Maïa (étoile)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
20 Tauri
Maïa
Données d'observation
(époque J2000.0)
Ascension droite 03h 45m 49,6s[1]
Déclinaison +24° 22′ 04″
Constellation Taureau
Magnitude apparente +3,87

Localisation dans la constellation : Taureau

(Voir situation dans la constellation : Taureau)
Taurus IAU.svg
Caractéristiques
Type spectral B8III
Astrométrie
Vitesse radiale 7,5 km/s[1]
Mouvement propre μα = 21,09 mas/a[1]
μδ = −45,03 mas/a[1]
Parallaxe 8,2 ± 1,03 mas[2]
Distance ~ 400 al
(~ 120 pc)
Magnitude absolue -1,69
Caractéristiques physiques

Autres désignations

20 Tau (Flamsteed), HR 1149, HD 23408, BD+23 516, SAO 76155, HIP 17573

Maïa (20 Tauri) est une étoile de l'amas des Pléiades dans la constellation du Taureau, l'amas des Sept Sœurs (un des deux amas visibles à l'œil nu, l'autre étant celui des Hyades), scintillant haut dans les ciels d'automne et d'hiver de l'hémisphère nord et brillant près de l'horizon dans les ciels de printemps et d'été de l'hémisphère sud. Maïa est le prénom d'une des 7 filles mythiques d'Atlas et de Pléioné. De 3e magnitude (3,87) et située à une distance de 385 années-lumière, elle est la quatrième étoile la plus brillante de l'amas après Alcyone, Atlas et Electre.

Excepté Alcyone (Eta Tauri), les étoiles des Pléiades portent uniquement des numéros de Flamsteed : Maïa porte le numéro 20 parmi les étoiles visibles à l'œil nu numérotées d'ouest en est du Taureau céleste. Maïa est une étoile géante bleue-blanche de type spectral B (B8), qui émet 660 fois plus d'énergie que le Soleil avec une température de surface estimée à environ 12600 kelvins. Son rayon est 5 fois et demi plus grand que celui du Soleil, ce qui la classe dans les géantes, bien que les géantes de ces étoiles chaudes soient nettement plus petites que leurs cousines orange plus froides telles qu'Arcturus et Aldébaran (qui est située en face des Hyades).

En tant que géante, Maïa a terminé la fusion de son hydrogène, ou en est train de le faire, et, sa masse un peu supérieure à quatre fois celle du Soleil la destine à finir en naine blanche massive. Comme les autres étoiles de l'amas, Maïa est incluse dans la nébuleuse par réflexion des Pléiades qui culmine autour de Mérope. Maïa semble tourner sur elle-même plutôt lentement et possède donc une atmosphère assez calme. De ce fait, certains atomes plongent sous l'effet de la gravité, tandis que d'autres sont propulsés vers la surface par la poussée radiative. Ces effets font de Maïa une des "étoiles à mercure et manganèse" dans lesquelles ces deux éléments ainsi que d'autres sont fortement présents (dans Maïa, le manganèse est amplifié d'un facteur 160 par rapport à l'hydrogène).


Noms[modifier | modifier le code]

Maia est le nom propre de l'étoile qui a été approuvé par l'Union astronomique internationale le [3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (en) Maïa sur la base de données Simbad du Centre de données astronomiques de Strasbourg.
  2. M. A. C. Perryman, L. Lindegren, J. Kovalevsky, E. Hoeg, U. Bastian, P. L. Bernacca, M. Crézé, F. Donati et M. Grenon, « The Hipparcos Catalogue », Astronomy & Astrophysics, vol. 323,‎ , p. L49–L52 (Bibcode 1997A&A...323L..49P)
  3. (en) « Table 1: Star Names Approved by WGSN as of 20 July 2016 », Bulletin of the IAU Working Group on Star Names, no 1,‎ (lire en ligne [PDF]).

Sources[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]