Maîtresse Cindy

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Maîtresse Cindy
Description de cette image, également commentée ci-après

Maîtresse Cindy

Profession

Maîtresse Cindy est une dominatrice. Scénographe dans les rapports sadomasochistes et artiste transdisciplinaire, elle réside à Paris.

Activités[modifier | modifier le code]

« Fantasme des liés » hommage aux pratiquants sadomasochistes, au Centre Georges-Pompidou[1] le . « 

France Culture lui a consacré un documentaire de 58 minutes, « Le donjon de Maîtresse Cindy »[2], produit et réalisé par Irène Omélianenko et François Teste. Ce documentaire a été diffusé pour la première fois le 9 octobre 2006 puis téléchargeable, ou rediffusé de temps à autre, comme le 14 septembre 2007 ou le 30 avril 2017. Sélectionné par Radio France, le documentaire « Le donjon de Maîtresse Cindy » a été récompensé[3] au New-York Festivals 2007, en remportant la médaille de bronze dans la catégorie « radio community portrait ».

Maîtresse Cindy réalise des performances et installations vidéo sur le thème des rapports sadomasochistes.

Des interventions éclectiques et parfois surprenantes l'ont amenée à scénographier les « 9 danses zygomatiques » de la chorégraphe Maria Faustino.

A l'occasion des 20 ans de la chaîne Arte, performance au Cent Quatre diffusée en direct.

En juillet 2001, invitée par le couturier Pierre Cardin au Château du marquis de Sade, à Lacoste (Vaucluse), elle présente devant 1100 invités une adaptation de « Justine » du divin marquis sous la forme d’une scénographie en théâtre d'ombres.

« Abysses », film court réalisé par Maîtresse Cindy, a été diffusé en novembre 2008 au cinéma « Le Grand Rex » à Paris, à l'occasion du festival Gay Lesbien.

Emissions à propos de son travail de dominatrice scénographe sadomasochiste (France Culture, Europe 1, France Inter) Arte, TPS, Télé bocal etc.

Finaliste aux Erotic Awards du Sex Maniac's Ball en 2001 à Londres dans la catégorie « Performance artist ».

Conférencière, elle s'exprime entre autres sur des sujets tels que les dominatrices professionnelles et les travailleuses du sexe dans l'amphithéâtre de l'Université de Paris VII (Faculté de médecine Lariboisière Saint-Louis de Paris).

Proposition à la vente publique d'une séance, adjugée à 950 euros en juillet 2005.

Maîtresse Cindy "Dominatrice" a collaboré à des projets sonores avec le compositeur Frédéric Acquaviva[4].

Ainsi le projet « résidence d'artiste » de Frédéric Acquaviva avait pour objectif de s'immerger deux mois dans le donjon de Maîtresse Cindy afin d'y produire une œuvre sonore. Durant ces deux mois d’immersion (sans sortir ni voir le jour car le donjon est une succession de caves), Frédéric Acquaviva y a composé une grande partie de : « Le Disque », œuvre diffusée en avant-première au Palais de Tokyo en décembre 2009.

Certains photographes ont collaboré avec Maîtresse Cindy : Romain Slocombe, Élizabeth Prouvost, Gérard Feitz, Yan Morvan (prix Capa 1983 et prix world press photo) et Barbara Ryckewaert, entre autres. Après une année de travail avec Maîtresse Cindy, l'artiste Barbara Ryckewaert a présenté à l'ENSAD (École Nationale Supérieure des Arts Décoratifs) une exposition de photographies[5] « Le donjon de Maîtresse Cindy ».

Auteur et interprète de poèmes, elle a participé à des lectures performances et enregistré pour l'émission Surpris par la nuit[6] d'Alain Veinstein, À mes bottes, poème diffusé le 11 septembre 2002 sur France Culture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]