Maï Lingani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Maï Lingani
Mai Lingani.jpg
Biographie
Naissance
Nom de naissance
Maimounata Lingani
Pseudonyme
Maï Lingani
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de
Instrument
Genre artistique
Site web

Biographie[modifier | modifier le code]

Maï Lingani est une chanteuse, auteur-compositeur et danseuse.

Artiste charismatique ainsi que talentueuse, elle fait partie des artistes les plus célèbres de son pays.  Née à Koudougou, elle a grandi en Côte d’Ivoire jusqu’à son retour dans son pays natal vers fin 1990. Passionnée de musique et de danse, elle s‘y est formée à la scène et a évolué d’abord localement. Rapidement remarquée et acclamée pour ses interprétations innovatrices alliant musique moderne et traditionnelle, elle a entamé une carrière internationale avec le groupe Burkina Electric qui l’a conduite à se produire sur scène devant de nombreux publics dans les plus grandes salles et festivals du monde.  Maï partage ainsi son temps depuis 2001 entre le Burkina Faso, le reste de l’Afrique, l’Europe et les Etats Unis.

Depuis 2018, Maï Lingani est portée à la tête de l’association Burkinabé des femmes artistes musiciennes comme Présidente nationale.


CARRIERE MUSICALE

La carrière professionnelle de Maï Lingani commence en 1994 en Côte d’Ivoire, pays où elle a vécu jusqu’à l’adolescence, par une formation au théâtre puis la danse à l’Institut National des Arts et des Actions Culturelles (INSAAC) d’Abidjan.

Forte de cette expérience académique, elle va parfaire son talent, en évoluant dans plusieurs groupes en tant que choriste, danseuse et chanteuse. Elle participera à divers concours musicaux tels que  la célèbre émission musicale de la télévision ivoirienne « Podium ».

En 1996, elle rencontre les musiciens Lukas Ligeti (Autriche) and Kurt Dahlke (Allemagne) et participe à l’enregistrement du 1er CD remarqué de leur groupe »Lukas Ligeti& Beta Foly », chez Intuition Records.

Revenue à Ouagadougou en 1997, elle devient rapidement l’une des artistes les plus sollicitées en tant que choriste d’abord, puis elle commence à se produire régulièrement comme chanteuse soliste avec l’orchestre Yumba au « Zaka », le premier club de musique live de la capitale.

En 1998, c'est avec ce groupe qu'elle gagne le Grand Prix National de la Chanson Moderne Burkinabé, le trophée de musique le plus important du pays ; ce prix la place au 1er plan sur la scène musicale nationale. Dès lors, elle organise des concerts et devient très présentes sur les plateaux télés dans son pays.

En 1999, elle se joint de nouveau au groupe Beta Foly produit par Lukas Ligeti, et avec eux commence sa carrière internationale par une tournée en Europe dans des prestigieuses salles de concerts telles que :

ü  le Mozart Hall du KonzerTHaus à Vienne (Autriche),

ü Le World Music Meeting de Nijmegen(en Hollande)

ü  Le Musée d’Art Contemporain à Strasbourg (France).

Beo biiga[1][modifier | modifier le code]

Engagé socialement pour l'enfance, Mai Lingani lance en 2014 un festival dénommé Beog-biiga un événement caritatif en faveur des enfants défavorisés.

ABFAM[modifier | modifier le code]

Le 15 mars 2018, Maï Lingani est présentée au cours d'une conférence de presse à Ouagadougou comme la nouvelle Présidente de l'Association Burkinabè des Femmes Artistes Musiciennes (ABFAM). Elle remplace à ce poste l'artiste chanteuse Amity Meria[2].

Discographie[modifier | modifier le code]

  • 2000 :1er album solo Entrons dans la danse
  • 2001 : Nothing , paru chez Ata Tak (Allemagne).
  • 2007 : Rêem Tekré double EP, 4 morceaux du groupe et remixes de DJ Spooky, Paul de Jong, Rupert Huber, Raz Mesinai Stefan Schneider.
  • 2010 : Paspanga (Cantaloupe Music)
  • 2014 : "Monti : ce que je suis"
  • 2018 : Tangaré[3].
  • 2021 : COFFRET DES 20ANS DE CARRIERE MUSICALE

Distinctions[modifier | modifier le code]

1998 : Grand Prix National de la Chanson Moderne Burkinabé

2019 : Nomination Kundé d'or 2019[4]

2021: Ambassadrice de bonne volonté a l'ONG SOS villages d'enfants

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]