mRNA-1273

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

mRNA-1273
Image illustrative de l’article MRNA-1273
Noms commerciaux Vaccin de Moderna contre la COVID-19,
CX-024414
Laboratoire NIAID, BARDA et Moderna
Administration Injection intramusculaire, deux doses à 28 jours d'intervalle
Statut États-Unis : AUU

Canada : AU
Israël : approuvé
Royaume-Uni : approuvé
Suisse : AU
Singapour : approuvé
Union européenne : approuvé

Identification
Code ATC J07BX03
DrugBank 15654 Voir et modifier les données sur Wikidata

mRNA-1273, communément appelé le vaccin de Moderna contre la COVID-19, est un vaccin à ARN contre la COVID-19 développé conjointement par le National Institute of Allergy and Infectious Diseases (NIAID), le Biomedical Advanced Research and Development Authority (BARDA) et la société Moderna. Il doit être injecté dans les muscles, deux fois à quatre semaines d'intervalle pour une efficacité maximale.

À la mi-février 2021, le vaccin est autorisé, de façon conditionnelle pour certains pays, aux États-Unis, au Canada, en Israël, au Royaume-Uni, à Singapour, en Suisse et dans l'Union européenne.

Description[modifier | modifier le code]

Moderna a recours à un composé d'ARN messagers à nucléotides modifiés, qui encode un péplomère stabilisé préfusionnel naturellement présent à la surface des particules de SARS-CoV-2.

Le vaccin mRNA-1273 comprend un lipide pégylaté transporté par un système de nanoparticules'"`UNIQ--nowiki-00000005-QINU`"'1'"`UNIQ--nowiki-00000006-QINU`"' pour l'administration de médicaments[2], "le trométamo et l'hydrochloride de trométamol ainsi que l'acide acétique et l'acétate de sodium trihydraté" assurent la stabilité du mélange[3].

Histoire[modifier | modifier le code]

En janvier 2020, Moderna annonce le développement d'un vaccin à ARN, que la société nomme « mRNA-1273 », qui induit l'immunité au SARS-CoV-2[4],[5],[6].

Le , il obtient une autorisation d'utilisation d'urgence aux États-Unis du Food and Drug Administration (FDA)[7],[8],[9],[10].

Au Canada, il reçoit le une « autorisation d'utilisation en relation avec la pandémie COVID-19 »[11],[12].

Le , le ministère de la Santé d'Israël approuve l'usage du vaccin[13].

L'Agence européenne des médicaments (EMA) puis la Commission européenne approuvent l'usage du vaccin le [14],[15]. Les premières doses arrivent en France le 9 janvier 2021[16].

Le 8 janvier 2021, le Royaume-Uni autorise son usage[17].

Le 12 janvier 2021, Swissmedic donne une autorisation d'utilisation d'urgence pour la Suisse[18],[19].

Le 3 février 2021, les autorités sanitaires de Singapour autorisent son usage[20] ; le 17, les premiers lots sont livrés dans ce pays[21].

Essais cliniques[modifier | modifier le code]

Retards d'informations[modifier | modifier le code]

Le 7 juillet 2020, des journalistes de l'agence Reuters révèlent, s’appuyant sur trois sources familières de l’évaluation des vaccins, que la compagnie Moderna tarde ou résiste à transmettre des informations sur les essais cliniques aux scientifiques du gouvernement fédéral américain, qui finance les recherches de Moderna jusqu'à une hauteur de 500 millions USD. Pour cette raison, les autorisations pour poursuivre les recherches sont retardées. Les causes des difficultés de Moderna, jeune entreprise de biotechnologie, seraient multiples : personnel insuffisant, inexpérience administrative, manque de technicien qualifié pour superviser les essais critiques[22].

Femmes enceintes[modifier | modifier le code]

Les femmes enceintes ou qui allaitent ont été exclues des premières études cliniques qui ont servi à justifier l'autorisation d'utilisation d'urgence[23]. Néanmoins, des essais cliniques avec cette population sont annoncés pour 2021[24].

Personnes âgées[modifier | modifier le code]

En ce qui concerne les « personnes âgées », la revue Prescrire du indique « des effets indésirables locaux et systémiques très fréquents[évasif], de rares[évasif] réactions anaphylactiques »[25]. Toujours pour les personnes âgées, elle souligne que « la présence de polyéthylène glycol (PEG) expose à des réactions d'hypersensibilité et à des réactions anaphylactiques » et qu'« il subsiste encore de nombreuses inconnues inhérentes au faible recul d'utilisation »[25].

