Maître d'Elsloo

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Le Maître d'Elsloo est un sculpteur anonyme, ou un groupe de sculpteurs, actif dans le Limbourg au tournant du XVe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Le nom « Maître d'Elsloo » a été choisi par l'historien de l'art néerlandais Jan Joseph Marie Timmers (en) en 1940 pour nommer l'auteur d'une statue de Sainte Anne trinitaire dans la Sint-Augustinuskerk (en) d'Elsloo. Par la suite, près de 200 sculptures de facture proche ont été attribuées au même auteur. Il semble probable que le Maître d'Elsloo était à la tête d’un atelier à Roermond au début du XVIe siècle[1], même si toutes les œuvres qui lui sont attribuées n'en proviennent pas.

En 2010, le musée des Bons-Enfants a lancé un projet international d’étude des statues du Maître d’Elsloo en Belgique, aux Pays-Bas et en Allemagne afin de mieux répondre aux questions qui entourent l’identité du Maître d’Elsloo, sa part dans la production des œuvres recensées, et celle de son atelier ou d’ateliers apparentés[2]. Un colloque a eu lieu en octobre 2011[3]. Dans les actes figure une liste des œuvres attribuées au sculpteurs, et un ensemble de références vers d'autres œuvres qui n'ont pas pu être documentées. Une exposition a eu lieu du 22 février au 16 juin 2019 au Bonnefantenmuseum[4].

Illustrations[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Famke Peters et Christina Ceulemans (éditeurs), A Masterly Hand. Interdisciplinary Research on the Late-Medieval Sculptor(s) Master of Elsloo in an International Perspective : Proceedings of the Conference Held at the Royal Institute for Cultural Heritage in Brussels, 20–21 October 2011, KIK–IRPA, coll. « Scientia Artis » (no 9), , 345 p. (ISBN 978-2-930054-19-3, lire en ligne)[5]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Guy Duplat, Le mystérieux maître d’Elsloo, juillet 2010, site de la Libre Belgique.
  2. Enquête internationale sur le Maître d'Elsloo, juillet 2010, site de la rtbf.
  3. Peters et Ceulemans 2013.
  4. Réseau des médiévistes belges de langue française (RMBLF), « Exposition – Le Maître d’Elsloo: D’une main solitaire à une collection de maîtres », (consulté le 25 février 2021).
  5. Compte rendu par Anne-Sophie Laruelle sur Cairn.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :