Mabalacat

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Mabalacat
Mabalacat,Pampanga jf5872 05.JPG
Nom officiel
(en) City of MabalacatVoir et modifier les données sur Wikidata
Géographie
Pays
Région
Province
Climat
Climat de mousson tropical (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Superficie
83,18 km2Voir et modifier les données sur Wikidata
Coordonnées
Ph locator pampanga mabalacat.png
Démographie
Population
250 799 hab. ()Voir et modifier les données sur Wikidata
Densité
3 015,1 hab./km2 ()
Électorat
95 901Voir et modifier les données sur Wikidata
Fonctionnement
Statut
Chef de l'exécutif
Crisostomo Garbo (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Identifiants
Code postal
2010Voir et modifier les données sur Wikidata
Indicatif téléphonique
45Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web

Mabalacat est une ville des Philippines située dans la province de Pampanga sur l'île de Luçon. Au recensement de 2015, elle comptait 250 799 habitants.

Situation[modifier | modifier le code]

La ville se situe dans le sud de Luçon et le nord de la province de Pampanga, à moins de cent kilomètres de la capitale Manille. Elle est entourée d'Ángeles au sud, Porac à l'ouest, Bamban au nord, et Magalang et Arayat à l'est.

Elle se trouve dans la première circonscription législative de la province.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région était historiquement une dense forêt habitée par les Negrito, avant que des habitants venus des plaines ne les en chassent en 1712[1], date officielle de fondation du barangay de Mabalacat[2]. Le missionnaire catholique Andres de San Fulgencio y crée dès 1717 une mission[3].

Durant la Seconde Guerre mondiale, l'occupant japonais y crée un escadron de « kamikazes »[4].

Mabalacat devient une municipalité en 1971, puis une ville (component city) en juillet 2012[5].

Barangays[modifier | modifier le code]

Mabalacat est divisé en 27 barangays.

  • Atlu-Bola
  • Bical
  • Bundagul
  • Cacutud
  • Calumpang
  • Camachiles
  • Dapdap
  • Dau
  • Dolores
  • Duquit
  • Lakandula
  • Mabiga
  • Macapagal Village
  • Mamatitang
  • Mangalit
  • Marcos Village
  • Mawaque (Mauaque)
  • Paralayunan
  • Poblacion
  • San Francisco
  • San Joaquin
  • Santa Ines
  • Santa Maria
  • Santo Rosario
  • Sapang Balen
  • Sapang Biabas
  • Tabun

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Jose Cunanan, « The Impact of the United States Military Bases on the Aetas (Negritos): Victims or Beneficiaries? », Aghamtao, Anthropological Association of the Philippines,‎ , p. 63-79
  2. (en) « About Us », site officiel de la ville de Mabalacat (consulté le 14 juillet 2018)
  3. (en) Lino L. Dizon, East of Pinatubo: Former Recollect Missions in Tarlac and Pampanga, 1712-1898, Museo-Archivo Recoletos, (ISBN 9789719148821, lire en ligne), p. 54-62
  4. Le Japon : Des samouraïs à Fukushima, Fayard/Pluriel, (ISBN 9782818500361, présentation en ligne)
  5. (en) Reynaldo Santos Jr, « Mabalacat now officially Pampanga's 3rd city », sur Rappler, (consulté le 14 juillet 2018)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :