Mab (fée)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir MAB.

Mab est la fée des songes et la sage-femme des autres fées dans les traditions anglaises du moyen âge. Quelques-uns en font la reine des fées et lui donnent pour époux Obéron.

Dans la littérature anglaise, Chaucer et Shakespeare (dans Roméo et Juliette) ont donné de cette fée et de sa cour des descriptions fort poétiques. Le poète romantique anglais Percy Shelley compose en 1813 un poème, Queen Mab, qui le fait connaître.

En France, George Sand compose en 1832 une ballade intitulée La Reine Mab[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Cet article comprend des extraits du Dictionnaire Bouillet. Il est possible de supprimer cette indication, si le texte reflète le savoir actuel sur ce thème, si les sources sont citées, s'il satisfait aux exigences linguistiques actuelles et s'il ne contient pas de propos qui vont à l'encontre des règles de neutralité de Wikipédia.

Références[modifier | modifier le code]

  1. La Reine Mab dans une édition des Oeuvres complètes de George Sand, Paris, Michel Lévy frères, 1877, sur l'Internet Archive. Page consultée le 21 mai 2017.

Lien externe[modifier | modifier le code]