Maïakovskaïa (métro de Moscou)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maïakovskaïa
(ru)Маяко́вская
{{#if:
Image illustrative de l'article Maïakovskaïa (métro de Moscou)
Localisation
Pays Drapeau de la Russie Russie
Ville Moscou
Coordonnées
géographiques
55° 46′ 09″ Nord, 37° 35′ 47″ Est

Géolocalisation sur la carte : Moscou

(Voir situation sur carte : Moscou)
Maïakovskaïa(ru)Маяко́вская
Caractéristiques
Historique
Mise en service
Architecte(s) Alexeï Duchkine
Gestion et exploitation
Ligne(s) Moskwa Metro Line 2.svg Zamoskvoretskaïa
Précédent Belorousskaïa Tverskaïa Suivant

Maïakovskaïa (en russe : Маяко́вская) est une station de la ligne Zamoskvoretskaïa du métro de Moscou, baptisée en hommage au poète soviétique Vladimir Maïakovski. Construit à 34 m de profondeur d'après le projet d'architecte d'Alexeï Duchkine, décoré de mosaïque d'après les dessins d'Alexandre Deïneka, l'édifice est classé monument du patrimoine culturel d'importance régionale depuis 2005[1].

Situation[modifier | modifier le code]

La station se trouve dans l'arrondissement Tverskoï du District administratif central de la capitale russe. Les sorties donnent sur la place Triumphalnaïa (Триумфальная площадь) et les rues Tverskaïa, Sadovaïa-Triumphalnaïa (Садовая-Триумфальная улица) et Bolchaïa Sadovaïa (Большая Садовая улица).

Design architectural[modifier | modifier le code]

Timbre représentant la Maïakovskaïa en 1938.

Le quai central comporte deux rangées de piliers de soutènement du vaisseau partagé en plusieurs voûtes sphériques. Les rails passent de chaque côté sous les collatéraux. Pour la conception des locaux de la station son auteur Alexeï Douchkine reçut le Grand prix à la Foire internationale de New York 1939-1940[2].

Le revêtement des piliers est réalisé avec de l'acier inoxydable et la rhodonite rouge d'Oural[1]. Le sol est en marbre jaune, avec une bande de granit le long du quai. Au plafond, les 24 panneaux de mosaïque imaginés par Alexandre Deïneka représentent divers sujets épiques. Ils ont été fabriqués à Leningrad aux ateliers de mosaïque de Vladimir Aleksandrovitch Frolov. Au bout de la plateforme se trouve le monument avec le buste du poète Maïakovski[2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (ru) Наталья Самовер, « Тьма в конце тоннеля », sur archnadzor.ru,‎ (consulté le 8 janvier 2016)
  2. a et b (en)Marianne Ström, Metro-Art In The Metro-Polis, Routledge, (ISBN 978-2-8677-0068-2, lire en ligne), p. 96

Liens externes[modifier | modifier le code]