Maître de Rohan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
 Ne doit pas être confondu avec Maître de François de Rohan.
Maître de Rohan
Période d’activité
Activité
EnlumineurVoir et modifier les données sur Wikidata
Lieux de travail
Influencé(e) par
Œuvres réputées

Le Maître de Rohan appelé aussi Maître des Grandes Heures de Rohan est un maître anonyme peintre de miniatures et chef d'atelier anonyme actif entre 1410 et 1435 à Troyes, Paris puis en Anjou. Il doit son nom aux enluminures qu'il a réalisées et dirigées pour un livre d'heures appelé Les Grandes Heures de Rohan, conservé à la Bibliothèque nationale de France (Lat. 9471).

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Ses origines restent obscures, il est peut-être d'origine méridionale, ou plus précisément espagnole, ou à l'inverse, des Pays-Bas du nord. Il est actif avec son atelier dans un premier temps à Troyes, un des rares centres d'enluminures actifs alors en France en dehors de Paris. Il pratique ensuite son art à Paris, dans l'entourage des Maîtres de Bedford et de Boucicaut. À partir de 1420, alors que Paris est occupé par les Anglais, il entre apparemment au service exclusif de la maison d'Anjou et réalise pour elle plusieurs manuscrits. C'est particulièrement Yolande d'Aragon qui est sans doute à l'origine de ces commandes. Le plus connu est celui qui a donné son nom au maître, Les Grandes Heures de Rohan, qui doit son nom aux armes de la famille qui furent rajoutées a posteriori. Il est commandé au début des années 1430 en prévision du mariage de Charles, comte du Maine, et une fille d'Alain IX de Rohan, qui n'eut finalement jamais lieu car les blasons des Rohan n'y sont pas des repeints[1],[2].

Le dernier commanditaire connu du peintre est le roi René d'Anjou, qui lui commande un livre d'heures vers 1435-1436.

Manuscrits attribués[modifier | modifier le code]

La Mort devant son jugement, miniature extraite des Grandes Heures de Rohan, BNF, lat.9471

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Millard Meiss, French painting in the time of Jean de Berry, t.2 The Boucicaut Master, Londres, 1968
  • Millard Meiss, Marcel Thomas, Les Heures de Rohan (Paris, Bibliothèque nationale, manuscrit latin 9471), éditeur Draeger frères, 1973, 246 p.
  • François Avril et Nicole Reynaud, Les manuscrits à peintures en France, 1440-1520, BNF/Flammarion, , 439 p. (ISBN 978-2080121769), p. 25-26
  • Patricia Stirnemann et Inès Villela-Petit, Les Très Riches Heures du duc de Berry et l'enluminure en France au début du XVe siècle, Paris, Somogy éditions d'art / Musée Condé, , 86 p. (ISBN 2850567426), p. 30-35

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Avril, Les manuscrits à peinture en France, notice 4
  2. Paris 1400, Notice 232
  3. Inès Villela-Petit, « Les Heures de Jeanne du Peschin, dame de Giac. Aux origines du Maître de Rohan », Art de l'enluminure, n° 34 - Septembre/Octobre/Novembre 2010, p. 2-24
  4. Description sur le site de la BL
  5. Notice de Calames
  6. Notice du Fitzwilliam Museum