MRC-5

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Cellule MRC-5

Les MRC-5 sont une lignée de cellules de type fibroblastes embryonnaires humains obtenue à partir d'un unique fœtus avorté en 1966 [1]. Elles sont utilisées pour réaliser des cultures de virus (par exemple le Cytomégalovirus), à des fins de diagnostic, de recherche ou pour produire des vaccins comme celui contre l'hépatite A. [2] Le fait que ces cellules descendent de cellules de fœtus avortés entraîne une controverse sur la vaccination[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.scientifique-en-chef.gouv.qc.ca/impacts/ddr_des-parfums-contiennent-tissus-embryons-avortes-faux/ : "La seconde lignée, MRC-5, a été créée en 1966 à partir de tissus pulmonaires d’un autre fœtus avorté après trois mois et demi de grossesse."
  2. http://www.scientifique-en-chef.gouv.qc.ca/impacts/ddr_des-parfums-contiennent-tissus-embryons-avortes-faux/ : "Les cellules elles-mêmes ne se retrouvent pas dans les vaccins: les virus se multiplient dans ces cellules, puis en sont retirés. Il est donc encore plus faux de prétendre qu’il y a des « tissus d’embryons avortés » dans les vaccins."
  3. https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2017/07/24/les-vaccins-contiennent-ils-du-porc-du-chien-et-du-f-tus-humain_5164373_4355770.html

Liens externes[modifier | modifier le code]