Essais sur les enfants[modifier | modifier le code]

Moderna annonce, le 16 mars 2021, le lancement d'un "essai clinique de phase 2/3" pour attester de "la sûreté et de l'immunogénicité" de son vaccin sur les enfants. La première partie de l'essai, pour étudier "la sécurité et la réactogénicité du vaccin" chez les enfants, "ne sera pas conduite en double-aveugle"[26].

Effets secondaires[modifier | modifier le code]

D'après l'Agence européenne du médicament (AEM), les effets secondaires les plus courants sont fatigue, fièvre, maux de tête, douleur à l'injection, douleurs musculaires et articulaires.[réf. nécessaire] Selon plusieurs radiologues américains, les vaccins à ARN ont provoqué "un gonflement des ganglions lymphatiques situés sous les aisselles et visibles sur les mammographies"[27].

Vaccination[modifier | modifier le code]

La vaccination est réservée au plus de 18 ans. Au 26 janvier 2021, le vaccin n’est pas encore approuvé par l’OMS pour l'utilisation d’urgence "au titre du protocole EUL", mais, examiné par l’Agence européenne des médicaments (EMA), "il remplit les critères de l’OMS pour sa prise considération" par le Groupe stratégique consultatif d’experts (SAGE) de l"OMS.

Pour atteindre une efficacité maximale, ce vaccin doit être administré en deux fois, en deux doses (100 µg, 0,5 ml chacune) à 28 jours d’intervalle[28], intervalle entre les doses pouvant être étendu jusqu’à 42 jours. L’efficacité observée du vaccin est d’environ 92 % contre la COVID-19, et la protection commence 14 jours après la première dose. [29]

L'OMS préconise que : "Les personnes ayant des antécédents de réaction allergique à un des composants du vaccin ne doivent pas être vaccinées au moyen de ce vaccin ni d’un autre vaccin à ARNm"[30].

Au Québec, les autorités sanitaires administrent ce vaccin à partir de la fin [28].

En France, le vaccin « Moderna » concourt au succès de la campagne vaccinale[31].

Commandes publiques[modifier | modifier le code]

À la mi-janvier 2021, le gouvernement du Canada affirme avoir commandé en tout 40 millions de doses du vaccin de Moderna, à être livrées pendant l'année 2021[32].

Le 29 janvier 2021, Moderna indique ne pas pouvoir livrer toutes les doses promises pour la semaine du 30 janvier 2021. Cette réduction affecte tous ses clients[33]. La semaine suivante, la société indique qu'elle ne pourra pas honorer son calendrier de livraison en février 2021[34].

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de la page de Wikipédia en anglais intitulée « MRNA-1273 » (voir la liste des auteurs).

