Mabahith

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant le renseignement image illustrant l’Arabie saoudite
Cet article est une ébauche concernant le renseignement et l’Arabie saoudite.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Le Mabahith (en arabe : 'المباحث العامة) est une police secrète de l'Arabie saoudite[1].

Rôle[modifier | modifier le code]

Selon Human Rights Watch , les membres de la Mabahith sont chargés d'arrêter les opposants politiques et autres, ou présumés comme tel, puis de les interroger. Les agents de la Mabahith opèrent en toute impunité et sont responsables d'un large éventail de violations des droits de l'homme , y compris des arrestations arbitraires, la détention au secret et la torture.

Les membres de la Mabahith auraient été responsables de la torture de détenus occidentaux arrêtés lors d'une campagne à la voiture piégée qui a commencé en 2000. Deux membres en particulier, Khalid al-Saleh et Ibrahim al-Dali, ont été nommés par William Sampson (en) dans son action en justice contre le gouvernement saoudien. Toutefois Sampson et d'autres ont perdu leur cause devant la Haute Cour de justice du Royaume-Uni, les Saoudiens ayant utilisé, comme défense, la Loi de 1978 relative à l'immunité des États.

Le service a arrêté des activistes des droits de l'homme, des activistes religieux[2] et des opposants ou contestataires comme le cheikh Nimr Baqr al-Nimr, un opposant chiite au régime saoudien et son neveu Ali Mohammed Al-Nimr condamnés à mort et en attente d'exécution[3] en 2015.

Prisons[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.desaparecidos.org/bbs/archives/cat_saudi_arabia.html
  2. http://www.hrw.org/reports/2008/saudijustice0308/2.htm
  3. Charles Consigny - Nous ne pouvons pas laisser mourir Ali Mohammed Al-Nimr sur lepoint.fr
  4. [ http://www.rts.ch/info/sciences-tech/reperages-web/6586040-visite-guidee-dans-une-prison-saoudienne-5-etoiles-.html Visite guidée dans une prison saoudienne "5 étoiles"]
  5. Arabie saoudite. Libération de Khaled al Johani, un manifestant de la « journée de colère »