.
  • (en) Wilfrid Noyce, Climbing the Fishtail, Heinemann, 1958.