  1. "Les quatre ingrédients suivants sont les constituants des nanoparticules lipidiques qui encapsulent l'ARN messager. Il s'agit des lipides ionisables SM-102, du cholestérol, du 1,2-distearoyl-sn-glycero-3 phosphocholine (DSPC) et du 1,2-Dimyristoyl-rac-glycero-3-methoxypolyethylene glycol-2000 (PEG2000 DMG)" ; https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vaccin-compose-vaccin-moderna-doit-il-etre-conserve-85043/.
  2. (en) Dorothy R. Auth et Michael B. Powell, « Patent Issues Highlight Risks of Moderna's COVID-19 Vaccine », New York Law Journal,‎ (lire en ligne, consulté le 1er décembre 2020)
  3. https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/vaccin-compose-vaccin-moderna-doit-il-etre-conserve-85043/
  4. (en) Julie Steenhuysen et Kate Kelland, « With Wuhan virus genetic code in hand, scientists begin work on a vaccine », Reuters,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 26 janvier 2020)
  5. (en) Karen Carey, « Increasing number of biopharma drugs target COVID-19 as virus spreads » [archive du ], BioWorld, (consulté le 1er mars 2020)
  6. (en) Gwen Everett, « These 5 drug developers have jumped this week on hopes they can provide a coronavirus treatment » [archive du ], Markets Insider, (consulté le 1er mars 2020)
  7. (en) « FDA Takes Additional Action in Fight Against COVID-19 By Issuing Emergency Use Authorization for Second COVID-19 Vaccine », sur U.S. Food and Drug Administration (FDA) (consulté le 18 décembre 2020)
  8. (en) « Statement from NIH and BARDA on the FDA Emergency Use Authorization of the Moderna COVID-19 Vaccine », US National Institutes of Health,‎ (lire en ligne, consulté le 19 décembre 2020)
  9. (en) Sara E. Oliver, Julia W. Gargano, Mona Marin, Megan Wallace, Kathryn G. Curran, Mary Chamberland, Nancy McClung, Doug Campos-Outcalt, Rebecca L. Morgan, Sarah Mbaeyi, José R. Romero, H. Keipp Talbot, Grace M. Lee, Beth P. Bell et Kathleen Dooling, « The Advisory Committee on Immunization Practices' Interim Recommendation for Use of Moderna COVID-19 Vaccine — United States, December 2020 », MMWR. Morbidity and Mortality Weekly Report, vol. 69, no 5152,‎ (DOI 10.15585/mmwr.mm695152e1, lire en ligne)
  10. (en) Berkeley Lovelace Jr, « FDA approves second Covid vaccine for emergency use as it clears Moderna's for U.S. distribution », CNBC,‎ (lire en ligne, consulté le 19 décembre 2020)
  11. « Sommaire de décision réglementaire - Vaccin de Moderna contre la COVID-19 - Santé Canada », Santé Canada,
  12. (en) « Moderna COVID-19 Vaccine (mRNA-1273 SARS-CoV-2) », sur COVID-19 vaccines and treatments portal, (consulté le 23 décembre 2020)
  13. (en) Reuters, « Israel authorizes use of Moderna's COVID-19 vaccine », National Post,‎ (lire en ligne)
  14. « La Commission européenne approuve le vaccin de Moderna », Ici.Radio-Canada.ca,‎ (lire en ligne)
  15. Le Monde avec AFP et AP, « Covid-19 : le vaccin Moderna approuvé par l’Agence européenne des médicaments et Bruxelles, l’Irlande ferme ses écoles », Le Monde ,‎ (lire en ligne)
  16. Le Monde avec AFP et Reuters, « Covid-19 : les premières doses du vaccin Moderna arriveront en France à partir de lundi lire en ligne = », Le Monde,‎ .
  17. (en) « Moderna vaccine becomes third COVID-19 vaccine approved by UK regulator », sur U.K. Government, (consulté le 8 janvier 2021)
  18. (en) John Miller, « Swiss drugs regulator approves Moderna's COVID-19 vaccine », Reuters,‎ (lire en ligne, consulté le 17 janvier 2021)
  19. (en) « Swissmedic grants authorisation for the COVID-19 vaccine from Moderna », sur Swissmedic, (consulté le 12 janvier 2020)
  20. (en) « Singapore becomes first in Asia to approve Moderna's COVID-19 vaccine », sur Reuters, (consulté le 3 février 2021)
  21. (en) « First shipment of Moderna's COVID-19 vaccine arrives in Singapore », sur CNA (consulté le 17 février 2021)
  22. (en) Marisa Taylor et Robin Respaut, « Exclusive: Moderna spars with U.S. scientists over COVID-19 vaccine trials », Reuters,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 10 juillet 2020)
  23. (en) Shefali Luthra, « Pregnant women haven’t been included in promising COVID-19 vaccine trials », USA Today,‎ (lire en ligne)
  24. (en) « FDA: Leave the door open to Covid-19 vaccination for pregnant and lactating health workers », Stats,‎ (lire en ligne)
  25. a et b « Vaccin covid-19 à ARN messager tozinaméran (Comirnaty des firmes Pfizer et BioNTech) et personnes âgées : quelques données, beaucoup d'incertitudes », revue Prescrire,‎ (lire en ligne)
  26. https://www.futura-sciences.com/sante/actualites/coronavirus-moderna-lance-essai-clinique-tester-son-vaccin-enfants-86318/
  27. https://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/les-vaccins-moderna-et-pfizer-provoquent-un-gonflement-des-ganglions-visibles-sur-les-mammographies-7176123
  28. a et b Justine Cohendet, « COVID-19 : Québec change sa stratégie de vaccination pour immuniser plus de personnes », Ici.Radio-Canada.ca,‎ (lire en ligne)
  29. https://www.who.int/fr/news-room/feature-stories/detail/the-moderna-covid-19-mrna-1273-vaccine-what-you-need-to-know
  30. https://www.who.int/fr/news-room/feature-stories/detail/the-moderna-covid-19-mrna-1273-vaccine-what-you-need-to-know
  31. Nathaniel Herzberg, « Covid-19 : l’insolente réussite des vaccins », Le Monde,‎ .
  32. François Messier, « COVID-19 : le Canada recevra 20 millions de doses de vaccins supplémentaires », Ici.Radio-Canada.ca,‎ (lire en ligne)
  33. « Un nouveau retard dans la livraison de vaccins au Canada, révèle Justin Trudeau », Ici.Radio-Canada.ca,‎ (lire en ligne)
  34. « De nouvelles perturbations dans les livraisons du vaccin de Moderna au Canada », Ici.Radio-Canada.ca,‎ (lire en ligne)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]