Ma'a Nonu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ma'a Nonu
Description de l'image Ma'a Nonu 2011.jpg.
Fiche d'identité
Nom complet Ma'a Allan Nonu
Naissance (33 ans)
à Wellington (Nouvelle-Zélande)
Taille 1,82 m (6 0)[1]
Position Centre, ailier
Carrière en junior
Période Équipe  
1999-2001
2001-2002
Wellington Secondary Schools[2]
Wellington -19[2]
Carrière en senior
Période Équipe M (Pts)a
2002-2011
2003-2011
2012
2011-2012
2013
2013
2014
2015
2015
2015-
Hurricanes
Wellington Lions
Blues
Black Rams
Wellington Lions
Highlanders
Blues
Hurricanes
Wellington Lions
RC Toulon
105 (200)[3]
45 (115)[3]
14 (10)[3]
11 (30)[3]
0 (0)[3]
10 (5)[3]
11 (10)[3]
11 (10) [3]
0 (0)[3]
14 (10)[3]
Carrière en équipe nationale
Période Équipe M (Pts)b
2003-2015 Drapeau : Nouvelle-Zélande Nouvelle-Zélande 103 (155)

a Compétitions nationales et continentales officielles uniquement.
b Matchs officiels uniquement.
Dernière mise à jour le 31 octobre 2015.

Ma'a Allan Nonu, né le 21 mai 1982 à Wellington (Nouvelle-Zélande), est un joueur professionnel de rugby à XV néo-zélandais, d'origine samoane[4]. Évoluant au poste de centre ou d'ailier, ce joueur de 1,82 m pour 108 kg est international All Blacks depuis 2003. Il remporte avec sa sélection deux Coupes du monde, lors des éditions de 2011 et 2015, deux Tri-nations, en 2008 et 2010 et trois Rugby Championship, compétition qui succède au Tri-nations, en 2012, 2013 et 2014. En Super 12, puis Super 14 et Super 15, il évolue successivement avec les Hurricanes, les Blues, les Highlanders, puis de nouveau les Blues et enfin les Hurricanes.

Mettant fin à sa carrière internationale après la victoire des All Blacks en finale de la Coupe du monde 2015 face à l'Australie, où il est l'auteur d'un essai, Ma'a Nonu rejoint le RC Toulon dans le championnat de France Top 14 à partir de la saison 2015-2016.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formé au Rogontai College de Wellington et au rugby à 13, Ma'a Nonu fait ses débuts dans le Championnat National des Provinces (NPC) avec la province de Wellington en 2002 et avec la franchise des Hurricanes dans le Super 12 en 2003. Joueur puissant et explosif, capable de créer des espaces[5] , considéré comme l'un des meilleurs perforateurs par Graham Henry, le sélectionneur des All Blacks[6], Nonu se distingue aussi par ses dreadlocks teints en blond et par sa propension à porter du eyeliner sur le terrain[7].

Il connaît sa première sélection internationale avec l'équipe de Nouvelle-Zélande, le contre l'équipe d'Angleterre et est retenu quelques mois plus tard pour la Coupe du monde de rugby à XV 2003. Néanmoins, il n'a pas encore un statut de titulaire au centre et est concurrencé par des joueurs comme son coéquipier Tana Umaga, Aaron Mauger ou Daniel Carter. De ce fait, il ne participe qu'à trois matches de poules contre l'Italie, le Canada et le Tonga. Même lorsque Tana Umaga se blesse lors du tournoi, c'est l'arrière Leon McDonald qui lui est préféré. En raison de son inexpérience, de son inconstance, de ses lacunes défensives et de ses erreurs dans les phases de contact et de regroupement, il n'a pas toujours la faveur de ses entraîneurs. Hors de forme, il n'est pas retenu pour le Tri nations 2004 et en 2005, il se voit repositionné au poste d'ailier avec les Hurricanes pour laisser la place à l'association Tana Umaga-Conrad Smith au centre. Une association reconduite en équipe nationale, qui l'oblige aussi à postuler à un poste d'ailier et à être concurrencé par des joueurs comme Doug Howlett, Joe Rokocoko ou Sitiveni Sivivatu. Il n'est retenu ni pour le Tri nations 2005, ni pour le Tri nations 2006 (à cause d'une blessure cette fois), ni pour la Coupe du monde de rugby à XV 2007. En raison de son incapacité à s'établir comme un titulaire avec les All Blacks, il envisage en , de jouer en rugby à XIII dans la National Rugby League[6].

C'est à partir de l'année 2008 qu'il réussit à s'établir durablement avec les All Blacks au poste de centre, associé avec son coéquipier des Hurricanes, Conrad Smith. Les deux joueurs sont systématiquement associés en sélection depuis et remportent le Tri nations 2008 et 2010. En 2011, Nonu participe à sa deuxième Coupe du monde : il remporte le titre de champion du monde, disputant six matchs et marquant trois essais. Il s'illustre comme l'un des meilleurs joueurs du tournoi et est même nominé pour le titre de meilleur joueur de l'année par l'IRB, avec les Néo-zélandais Piri Weepu et Jerome Kaino, les Australiens David Pocock et Will Genia et le Français Thierry Dusautoir[8]. C'est à ce dernier que le titre est finalement décerné.

En , il se retrouve sans club, les Highlanders ne souhaitant pas renouveler son contrat[9]. Bien que sollicité par des clubs étrangers, dont Clermont, il reste en Nouvelle-Zélande, signant avec les Blues[10]. Après cette Saison 2014 de Super 15, où la franchise termine dernière de la conférence néo-zélandaise, il retourne chez son ancienne franchise des Hurricanes[11].

Titulaire au centre, aux côtés de Conrad Smith ou de Sonny Bill Williams lors de la Coupe du monde 2015 en Angleterre, il joue six matches (laissé au repos au premier tour pour la rencontre face à la Namibie) et marque un essai sur une course de 45m au début de la seconde mi-temps de la finale contre l'Australie remportée 34-17 par les All Blacks. Nonu fait partie des joueurs doubles champions du monde ayant participé aux deux finales 2011 et 2015.

Le , le président du Rugby club toulonnais, Mourad Boudjellal, annonce la signature de Nonu au RCT pour deux saisons. Nonu rejoint Toulon après la Coupe du monde 2015.

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Ce centre puissant réputé pour sa capacité à perforer les défenses est souvent comparé à son compatriote Tana Umaga pour son style de jeu[12].

Carrière[modifier | modifier le code]

En Province/Club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Il a eu sa première cape internationale le avec l'équipe de Nouvelle-Zélande, à l’occasion d’un match contre l'équipe d'Angleterre.

Il a participé à la coupe du monde 2003.

Il n'a pas été retenu pour l'édition 2007. Il dispute le Tri-Nations 2008 où il arrive enfin à s'imposer en numéro 12, premier centre aussi nommé second five-eight dans l'hémisphère sud, grâce à sa complémentarité avec le talentueux Conrad Smith, joueur qu'il côtoie également au sein de la franchise des Hurricanes. Il a participé aux Tri-nations 2008, 2009, 2010, 2011 puis du The Rugby Championship 2012, 2013 et 2014.

Il a été champion du monde en 2011 avec les All Blacks.

Le Ma'a Nonu devient le sixième joueur néo-zélandais à atteindre le nombre de 100 sélections avec les All Blacks[13],[14] lors du match de la poule C de la coupe du monde 2015 contre l'équipe de Tonga disputé au St James' Park de Newcastle. Lors de cette rencontre, remportée par les All Blacks sur le score de 47 à 9, il inscrit le dernier des sept essais néo-zélandais[15].

Il participe à 21 rencontres de Bledisloe Cup, rencontres qui opposent les équipes d'Australie et de Nouvelle-Zélande, inscrivant sept essais lors de celles-ci et remportant seize victoires, concdant trois défaites et deux nuls. Lors des confrontations avec l'équipe de France, qu'il affronte à 14 reprises pour un bilan de 13 victoires et une défaite et quatre essais marqués[16], il remporte le Trophée Dave Gallaher à six reprises, en 2004, 2006, 2007, novembre 2009, et en juin et novembre 2013.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En Province/Club[modifier | modifier le code]

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Ma'a Nonu compte deux titres de champion du monde à son palmarès, titre obtenu lors des éditions de 2011 et 2015. Il remporte également deux éditions du Tri nations en 2008 et 2010, et trois du The Rugby Championship en 2012, 2013 et 2014.

Au , Ma'a Nonu compte 103 sélections avec les All-Blacks, inscrivant 155 points, soit 31 essais[17].

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Ma'a Nonu participe à trois éditions de la coupe du monde. Il dispute tout d'abord l'édition 2003 disputée en Australie, disputant trois rencontres, contre l'Italie, le Canada où il est titulaire et inscrit un essai, et les Tonga. En Nouvelle-Zélande 2011, où l'équipe de Nouvelle-Zélande évolue à domicile, il participe à six rencontres, toutes en tant que titulaire, face aux Tonga, le Japon, la France, l'Argentine, l'Australie et de nouveau la France, en finale. Il est de nouveau sélectionné pour l'édition 2015 en Angleterre, étant titulaire face à l'Argentine, remplaçant contre la Namibie et titulaire contre les Tonga. Il dispute les trois rencontres de la phase finale en tant que titulaire, le quart de finale face à la France, la demi-finale face à l'Afrique du Sud et la finale face à l'Australie[18].

Détails du parcours de Ma'a Nonu en Coupe du monde.
Édition Rang Résultats Nouvelle-Zélande Résultats M. Nonu Matchs M. Nonu
Australie 2003 Troisième 6 v, 0 n, 1 d 3 v, 0 n, 0 d 3/7
Nouvelle-Zélande 2011 Vainqueur 7 v, 0 n, 0 d 6 v, 0 n, 0 d 6/7
Angleterre 2015 Vainqueur 7 v, 0 n, 0 d 6 v, 0 n, 0 d 6/7

Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite.

Tri-nations[modifier | modifier le code]

Ma'a Nonu participe à huit éditions du Tri-nations, ou du Rugby Championship, compétition qui lui succède, participant à l'obtention de cinq titres, en 2008, 2010, 2012, 2013 et 2014[19]. Il participe à 37 rencontres, dont 36 en tant que titulaire, inscrivant 55 points, onze essais[19].

Détails du parcours de Ma'a Nonu dans le Tri-nations.
Édition Rang Résultats Nouvelle-Zélande Résultats M. Nonu Matchs M. Nonu
Tri-nations 2008 1 4 v, 0 n, 2 d 4 v, 0 n, 2 d 6/6
Tri-nations 2009 2 3 v, 0 n, 3 d 3 v, 0 n, 3 d 6/6
Tri-nations 2010 1 6 v, 0 n, 0 d 5 v, 0 n, 0 d 6/6
Tri-nations 2011 2 2 v, 0 n, 2 d 2 v, 0 n, 1 d 3/4
The Rugby Championship 2012 1 6 v, 0 n, 0 d 6 v, 0 n, 0 d 6/6
The Rugby Championship 2013 1 6 v, 0 n, 0 d 5 v, 0 n, 0 d 5/6
The Rugby Championship 2014 1 4 v, 1 n, 1 d 2 v, 1 n, 0 d 3/6
The Rugby Championship 2015 2 2 v, 0 n, 1 d 2 v, 0 n, 0 d 2/3
Légende : v = victoire ; n = match nul ; d = défaite ; la ligne est en gras quand il n'y a aucune défaite.

Anecdotes[modifier | modifier le code]

  • On le surnomme Young Tana[12], Skux[1] ou Rock[2].
  • Il est connu pour ses dreadlocks et son habitude de mettre de l'eyeliner sur le terrain.
  • Il est le cousin de Tao Tapasu, également joueur de rugby.
  • Son oncle, Palepoi Afamasaga, a été international samoan dans les années 1970.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b « Ma'a Nonu », sur http://www.hurricanes.co.nz (consulté le 24 avril 2011)
  2. a, b et c « Ma'a Nonu », sur http://stats.allblacks.com/ (consulté le 24 avril 2011)
  3. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j « Ma'a Nonu », sur www.itsrugby.fr (consulté le 21 mars 2015)
  4. http://www.samoaobserver.ws/index.php?view=article&id=24546%3Afrom-towaway&option=com_content
  5. http://stats.allblacks.com/asp/Profile.asp?ABID=1033
  6. a et b http://www.dailytelegraph.com.au/sport/nrl/nonu-eyes-nrl/story-e6frexnr-1111112702238
  7. (en) « Eye-catching Nonu all made up », sur bbc.co.uk,‎ .
  8. (en) « Thierry Dusautoir IRB Player Of The Year », sur irb.com,‎ .
  9. « Nonu sans club », sur www.lequipe.fr,‎ (consulté le 25 juillet 2013)
  10. « Ma'a Nonu de retour chez les Blues », sur lequipe.fr,‎ .
  11. « Super 15 - Les Hurricanes confirment la venue de Ma'a Nonu pour la saison prochaine », sur lequipe.fr,‎ .
  12. a et b http://tvnz.co.nz/view/page/410965/611426
  13. « Coupe du monde: Comment Ma'a Nonu est devenu indispensable aux All Blacks », sur lequipe.fr,‎ .
  14. (en) Gregor Paul, « The Big Read: Ma'a Nonu - A man of contrasts », sur nzherald.co.nz,‎ .
  15. Richard Escot, « Marée noire à Newcastle », sur lequipe.fr,‎ .
  16. (en) « Ma'a Nonu : Opposition team: France » (consulté le 9 octobre 2015).
  17. a et b (en) « Ma'a Nonu », sur espn.co.uk (consulté le 31 octobre 2015).
  18. (en) « Ma'a Nonu : IRB Rugby World Cup », sur espn.co.uk (consulté le 31 octobre 2015).
  19. a et b (en) « Ma'a Nonu : The Rugby Championship », sur espn.co.uk (consulté le 26 septembre 2015).

Liens externes[modifier | modifier le code]